Vous êtes ici : Accueil > Carrière > RDV carrière/promotions > Accès à la hors classe : campagne 2017
Par : SNU62
Publié : 9 juin 2017

Accès à la hors classe : campagne 2017

juin 2017




La campagne 2017 sera la dernière avec le barème actuel et le ratio devrait être porté à 5,5%.

 Campagne Hors-classe 2017

Le barème appliqué

est le suivant pour une situation au 31/08/2017 :

  • Note au 31/08/2016 (éventuellement corrigée)
  • Echelon x 2

Points supplémentaires :

  • si direction d’école (y compris chargé-e de classe unique) : 1 point
  • si CPC : 1 point

Points supplémentaires si exercice en éducation prioritaire :

  • 1 point en REP ou en REP+ ou écoles en politique de la ville (BO 16/1/2001)
  • 2 points à la condition d’exercice depuis 4 ans dans la même école ou le même établissement.

CAPD concernant la Hors-classe

Etes-vous promouvable ?

Serez-vous promu-e ?

La CAPD pour l’avancement à la hors-classe est prévue le 30 juin 2017.

Les élus du personnel du SNUipp-FSU 62 en CAPD peuvent exercer un contrôle et suivre votre situation si vous leur communiquez les renseignements nécessaires qui permettent de vérifier votre barème.

Pour connaître rapidement votre avancement, pour être défendu(e) en cas de besoin face à l’Administration... remplissez la fiche de contrôle de votre espace personnalisé « e-dossier promotions » :

Cliquez sur l’image :

Vous pouvez aussi consulter la note de service complète concernant l’avancement à la Hors-classe – campagne 2017.

Le SNUipp-FSU 62, ce n’est pas seulement un travail de vérification, d’accompagnement lors des CAPD, ce sont aussi des analyses et des revendications pour faire avancer tous les personnels. Le SNUipp-FSU 62 vous accompagne de manière personnalisée et vous défend collectivement.

 Bilan de la campagne Hors-classe 2016

Des inégalités d’accès selon les fonctions exercées
Ce tableau représente le ratio entre le pourcentage de promus comparé au pourcentage de promouvables selon les fonctions exercées. Lorsque ce ratio est supérieur à 1 pour une fonction, cela signifie que cette fonction offre un taux de promotion à la hors-classe plus important que la moyenne.

Fonction/Années 2014 2015 2016
Conseiller pédagogique 3,36 5,20 3,39
Directeur 1,94 2,15 2,00
Ens. spé. hors classe dont Rased 2,00 1,85 1,87
Enseignant spé. en classe 1,17 1,00 1,10
Adjoint en classe 0,71 0,65 0,71
Remplaçant 0,59 0,67 0,66

La modification du barème en 2015 en octroyant 1 point pour l’ensemble des directrices et directeurs d’école ainsi que pour les conseillers pédagogiques a surreprésenté encore davantage ceux-ci uniquement cette année-là. L’année 2016 marque un retour à une surreprésentation légèrement supérieure à celle de 2014.

Des inégalités d’accès entre hommes et femmes
Ce tableau représente le ratio entre le pourcentage de promus comparé au pourcentage de promouvables selon le genre.

F/H/Années 2014 2015 2016
Femmes 0,95 0,85 0,89
Hommes 1,70 1,67 1,53

En moyenne les femmes ont un taux de promotion à la hors-classe moins important que la moyenne tandis que les hommes ont un taux de promotion largement supérieur à la moyenne.
Les seules fonctions exercées n’expliquent pas à eux seules ces inégalités.
_ D’autres éléments du barème, comme la note ou des déroulements de carrière ralentis, creusent ces inégalités entre les femmes et les hommes.
Si ces inégalités diminuent légèrement depuis 2014, elles restent malheureusement très marquées ; ce qui est inacceptable.

Un fléchissement de la surreprésentation de l’éducation prioritaire
Ce tableau représente le ratio entre le pourcentage de promus comparé au pourcentage de promouvables parmi les enseignant-es exerçants en éducation prioritaire.

EP/Années 2014 2015 2016
Education prioritaire 0,97 1,29 1,17

La modification du barème en 2015 avec l’octroi de 2 points en REP+ et en école classée « politique de la ville » contre 1 point auparavant pour l’ensemble de l’éducation prioritaire avait contribué à surreprésenter ces enseignants parmi les promus à la hors-classe.
La modification du barème en 2016 avec la condition d’exercice de 3 ans en éducation prioritaire conditionnée à un exercice sur la même école et non plus largement au sein de l’éducation prioritaire a légèrement restreint cette surreprésentation. Elle devrait encore faire fléchir avec la modification du barème en 2017 où la condition d’exercice sera de 4 ans dans la même école.

Au 11ème échelon : l’ancienneté pour accéder à la hors classe se réduit mais il reste des oubliés
Parmi les promus classés au 11e échelon (7 135), une très forte majorité (6 706) ne fait qu’un passage de moins d’une année dans cet échelon avant de passer à la hors-classe.
Ce nombre est en très forte augmentation depuis 2014 où seul-es 4818 enseignant-es étaient dans ce cas de figure.
Cette évolution positive est due à l’augmentation du ratio promus/promouvables et donc au nombre de promotions.

Après la campagne 2016 de promotions à la hors-classe il restait encore 2 030 PE au 11e échelon. Si ce nombre est en diminution par rapport à l’an dernier, 2 600, il reste encore trop élevé. Parmi eux, il reste encore 58 PE ayant une ancienneté dans le 11e échelon supérieure à 5 ans.

De plus en plus de 10ème échelons promus
Le poids des enseignants au 10ème échelon promus à la hors classe augmente considérablement. Il est passé de 14% en 2014 à 32,23% en 2015 pour atteindre 37,49% en 2016. Cela est également dû à la hausse du ratio promus/promouvables.
Avec la poursuite annoncée de l’augmentation du ratio, la part des enseignants au 10ème échelon promus à la hors classe va continuer à augmenter.