Vous êtes ici : Accueil > Mobilisations > 1er mai unitaire
Par : SNU62
Publié : 23 avril 2015

1er mai unitaire

La FSU 59/62 et ses syndicats nationaux appellent à manifester tous ensemble le mercredi 1er mai contre l’austérité, pour l’emploi, la justice et le progrès social, la défense et le développement des services publics.

La FSU 59/62 et ses syndicats nationaux appellent à manifester tous ensemble le mercredi 1er mai contre l’austérité, pour l’emploi, la justice et le progrès social, la défense et le développement des services publics.

Douai, 10h, Place Carnot
Boulogne, 9h30, Bourse du travail
Arras, 10h, Place de la gare
Calais, 10h, Place Crève-Cœur
Maubeuge, 10h, Hôtel de ville
Lille, Porte des postes, 10h (départ 10h30)
Valenciennes, 10 h sous-préfecture

Télécharger :

PDF - 326.6 ko
Déclaration FSU du 1er mai 2015

Dans beaucoup de pays européens les populations subissent des politiques d’austérité qui réduisent les droits des travailleurs et leur protection sociale. Parce que la Confédération européenne des syndicats (CES) estime qu’il faut stopper ces politiques et investir pour des emplois de qualité et une croissance tenant compte des impératifs de développement durable, elle a décidé de faire du 1er mai une journée de mobilisation unitaire et convergente des salarié-e-s, retraité-e-s et des chômeurs-es partout en Europe. En France, les organisations syndicales françaises CGT, FSU, Solidaires et Unsa, réunies le 15 avril dernier à Montreuil, ont décider d’appeler à y participer pour :

  • promouvoir la protection sociale
  • combattre et réduire le chômage
  • permettre la création d’emplois
  • développer les investissements pour relancer l’activité économique
  • promouvoir les services publics
  • améliorer les salaires, les retraites, les pensions et les minima sociaux
  • promouvoir l’égalité salariale femmes-hommes.

Elles réaffirment, dans la suite du 11 janvier, que la démocratie, la république, la paix, les libertés de pensée et d’expression sont des biens communs qu’elles sont décidées à défendre face à tous les totalitarismes, aux discours haineux, aux tentatives de division et de stigmatisation. La convergence des mobilisations partout en Europe ce 1er mai sera un signe fort adressé aux différents gouvernements et aux patronats pour exiger une construction européenne fondée sur le progrès social, s’appuyant sur le renforcement du dialogue social et des droits sociaux.