Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Commissions : interventions, déclarations et compte-rendus du (...) > Audience à l’IA du 11 octobre 2018
Par : SNU62
Publié : 14 octobre 2018

INTERVENTIONS

Audience à l’IA du 11 octobre 2018

octobre 2018




Le SNUipp-FSU 62 a demandé à rencontrer l’IA en audience et y a dénoncé une nouvelle dégradation des conditions de travail avec une accumulation de tâches et d’injonctions. Le syndicat avait déjà abordé ces sujets lors d’audiences précédentes. Les demandes institutionnelles se multiplient et débordent largement des 108h et les injonctions diverses portent atteinte à la liberté pédagogique et ne sont que le reflet d’une politique rétrograde et réductrice pour l’Ecole. Tout cela éloigne les enseignants de la confiance qu’on dit leur accorder et de la bienveillance qu’on devrait pourtant leur porter. Compte-rendu

 Evaluations CP/CE1

Le SNUipp-FSU 62 a appelé les enseignants à ne pas remonter les résultats des évaluations et à choisir eux-mêmes les évaluations qu’ils veulent pour leurs élèves. Pour notre syndicat, ces évaluations sont inadaptées aux élèves et chronophages pour les enseignants !

Un échantillonnage aurait suffi. Nul besoin d’apprendre aux enseignants comment évaluer leurs élèves. Cela relève de leur liberté pédagogique.

Selon l’Inspecteur d’Académie, les enseignants auraient remontés massivement les résultats des évaluations. Nous n’en doutons pas au vu des nombreuses injonctions plus ou moins pressantes dans de nombreuses circonscriptions...

Selon l’Inspecteur d’Académie, toujours, « les enseignants seraient très demandeurs de ces évaluations car elles aideraient à la prise en charge des élèves et à l’accompagnement des enseignants ».

Pour le SNUipp-FSU 62, les enseignants sont surtout très demandeurs de moyens pour faire réussir tous les élèves et de meilleures conditions de travail, c’est-à-dire d’effectifs de classe moins chargés, d’une vraie formation continue répondant à leurs attentes (pédagogies alternatives, inclusion, hétérogénéité, …), de RASED, de temps, de liberté pédagogique, d’écoute et de soutien hiérarchique…

L’Administration a estimé à 3 ou 4 h le temps pour rentrer les résultats dans l’application pour une classe de 25 élèves. Ce n’est pas ce que les enseignants nous témoignent. En effet, entre les nombreux bugs informatiques et le nombre d’items à renseigner, on est loin des 5 h d’APC octroyées par le ministre :

 La liberté pédagogique

Le SNUipp-FSU 62 a été alerté de diverses pressions des inspecteurs/inspectrices, parfois de mairies pour imposer une méthode, des manuels scolaires parfois même des fournitures scolaires. Les enseignants sont parfois pris en étau entre les IEN et les municipalités.

Le syndicat a également évoqué la présence de l’association « Agir pour l’école » et affirmé son opposition au recours à des officines privées, chères à notre ministre (JM Blanquer a été membre du comité directeur d’Agir pour l’Ecole) et financées par de grandes entreprises. Où est l’indépendance de l’Education nationale face à ce lobbying ? Qu’on ne vienne pas nous parler de neutralité ensuite ! On ne peut pas faire la promotion « forcée » d’une méthode et faire croire qu’on respecte la liberté pédagogique.

L’IA a répondu que les programmes étaient la seule contrainte à la liberté pédagogique.

Le SNUipp-FSU 62 rappelle :

  • Qu’aucune méthode ne peut vous être imposée !
  • Qu’aucune association ne peut s’imposer dans l’école !

L’IA a d’ailleurs bien reprécisé, tout comme l’avait fait la rectrice, que seules les équipes volontaires peuvent entrer dans le « programme PARLER d’Agir pour l’école », une école qui ne souhaitait plus utiliser cette méthode en est d’ailleurs sortie récemment.

  • Qu’aucun manuel ne peut vous être prescrit !
  • Qu’aucun kit pédagogique ou fourniture scolaire ne peuvent être exigés : si la concertation avec la mairie pour mettre en place un kit de fournitures permettant à la fois les apprentissages des élèves et le non gaspillage ou les économies pour faire face aux baisses de dotation ou aux difficultés sociales paraissent du bon sens, imposer des fournitures inadaptées et donc inutilisables semble complètement improductif.

Contactez-nous en cas de difficultés !

