Vous êtes ici : Accueil > Carrière > Mouvement/Détachement > Mi-temps refusés : une décision scandaleuse
Par : SNU62
Publié : 29 juin 2017

TEMPS PARTIELS

Mi-temps refusés : une décision scandaleuse

juin 2017




Lors du groupe de travail du 27 avril 2017, l’IA-DASEN a annoncé qu’il avait décidé de refuser l’ensemble des demandes de temps partiel sur autorisation à 50 % afin de récupérer des postes, le département risquant d’être déficitaire à la rentrée prochaine.
Il propose comme alternative le 75% comme autre quotité ou un retour à temps complet.
Vous avez été nombreuses et nombreux à nous contacter pour nous faire part de votre incompréhension justifiée.

Rappelons que lors des instances « carte scolaire », le SNUipp-FSU Pas-de-Calais a jugé la dotation en postes pour notre département insuffisante.
La situation dans laquelle nous allons nous trouver dès la rentrée de septembre 2017 démontre que nous avions raison.

Le manque d’enseignant-es à la rentrée prochaine va être préjudiciable à nos élèves et va détériorer nos conditions de travail. Néanmoins ce ne sont pas aux collègues de pâtir des choix qui ont été faits par l’administration.

Le travail à temps partiel, même sur autorisation, est un droit qui doit être effectif. Le choix de collègues de travailler à temps partiel est motivé par diverses raisons : médicales, sociales, familiales… Ces raisons sont toutes aussi légitimes les unes que les autres.

L’IA-DASEN refuse également, comme pour les années précédentes le travail à 80% (payé à 85,7%) que ce soit pour les demandes sur autorisation comme pour les demandes de droit. Ce droit est pourtant souvent accordé pour d’autres fonctionnaires.

Face à un refus, un-e collègue peut toujours effectuer un recours administratif avec l’aide du syndicat s’il-elle le souhaite.

N’hésitez pas à nous contacter !