Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Commissions : interventions, déclarations et compte-rendus du (...) > CHSCT : Santé, sécurité et conditions de travail > [Direction et fonctionnement de l’Ecole] Compte-rendu du CHSCT Départemental (...)
Par : SNU62
Publié : 16 novembre

[Direction et fonctionnement de l’Ecole] Compte-rendu du CHSCT Départemental du 15 novembre 2019

15 novembre 2019




Les représentant-es du personnel de la FSU ont siégé à la réunion du CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) le 15 novembre 2019. Cette réunion faisait suite à l’annonce par le ministère de mesures concernant la direction d’école.

 Déclaration liminaire de la FSU

Monsieur le président du CHSCT Départemental,

Les mobilisations qui ont suivi l’acte de Christine Renon ont révélé une légitime colère face à des conditions de travail de plus en plus dégradées des directeurs et directrices d’école. Dans le prolongement des revendications qu’elle porte depuis le nombreuses années, la FSU a rappelé au ministre la nécessité de mettre en œuvre 15 mesures immédiates pour la direction d’école. Elle prend toute sa place dans les concertations qu’engage le ministère en rappelant la dimension collective du fonctionnement de l’école.
La FSU invite tous les personnels à s’exprimer aussi bien à travers le questionnaire que lors des réunions institutionnelles pour y porter la réalité de leur vécu. Mais elle sera vigilante à ce que ni le questionnaire ministériel adressé aux 45 000 directeurs et directrices ni les réunions au niveau des circonscriptions ne soient des prétextes à différer des annonces concrètes pour améliorer la direction et le fonctionnement de l’école et à ouvrir la voie à un statut de directeur et directrice auquel elle est opposée.
La FSU dénonce l’absence de marges budgétaires pour répondre aux urgences et aux mesures sur le long terme. Elle ne se satisfait pas des premières mesures annoncées et exige la hausse du temps de décharge et la création d’aides pérennes à la direction et au fonctionnement de l’école.

PDF - 73 ko
Déclaration FSU

Les représentants de la FSU ont également lu lors de l’instance les 15 mesures d’urgence du SNUipp-FSU pour la direction d’école.

Réunions des directeurs et directrices

L’IA a annoncé avoir envoyé un courrier à tous les IEN du département leur rappelant les modalités d’organisation de ces réunions, qui auront lieu de novembre à février. Le SNUipp-FSU rappelle que la participation à ces réunions ne doit se faire que sur la base du volontariat. Par ailleurs, le SNUipp-FSU sera vigilant à ce que ces réunions conduites par les IEN ne soient pas l’occasion d’induire des implicites sur des réponses attendues au questionnaire ministériel. C’est pourquoi, participer à ces réunions est souhaitable pour porter les réelles préoccupations de la direction d’école et ne pas laisser le fantasme du statut être la réponse à toutes les difficultés.

Les directrices et directeurs auront une journée de décharge supplémentaire en décembre.

Les IEN s’adresseront prochainement aux collègues concerné-es pour la mise en place de cette journée de décharge supplémentaire. Pour le SNUipp-FSU, cette journée de décharge n’est pas à la hauteur des attentes et n’apporte pas une vraie réponse sur la durée. Le SNUipp-FSU a insisté et obtenu que cette journée de décharge soit organisée sans contrepartie pour les collègues (ni réunion, ni compte-rendu…)

Enfin, la FSU, avec les autres organisations syndicales, a adressé les avis suivants à l’administration. Ces avis ont été adoptés à l’unanimité.

 AVIS du CHSCT du 15 novembre 2019

Avis 1
La mise en place de groupes de travail concernant « la qualité de vie au travail des directeurs d’école » depuis avril 2018 a permis de faire un état des lieux et de proposer des pistes d’amélioration. Les membres du CHSCT sollicitent d’être destinataires du compte-rendu des groupes de travail et d’être informés des avancées de la mise en œuvre.

Avis 2
Face à des conditions de travail dégradées, les membres du CHSCT réclament une aide administrative à la direction et au fonctionnement de l’école, pérenne, statutaire et formée, pour toutes les écoles.

Avis 3
Afin de diminuer les situations de souffrance professionnelle, les membres du CHSCT préconisent :

  • une augmentation du temps de décharge de direction pour toutes les écoles et a minima, lorsque cette décharge n’est pas hebdomadaire, elle doit être programmée afin de permettre une meilleure organisation du temps de travail
  • un allègement significatif des tâches administratives

Avis 4
Pour une meilleure reconnaissance au travail, les membres du CHSCT demandent :

  • un accompagnement hiérarchique bienveillant assorti d’une relation basée sur la confiance
  • une revalorisation de l’indemnité de direction

Avis 5
Face à des conditions de travail qui évoluent, la formation est indispensable et doit répondre aux attentes et besoins des personnels. La formation ne doit pas empiéter sur les temps de décharge et avoir lieu sur le temps de classe. En cas d’impossibilité, ce temps de décharge doit pouvoir être récupéré.

Aller plus loin :

Direction d’école Le questionnaire ministériel : pour quoi faire ? qu’en faire ?

Direction d’école : encore loin du compte

Prévenir l’épuisement professionnel

Documents joints