Sur le site du ministère : « L’élaboration de la liste définitive des fournitures scolaires doit résulter d’une concertation de façon à prendre en compte les préoccupations des différents acteurs de la communauté éducative, en particulier les enseignants et les représentants des parents d’élèves. »

 Direction d’école

Le SNUipp-FSU 62 a rappelé les nombreuses difficultés que rencontrent les directeurs et directrices d’école. L’IA rappelle qu’il a mis en place des groupes de travail pour la qualité de vie au travail, que des mesures ont été prises comme, par exemple, la mise en place d’un calendrier fixant les journées déchargées avec remplacement pour les petites écoles. En outre, l’IA signale que le régime des décharges s’est amélioré et qu’une réflexion nationale sur la direction d’école est en cours.

De même, l’IA estime pour sa part que le nombre de mails émanant de l’institution n’est pas si élevé.

Le SNUipp-FSU 62 a de nouveau insisté sur la simplification des tâches qui n’est absolument pas effective et a dénoncé les nombreuses injonctions, une demande d’audience a d’ailleurs été effectuée auprès d’une circonscription à ce sujet.

Le SNUipp-FSU 62 a participé au 1er groupe de travail en avril dernier et participera au prochain groupe de travail du 19 octobre sur la direction d’école. Le SNUipp-FSU 62 relaiera vos demandes de terrain et interviendra pour obtenir de meilleures conditions de travail (N’hésitez pas à nous faire remonter vos demandes et réflexions au plus tard pour jeudi 18 octobre).

 108h

Le SNUipp-FSU 62 dénonce un recours systématique aux 108h pour une multiplicité de tâches plus ou moins chronophages. Bien souvent cela déborde des 108h !
L’Inspecteur d’Académie reste cantonné à une réponse purement réglementaire, éloignée de la réalité de terrain.
Le SNUipp-FSU 62 a demandé comment seraient rétribuées les heures qui iraient au-delà des 108h, il n’y a évidemment pas eu de réponse.

Concernant les 108h, le SNUipp-FSU 62 a lancé une consigne syndicale : celle de ne pas remonter pour le moment le tableau des 108h estimant que les personnels n’avaient pas tous les éléments pour remplir ce tableau (calendrier des animations pédagogiques par exemple) et que la date de remontée au 10 septembre était bien trop rapide et contre-productive.

Si vous avez renvoyé le tableau des 108h, sachez qu’il n’y a pas de texte qui indique que les équipes doivent remplir plusieurs tableaux, un tableau prévisionnel suffit, ça ne reste qu’un prévisionnel !
Par ailleurs, le directeur/la directrice n’est pas le/la garant-e des ORS des collègues et ont déjà bien d’autres choses à faire. Vérifiez les ORS des collègues ne relève pas de sa compétence, chacun son rôle !
Si votre IEN refuse de le valider, contactez-nous !

Le SNUipp-FSU réaffirme que la confiance et la liberté professionnelle doivent être reconnues aux équipes. “Stop aux tableaux excel” et aux contrôles tatillons sur les heures !

 Les arrêts maladie

Le SNUipp-FSU 62 a souligné l’absurdité de demander aux personnels de remplir une demande d’autorisation pour les congés maladie et de la faire signer par le directeur ou la directrice.

L’Administration nous affirme que c’est légal. Nous avons demandé à l’administration de nous fournir les références des textes sur lesquels elle se base, elle ne nous a rien fourni pour le moment.

Le syndicat a vérifié dans les textes et il n’y a ni obligation de demander une autorisation d’absence ni de passer par le directeur ou la directrice :

« Le fonctionnaire doit transmettre à l’administration dont il relève un avis d’interruption de travail dans un délai de quarante-huit heures. En cas de manquement à cette obligation, l’administration informe l’agent de la réduction de la rémunération à laquelle il s’expose en cas de nouvel envoi tardif dans une période de vingt-quatre mois. »

 Droit de grève- SMA

Le SNUipp-FSU 62 a rappelé à l’IA sa consigne syndicale de ne pas envoyer les déclarations d’intention de faire grève. Cette obligation injuste imposée par la loi sur le SMA de 2008 est, pour nous, une atteinte au droit de grève. D’ailleurs, seuls les enseignants du 1er degré en école y sont astreints.

La réponse de l’IA, là aussi, n’est restée que réglementaire.

En outre, le SNUipp-FSU 62 a demandé ce que devenaient les déclarations d’intention de grève reçues car les textes précisent : « Ainsi qu’il est précisé à l’article L. 133-5 du code de l’éducation, les déclarations sont couvertes par le secret professionnel et ne peuvent être utilisées que pour l’organisation du service d’accueil. »

L’IA a indiqué que celles-ci étaient détruites.

