Vous êtes ici : Accueil > Carrière > Direction d’école > Qualité de vie au travail des directeurs et directrices d’école
Par : SNU62
Publié : 23 mai 2019

INTERVENTIONS

Qualité de vie au travail des directeurs et directrices d’école

mai 2019




Le SNUipp-FSU 62 a participé au groupe de travail sur la qualité de vie au travail des directeurs et directrices d’école (groupe de travail qui fait suite à deux autres et obtenu suite à l’intersyndicale réunie lors de la suppression des aides administratives).

Lors des précédents groupes de travail en novembre 2018 et en février 2019, le SNUipp-FSU 62 :

  • a dénoncé les suppressions d’aide administrative dans les écoles alors que les missions sont bien réelles et perdurent,
  • a exigé que les 10 jours de décharges de direction réglementaires pour les petites écoles (3 classes et moins) et les 4 jours pour les classes uniques soient réellement octroyés. (Cela nous semble un minima !)
  • a réclamé et obtenu qu’un calendrier soit mis en place en concertation avec les directeurs-directrices afin de leur permettre de s’organiser,
  • a exigé également que les jours de décharge de direction utilisés pour des formations ou réunions institutionnelles soient « rendus » entièrement aux directrices et directeurs.

Si vous n’avez pas obtenu votre nombre de jours de décharge réglementaire, si vous n’avez pas obtenu de calendrier concerté, si des jours de décharge ont été utilisés pour l’institution et ne vont ont pas été rendus, vous pouvez contacter le syndicat.


Lors du groupe de travail du lundi 13 mai 2019, le SNUipp-FSU 62 avait envoyé à l’administration les points qu’il souhaitait aborder :

  • bilan des mesures départementales prises en faveur de la qualité de vie au travail des directeurs et directrices et suites données,
  • suite données aux fiches RSST concernant la direction d’école,
  • décharges de direction d’école : point sur les décharges des petites écoles, récupération des jours de décharge quand des formations ou des réunions institutionnelles ont lieu sur les jours de décharge, cas des enseignants chargés de classe unique,
  • formation : point sur les formations et contenus de l’ensemble des directeurs et directrices d’école,
  • sécurité : PPMS, documents utiles accessibles rapidement, risques professionnels,
  • tâches administratives : simplification, part de simplification numérique et équipement,
  • temps de travail, empilement des missions,
  • aide au fonctionnement de l’école,
  • salaires.

    Etaient présents à cette réunion : le secrétaire général et l’IENA de la DSDEN 62, les services de la DOS (moyens des écoles), la conseillère de prévention du Pas de Calais, 3 IEN, 5 directeurs et directrices d’école, les organisations syndicales représentatives (SNUipp-FSU, UNSA, SNUDI-FO, SNALC-SNE)

 Bilan des mesures départementales prises en faveur de la qualité de vie au travail des directeurs et directrices et suites données

Boîte mails
Mise en place d’un « fil info », c’est-à-dire un seul envoi groupé hebdomadaire (envoyé plutôt le mardi – à confirmer) reprenant les informations institutionnelles sous forme de rubriques (appels à candidature, appels à projets, infos de la DSDEN 59…) afin de donner « un temps de rendez-vous » récurrent en un seul lieu plus facile à retrouver, de limiter les envois et d’éviter les doublons.
Ce « fil d’info » serait opérationnel à la rentrée 2019 selon le circuit IA puis IEN –qui complèteront- puis envoi aux directeurs et directrices d’école avec le principe de ne pas envoyer de documents joints mais des liens.

Calendrier annuel des directeurs d’école communiqué en début d’année enrichi des appels à projets (exemples : semaine de la laïcité, journée du sport scolaire…)

Allègements des tâches administratives : pistes toujours en réflexion sur :

  • proposer aux gestionnaires de mairie une formation à ONDE
  • envoi d’un courrier par l’IA aux mairies, rappelant les procédures d’inscription

Procédure absentéisme :

  • demande des directeurs et directrices de mise en place d’une application absentéisme (type sms envoyée pour absence comme au collège) : projet en cours de finalisation, en attente de réponse du comité de pilotage institutionnel
  • retours suite à signalement d’absentéisme : les directrices et directeurs recevront désormais copie du courrier envoyé aux familles (même courrier reçu par IEN)
    Si vous ne recevez pas copie, signalez-le à votre IEN et au SNUipp-FSU 62
  • absence d’une fratrie : demande d’établir une seule fiche pour la fratrie au lieu d’une fiche par enfant. En cours d’étude pour le moment mais l’administration se dit en difficulté lorsqu’il s’agit d’une fratrie avec des patronymes différents

 Décharges de direction d’école

Point sur les décharges des petites écoles : le SNUipp-FSU 62 a réclamé lors de chaque groupe de travail, que les décharges réglementaires soient effectivement octroyées, c’est un minima et nous exigeons que cela soit respecté ! Par ailleurs, un calendrier doit vous être proposé.

Si vous n’avez pas obtenu l’ensemble des jours de décharge réglementaires (10 jours par an pour une direction 3 classes et moins, 4 jours pour un-e chargé-e de classe unique), ou si le calendrier de ces jours ne vous semblent pas satisfaisant ou est inexistant, contactez-nous rapidement afin que nous puissions intervenir pour régulariser la situation.

point sur les formations durant les décharges : le SNUipp-FSU 62 a réclamé à plusieurs reprises que les jours de décharge utilisés pour des formations soient rendus aux directeurs et directrices Si ce n’est pas le cas, contactez-nous rapidement. Nous interviendrons systématiquement à ce sujet.

