Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Elections professionnelles 2018 > Les AESH aux urnes
Par : SNU62
Publié : 15 novembre 2018

Les AESH aux urnes




Du 29 novembre au 6 décembre, les accompagnants AESH, ou en contrat CUI, comme tous les autres personnels, sont invités à élire leurs représentants face à l’administration au sein des CCP et CT.

Le SNUipp-FSU engagé aux cotés des AESH

Les besoins importants d’accompagnement pour assurer la scolarité des élèves en situation de handicap dans de bonnes conditions font que leur nombre dans les écoles et établissements a considérablement augmenté ces dernières années. Les AESH sont intégrés dans les équipes éducatives et leur rôle auprès des élèves est reconnu.

Il n’en va pas de même de leur métier qui, plus de quatre ans après la parution du décret fixant leurs conditions de recrutement et d’emploi, reste une simple fonction ou mission dans d es conditions de contrat précaires. C’est dire si la concertation sur la rénovation du métier est attendue par les AESH : un statut de la Fonction publique, un travail à temps complet et un meilleur salaire sont les préalables pour la reconnaissance d’un vrai métier ! C’est ce que le SNUipp-FSU et la FSU revendiquent pour tous les accompagnants des élèves.

Aujourd’hui, les AESH prennent leur avenir en main au sein du syndicat, en s’engageant collectivement pour porter les revendications. Ils sont sur les listes présentées par la FSU pour les élections professionnelles, mais aussi dans les sections départementales pour prendre en charge la défense des droits et les questions de métier.

Du 29 novembre au 6 décembre, les AESH, comme tous les autres personnels, seront appelés à élire leurs représentants pour siéger dans les commissions consultatives paritaires académiques (CCP) et dans les comités techniques académiques et ministériels. Les questions qui concernent les accompagnants sont traitées dans ces instances et la tenue de groupes de travail spécifiques permet d’obtenir des avancées en terme de gestion des personnels, des salaires ou des conditions de travail.

Pour tout savoir sur les élections professionnelles, Lire le "4 pages" AESH

L’urgence d’un vrai statut

Un statut de la Fonction publique, un travail à temps complet et un meilleur salaire sont les préalables pour la reconnaissance d’un vrai métier. C’est ce que le SNUipp et la FSU revendiquent pour tous les accompagnants des élèves.

Faire le choix du SNUipp et de la FSU, c’est conforter un syndicalisme qui a fait de la résorption de la précarité l’une de ses batailles et qui s’est engagé dès le début à défendre les droits et les conditions d’emploi des personnels contractuels.

Aller plus loin

4 Pages Aesh Elections Pro

AESH : le métier que nous voulons