Petits rappels pour la grève

Pendant la Grève
En aucun cas, le directeur gréviste, pas plus que les adjoints grévistes, ne sont tenus de surveiller les élèves ni d’être sur place.
Aucune communication ne sera faite à l’extérieur (DCRI, police, gendarmerie) sur la situation dans l’école (nombre et identité des grévistes, etc...).
Ne répondez ni aux sondages, ni aux enquêtes administratives. Par contre, faites connaître au plus vite au syndicat le nombre et le pourcentage de grévistes.

Après la Grève
Pour les retenues de salaires, il appartient à l’Administration de faire la preuve de la participation à la grève.
Ainsi les grévistes, quelle que soit leur fonction, ne répondent à aucune enquête, ne s’inscrivent sur aucune liste, ne signent quelque état que ce soit.
Les directeurs et directrices n’ont à accomplir aucune tâche administrative particulière à ce sujet. Ils ne certifient rien.

Si des problèmes surviennent, contactez-nous au plus vite.

 Le remplacement

Le SNUipp-FSU 62 est intervenu sur les contraintes supplémentaires demandées aux équipes quant à l’information donnée aux parents pour le remplacement.

La charte d’information sur le remplacement, que le SNUipp-FSU 62 avait été le seul à dénoncer lors du groupe de travail en mai 2017, ne fait pas loi et ne peut donc être contraignante.

Il n’est pas gérable, dans la réalité de la classe, de demander aux remplaçants et aux directeurs de coller un mot dans chaque cahier pour préciser les modalités de remplacement.

La prise en charge des élèves est la priorité. Les personnels n’ont pas le temps de réaliser cette tâche. L’Inspecteur d’Académie veut que les parents soient prévenus. Le SNUipp-FSU 62 pense qu’un affichage suffit. Nous avons proposé un affichage non nominatif, n’hésitez pas à vous en servir !

 ISAE

Le SNUipp-FSU est intervenu auprès de l’IA pour clarifier la situation des enseignants des EREA quant à l’ISAE.

L’IA a répondu qu’il l’octroyait aux PE en classe, qu’il se renseignerait pour les PE en poste mixte (n’étant pas sûr de la rétribuer !) et qu’en l’absence de texte précis du ministère, il refusait toujours de la rétribuer aux PE éducteurs/éducatrices et cela malgré les interventions du SNUipp-FSU au ministère.

Les PE exerçant en EREA accompagnent et suivent pourtant tous les élèves. Alors, pourquoi certain-es PE en seraient exclu-es ? Pour notre syndicat, cela est tout bonnement scandaleux. Nous continuons à intervenir pour que justice soit faite !

 Enseignants référents et contrats AESH/CUI-CAE

Le SNUipp-FSU 62 est intervenu pour demander à clarifier les missions, notamment celles des enseignants référents dont les tâches, déjà bien chronophages, s’alourdissent.

L’IA a été clair : la gestion des contrats ne fait pas partie des missions des enseignants référents, seule l’expression des besoins (fiche CAR) est effectuée par les enseignants référents.

L’IA nous a conseillé de nous rapprocher des IEN ASH sujet, ce que nous allons faire rapidement.

 AESH

Le SNUipp-FSU 62 est de nouveau intervenu au sujet du non versement de l’indemnité de résidence pour la plupart des AESH. Le SNUipp-FSU reste vigilant sur ce point.

Par ailleurs, l’Inspection Académique a confirmé que l’ensemble des AESH recevront, en novembre, directement sur leur messagerie académique (xxx@ac-lille.fr), leur identifiant de connexion leur permettant de voter aux prochaines élections professionnelles (qui se dérouleront du 29 novembre au 6 décembre 2018).

 Rendez-vous de carrière : CAPD Recours

Début septembre, le SNUipp-FSU 62 était déjà intervenu pour qu’une information précise soit donnée aux collègues sur leur possibilité de recours. Lors de l’audience, nous avons demandé à l’IA de nous préciser la date de la CAPD recours. L’IA nous a informé que celle-ci aurait lieu 31 janvier 2019.

Si vous ne connaissait pas encore votre appréciation ou si vous pensez que celle-ci ne reflète pas votre investissement et votre travail, ne vous privez pas d’effectuer un recours.

Pour toute information à ce sujet, contactez-nous sans attendre car il y a des délais et une procédure à respecter.


La passion du métier ne suffit pas, il faut des moyens, du temps et le respect de notre profession !

Alors arrêtons de compenser le manque de moyens sur notre temps personnel !

Défendons-nous collectivement !