Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Communiquer ses données personnelles à l’Administration ? Le syndicat écrit à (...)
Par : SNU62
Publié : 19 septembre 2019

INTERVENTIONS

Communiquer ses données personnelles à l’Administration ? Le syndicat écrit à la rectrice.

septembre 2019




En date du 3 septembre 2019, la rectrice a envoyé aux personnels un courrier concernant l’application Gestcrise. De nombreux collègues nous ont interpelés au sujet de la communication de leurs données personnelles. Intervention du SNUipp-FSU 62.

PDF - 689 ko
Courrier de la rectrice relatif à l’application Gestcrise

Le courrier du SNUipp-FSU 62 à la rectrice

PDF - 236.6 ko
Courrier du SNUipp-FSU 62 à la rectrice (version imprimable)

Madame la Rectrice,

Vous vous êtes adressée aux directrices et directeurs d’écoles du premier degré de l’Académie par un courrier en date du 3 septembre pour la mise en place de l’application Gestcrise, répertoire d’urgence de l’académie.

Tout d’abord, nous rappelons que les directrices et directeurs des écoles ne sont pas des personnels d’encadrement comme l’attestent les textes en vigueur (D. 89-122 du 24/02/1989C.2014-163 du 01/12/2014).

Par ailleurs, il n’apparaît dans un aucun texte réglementaire ni législatif l’obligation pour les personnels de transmettre leurs coordonnées personnelles et aucun agent ne peut être contraint de les communiquer.

Il appartient à l’employeur de mettre à disposition les outils et le matériel professionnels nécessaires à la réalisation des missions de service public. Si les directeurs et directrices doivent être joignables par SMS ou sur un téléphone portable pendant le temps de travail dans le cadre du PPMS, il appartient aux DSDEN d’y remédier en fournissant aux agents les téléphones nécessaires à la gestion de ces situations d’urgence. Tout en garantissant aux agents le respect de leur vie privée, par un cadrage claire des modalités d’utilisation de ces matériels.

Nous vous prions de croire, Madame la Rectrice, en notre profond attachement au service public d’éducation.

Arras, le 16 septembre 2019