 Formation des directeurs et directrices

Le SNUipp-FSU 62 a demandé un point sur les formations et leur contenu. Nous réclamons :

  • des formations correspondant aux attentes des directeurs et directrices et afférent à leurs différentes missions (pédagogiques et d’animation d’équipe, liées au fonctionnement de l’école –sécurité, organisation, liées à la relation aux différent partenaires). Les directeurs et directrices nous interpellent souvent sur l’accueil des élèves à BEP (les équipes se sentant souvent démunies et en manque d’information pour faire face à certaines situations) la législation concernant la sécurité, la gestion des conflits, la législation famille, outils numériques
  • des formations sur le temps de travail, avec absence remplacée
  • des formations pratiques type « étude de cas » favorisant l’échange et le débat
  • des formations dispensées par des équipes pluri-professionnelles (chercheurs, psychologue du travail, formateurs de terrain, mouvements pédagogiques…)

Enfin, il est important, pour le SNUipp-FSU 62, de questionner régulièrement les attentes des directeurs.

Concernant l’école inclusive et les élèves à BEP, l’administration précise qu’une démarche académique d’un meilleur accompagnement de proximité est mise en place pour aider les équipes. Sur le portail des directeurs d’école, il existe des liens vers le site académique de l’école inclusive et vers le site sur le réseau d’appui TSA. De plus, un CPC est spécialement affecté dans chaque circonscription ASH pour être le premier relais en cas de souci.

Liens vers le site de l’école inclusive :

http://www1.ac-lille.fr/cid131823/a...

https://ppe.orion.education.fr/acad...

Réseau académique ASH : http://www1.ac-lille.fr/cid131902/r...

Sites web du réseau académique ASH : http://www1.ac-lille.fr/cid131904/l...

Concernant la formation continue en général des directeurs et directrices d’école :

L’IA annonce que les 2 jours de formation sont reconduits en 2019/2020. Et que cela permettra de répondre aux situations professionnelles rencontrées et d’approfondir l’accompagnement des directeurs et directrices d’école notamment dans le cadre de l’instruction obligatoire a 3 ans.

Ils et elles bénéficieront également d’1/2 journée de formation sur le DUERP (document unique d’évaluation des risques professionnels) organisée par l’assistant de prévention de la circonscription, (cette année entre le 17 mai et fin juin). Celles et ceux qui n’ont pu y participer cette année en bénéficieront au cours du 1er trimestre 2019/2020.

 Tâches administratives, doublons, empilement, applications… Educonnect, liste électorale dans les RPI, Sécurité : PPMS, Mobilélèves, signaux d’alerte…

Pour le SNUipp-FSU 62, il ne doit pas y avoir :

  • de tâches administratives inutiles,
  • pas de tâches administratives supplémentaires,
  • pas de tâches administratives en doublon Par ailleurs, lorque des outils numériques sont utilisés, les écoles doivent pourvoir être dotées d’un matériel adéquat et d’une connexion.

Quelques tâches souvent abordées : Mobiliélèves, Educonnect, PPMS, liste électorale en RPI… tâches chronophages. Réellement simplifiées ?

Mobil’élèves

Des difficultés subsistent avec cette application : saisie longue des trajets et pas d’automatisme pour la saisie du trajet retour, villes absentes de l’application, problème de blocage si aucun numéro de tél n’est renseigné.
Concernant le saisie du trajet aller-retour, l’IA réfléchit à un remplissage automatique du trajet etour quand le trajet est exactement le même qu’à l’aller. A voir si cela sera réalisable.
Concernant l’absence de numéro de téléphone, l’administration précise à la fois que le numéro de l’accompagnateur peut être saisi sous la forme 06 00 00 00 00 mais en même temps réclame au moins de disposer impérativement d’un du numéro de téléphone pour pouvoir obtenir des informations très rapidement en cas de problème.

Pour le SNUipp-FSU 62, l’administration ne prend pas ses responsabilités en ne donnant pas les moyens nécessaires aux écoles. Le SNUipp-FSU 62 ajoute que »punir » une classe de sortie n’est pas la solution et qu’exiger un numéro de téléphone personnel est tout simplement illégal !

PPMS

Les directeurs et directrices font part de difficultés et manquent de moyens pour le mettre en œuvre : pas d’alarme, difficulté à prévenir sur l’ensemble des bâtiments selon les configurations et le nombre de classes,...). Pour eux, le PPMS ne saurait suffire pour mettre les élèves et les enseignants en sécurité.
L’IA suggère de sensibiliser les élus locaux en les invitant à un exercice et propose l’envoi d’un courrier aux élus dans le cadre de la mise à jour du PPMS pour la rentree 2019 après avoir pris l’attache de la préfecture.

 Temps partiel et classes dédoublées : c’est possible !

Il n’y a pas d’interdiction à ce qu’un-e enseignant-e à temps partiel puisse enseigner dans un CP ou un CE1. Le seul impératif exigé par l’IA est de ne pas positionner de fonctionnaire stagiaire sur les classes dédoublées et, pour les jeunes enseignants, ils peuvent y enseigner uniquement s’ils sont volontaires.

 Le SNUipp-FSU revendique

De manière générale, le SNUipp-FSU revendique :

  • Un temps de décharge plus conséquent
  • Une meilleure rémunération
  • Un réel allégement des tâches administratives, et l’arrêt de l’empilement des missions
  • Une aide à la direction et au fonctionnement de l’école, emploi statutaire et pérenne
  • Une formation répondant aux attentes des directeurs et directrices

    Contacts SNUipp-FSU 62 pour la direction d’école :

Guillaume ROUSSEL grousselsnuipp@free.fr 06.52.83.58.42
Dominique DAUCHOT domdauchsnu62@yahoo.com 06.27.01.02.43
Maxime VASSEUR maxime.vasseur.snuipp@gmail.com 07.82.84.67.49