Vous êtes ici : Accueil > A.S.H. / Inclusion > SEGPA / EREA / ULIS > Groupe de travail SEGPA du 22 juin 2017
Par : SNU62
Publié : 7 juillet 2017

COMPTE-RENDU

Groupe de travail SEGPA du 22 juin 2017

juillet 2017






Un groupe de travail, demandé par le SNUipp-FSU, a eu lieu jeudi 22 juin en présence des autres organisations syndicales. Compte-rendu

Lors de ce groupe de travail plusieurs points ont été abordé :

  • la préorientation / orientation,
  • l’organisation et le fonctionnement pédagogique de la SEGPA,
  • le parcours des élèves de SEGPA,
  • le nouveau régime indemnitaire.

Pré-orientation et orientation

Lors de la rentrée 2016, deux procédures d’orientation se sont chevauchés. En effet parmi les élèves entrés en 6ème cette année certains ont été orientés avec l’ancienne procédure et d’autres ont été pré-orienté. Tous ces élèves seront en 5ème SEGPA à la rentrée 2017 sauf un élève pour qui une demande de 5ème ordinaire a été effectuée.

L’académie a ajouté deux tests aux éléments constitutifs du dossier de demande de pré-orientaion et d’orientation. Le SNUipp FSU a demandé à connaître de quelle façon ces tests entrés en jeu en CDO et quels critères de ces tests étaient utilisés. L’administration a assuré que le test de pré-orientation n’était en rien obligatoire contrairement au test d’orientation du second degré qui lui l’est. De plus ces tests, à ne pas confondre avec les évaluations diagnostiques de début d’année, n’ont pas vocation à positionner les élèves pour l’orientation mais d’apporter un éclairage aux membres de la commission en cas d’ambiguïté. Enfin ces tests ne sont pas à corriger par les enseignants pour ne pas alourdir leur charge de travail.

L’administration nous a assuré de la bonne constitution des dossiers reçus en CDO ; néanmoins le SNUipp-FSU 62 a rappelé la nécessité d’informer et de former davantage les collègues sur la nouvelle procédure de pré-orientation en SEGPA.

La levée de la condition de redoublement pour l’orientation d’élèves en SEGPA va poser le problème des stages pour les élèves de 4 ème SEGPA qui ont moins de 14 ans. En effet ces élèves ne pourront pas faire de stage d’observation en entreprise, ils auront alors la possibilité de se rendre dans des établissements de formation comme le LP.

Le SNUipp-FSU 62 a également évoqué la difficulté pour les collègues de positionner les élèves de troisième sur le cycle 4, positionnement indispensable pour l’orientaion. L’administration n’a pu nous répondre et propose de reprendre ce point lors du prochain groupe de travail.

L’organisation et le fonctionnement pédagogique de la SEGPA

Il a été rappelé la baisse de dotation infligée aux SEGPA depuis 2015 et de la difficulté croissante d’organiser correctement le service. L’administration est alors de nouveau revenue sur le dédoublement des ateliers ; elle conçoit un enseignement préprofessionnel, et non plus professionnel, hors dédoublement avec des éléments communs comme par exemple la co-intervention. Cet enseignement a vocation à réinterroger l’enseignement professionnel pour ouvrir sur des compétences plus transversales. L’administration évoque également l’idée d’élargir la mise en réseau des plateaux techniques au lycée professionnel.

Concernant la sixième SEGPA, l’expérimentation de l’inclusion menée ne doit pas être repris et appliqué tel que .En effet, l’inclusion doit être réfléchi et construit par les équipes et non imposé aux équipes. Or dans certains établissements l’inclusion est imposée sans même être discuté. L’inclusion doit être discutée dans les conseils pédagogiques, les commissions permanentes. L’inclusion peut se traduire également par de la pédagogie de projet associant PE , PLC et / ou PLP.L’administration a rappelé que toute la SEGPA a vocation à fonctionner en mode inclusif avec toute fois un amenuisement en 4ème et 3ème de par les ateliers.

Pour le SNUipp-FSU 62 la concertation et la charge supplémentaire de travail générés par la mise en place d’inclusion ne doivent pas être niés.

La performance et le parcours des élèves

Dans certains établissements tous les élèves de troisième SEGPA sont inscrits au DNB pro.Pour le SNUipp FSU 62 l’inscription au DNB pro ne doit pas être faite d’office pour tous les élèves de troisième SEGPA mais bel et bien émanés de la concertation d’équipe.

Pour l’administration il faut développer le DNB pro pour favoriser l’ambition scolaire ; même un échec au DNB pro peut être positif !!! Contrairement aux idées reçues nos élèves de SEGPA ne sont pas plus décrocheurs que les élèves issus d’ordinaire. En effet les chiffres (obtenus à partir des élèves entrés en SEGPA à la rentrée 2007) communiqués par l’administration montrent que 85% des élèves de SEGPA aboutissent à la fin du collège. Au final ce sont 47% de ces élèves qui poursuivent leur étude jusqu’à l’examen , 40,7% qui obtiennent un CAP et 2,9% qui obtiennent un Bac pro.

Formation et nouveau régime indemnitaire

Le SNUipp-FSU 62 a interrogé l’administration sur la formation des collègues de SEGPA. L’administration nous a fait le détail des formations suivies cette année ; 12 actions académiques second degré principalement sur les nouveaux textes SEGPA et en particulier l’inclusion.

Le SNUipp-FSU 62 a également interrogé l’administration sur la mise en place du nouveau régime indemnitaire dés septembre 2017. En effet, le nouveau régime indemnitaire pénalisera les collègues qui jusqu’alors effectuaient deux heures de synthèse et de coordination. Pour l’administration le nombre d’heures de synthèse et de coordination mises en place sera fonction des besoins de l’équipe.

Le SNUipp-FSU restera vigilant à toute dérive possible ; en effet, il est inconcevable que des collègues voient leur revenu diminuer alors que la charge de travail ne fait que s’accroître.