Vous êtes ici : Accueil > A.S.H. / Inclusion > SEGPA / EREA / ULIS > Attaques contre les SEGPA
Par : SNU62
Publié : 23 janvier 2016

DANGER

Attaques contre les SEGPA

janvier 2016

Baisse drastique des dotations pour les SEGPA : le SNUipp-FSU dénonce une récupération de moyens qui met à mal les SEGPA.

Le SNUipp avec la FSU a siégé en CTA mardi 19 janvier et y a défendu les SEGPA.

Nous avons dénoncé et demandé des explications sur la réduction conséquente des dotations allouées aux SEGPA.

Pourquoi une baisse de 115 ETP (équivalent temps plein) dans les SEGPA de l’académie ? Et pourquoi une réduction de 7h pour la quasi-totalité des SEGPA ?

Le recteur et ses services ont voulu nous rassurer en nous indiquant qu’il n’y avait pas moins pour les SEGPA, mais qu’il s’agissait juste d’un « jeu d’écriture ».
Ce « jeu » consistant à faire passer une partie de la DGH SEGPA dans la DGH collège (ce qui reste d’ailleurs à vérifier sur le terrain !) puisque, selon l’administration « cela fait quelques années que la SEGPA « bénéficie de dotations surdimensionnées » et que « dans la pratique, des PLC interviennent en SEGPA ».

Pour le SNUipp et la FSU, ce qui est « surdimensionné », c’est ce jeu de dupes, qui, sous couvert de fonctionner autrement et de régulariser des pratiques, veut nous faire avaler des couleuvres dont la plus énorme est celle qui s’appelle « réforme des collèges ». Les SEGPA de l’académie finance en fait 99 ETP pour la réforme des collèges.

Alors jusqu’où va-t-on attaquer les SEGPA ? Cela fait plus de 4 ans que cela dure…

Après

  • les fermetures de SEGPA complète, qui obligent les élèves des secteurs concernés à faire davantage de trajets alors même qu’ils sont plus fragiles,
  • les réductions progressives créant les double niveaux sur des cycles différents avec toutes les difficultés que cela implique sur le terrain,
  • l’expérimentation des 6è inclusives dont nous continuons de réclamer l’abandon et pour lesquelles il ne nous a été présenté aucun véritable bilan,

nous voilà maintenant à une baisse d’ampleur de la dotation des SEGPA pour une histoire de « jeu d’écritures », et tout cela sans concertation au préalable, ni avec les organisations syndicales représentatives, ni avec les équipes sur le terrain.
Et qui plus est dans la précipitation. Plus vite ça passe, plus vite c’est réglé !!

Il est inacceptable de prendre, à ceux qui en ont le plus besoin , des moyens qui permettent pourtant de réduire la grande difficulté scolaire

Même les SEGPA en éducation prioritaire ne sont pas épargnées !

Quant aux 16 ETP restant, ce sera, sans nul doute des suppressions de postes mais cela on ne veut, pour le moment pas nous le confirmer, ce sera au moment « des mesures de carte ».

Pour ce qui est du calcul de la dotation, il y a là aussi des choses à redire sur les 131h allouées.

Ces 131h correspondent à :

  • 111,5h selon la nouvelle grille horaire de la circulaire SEGPA 2015 26 (6è) 26 (5è) 28 (4è) 31,5h (3è) = 111,5h (AP et EPI compris) Sauf que normalement, on dédouble en atelier en 4è et en 3è Il manque donc 18h pour faire fonctionner les demi-groupes en atelier
  • L’administration « généreuse » donne alors 11h qui correspondent à 4 x 2,75h pour les 4 divisions de la SEGPA (au même titre que celles accordées pour chaque division du collège Les chefs d’établissement sont-ils bien au courant que ces 2,75h des divisions SEGPA serviront pour les ateliers à moins qu’ils n’aient l’idée de l’utiliser autrement ?
  • Mais 11h ce n’est pas 18h donc l’administration « généreuse » ajoute 7h pour compléter le "dédoublement enseignement professionnel"
  • Enfin, pour arriver à 131h ils ajoutent 1,5 h : c’est tout ce qu’il nous reste ! 1h30 pour l’inclusion, pour un travail plus particulier auprès des élèves en difficulté, pour des projets précis…Même pas de quoi mettre en place un dédoublement pour les 2h30 de module d’aide en 5è.
Le SNUipp avec la FSU n’accepte pas toute cette mascarade autour des SEGPA.

Refusons ces dotations au rabais !

Place à l’action !

Le SNUipp-FSU 62 boycotté le CTSD du 20 janvier (Il se tiendra le 25 janvier à 8h)

Nous sommes intervenus auprès du Ministère et avons réclamé un groupe de travail auprès des DASEN et du recteur sur les SEGPA

Le SNUipp-FSU 62 tous les collègues de SEGPA à faire grève le mardi 26 janvier

et à manifester auprès des professeurs de collège à 11h, porte de Paris, à Lille

N’hésitez pas à nous contacter, nous vous tiendrons informés des suites de nos actions. Exigeons ensemble les moyens de faire notre métier !

L’équipe du SNUipp-FSU 62

Lire aussi :