Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Communiqués du SNUipp-FSU > Les petits Calaisiens ne sont pas des cobayes
Par : SNU62
Publié : 4 juillet 2018

Communiqué SNUipp-FSU Pas-de-Calais

Les petits Calaisiens ne sont pas des cobayes

4 juillet 2018





Communiqué : Les petits Calaisiens ne sont pas des cobayes.

En cette fin d’année scolaire, le SNUipp-FSU 62 est de nouveau intervenu auprès de l’IA 62 pour dénoncer les multiples pressions consistant à tenter de contraindre les équipes enseignantes à s’engager dans des programmes pédagogiques particuliers, comme ceux portés par l’association « Agir pour l’École » ou à s’orienter vers une méthode de lecture préconisée ou des pratiques uniquement centrées sur l’apprentissage des fondamentaux.
Ces projets et « orientations » ne respectent ni les programmes, ni les textes en vigueur puisqu’ils ne développent qu’une partie restreinte de leurs objectifs aux dépens des autres.

 Programmes « Agir pour l’école »

Quelques élèves de maternelle à Calais ont été contraints de passer des évaluations quasiment pendant 1h30 ce mardi 3 juillet, avec une personne inconnue, issue de cette association privée, aux intérêts et financements également privés. Tout cela sans concertation ni accord de l’équipe enseignante qui a été mise devant le fait accompli et n’a même pas pu prévenir les parents !
Malgré les discours, aucune preuve scientifique attestant autre chose que des progrès très ponctuels dans des compétences faisant l’objet d’entrainements intensifs. Pour les effets à terme sur la compétence de lecteur … aucune publication ne vient les attester.
Par ailleurs, aucun protocole n’a été signé entre cette association privée et la rectrice ou l’inspecteur d’académie, qui parlent simplement « d’expérimentation » sans cadre réel ! Ce qui nous interroge et nous inquiète fortement sur la qualité et l’indépendance du service public d’éducation rendu aux usagers.
Les élèves de maternelle - a fortiori ceux des milieux populaires-ne sont pas des cobayes ! (les autres élèves non plus d’ailleurs !), les enseignants ne sont pas des exécutants à la botte d’officines privées mais des concepteurs d’un enseignement défendant les valeurs d’une école républicaine laïque et émancipatrice.

 Une liberté pédagogique bafouée

Ce sont les enseignants-es qui décident des méthodes pédagogiques et des pratiques professionnelles qu’ils mettent en place dans la classe.

Pour le SNUipp-FSU et la FSU 62 :

  • imposer une méthode de lecture aux enseignants : c’est NON !
  • se voir imposer tel manuel scolaire : c’est NON !
  • imposer la mise en place d’APC, qui plus est, uniquement centrées sur la lecture : c’est NON !", "Se réapproprier les 108h, c’est OUI !"
  • une formation continue de qualité qui s’appuie sur tous les apports de la recherche : c’est OUI ! une formation continue-formatage : c’est NON !

Nous appelons toutes les équipes enseignantes à « reprendre la main » sur leur métier et, dès la rentrée 2018, à RESISTER à toute forme de pressions ou d’injonctions qui remettraient en cause leur professionnalisme et leur indépendance.

Le SNUipp-FSU et la FSU soutiendront et accompagneront toutes les équipes dont la liberté pédagogique et le professionnalisme seraient bafoués.

PDF - 411.5 ko
Communiqué : Les petits Calaisiens ne sont pas des cobayes

Aller plus loin

PDF - 1.1 Mo
A la Une de Nord Littoral (06/07/2018) Cliquez sur l’image pour lire l’article