Vous êtes ici : Accueil > Carrière > Rémunération > Salaires enseignants : pas brillants
Par : SNU62
Publié : 18 décembre 2019

Salaires enseignants : pas brillants

décembre 2019




Note de la Depp, rapport de l’OCDE, bilan social de l’Éducation nationale, tous ces documents confirment la faiblesse des salaires enseignants français, notamment dans le premier degré.

La note de la Depp de novembre, le rapport de l’OCDE en septembre et le dernier bilan social de l’éducation nationale paru en juin  : tous ces documents dressent un état des lieux alarmant des salaires enseignants en France. Le pouvoir d’achat des enseignantes et enseignants de l’Hexagone est en baisse, ce qui les fait dégringoler sur l’échelle sociale.
Tous niveaux confondus, elles et ils gagnent 22 % de moins que la moyenne des pays développés en milieu de carrière.

Les écarts de revenus restent très sensibles entre le 1er et le 2nd degré  : les salaires nets mensuels moyens des personnels enseignants titulaires du public en 2016 sont de 2 220 € dans le 1er degré et 2 730 € dans le 2nd degré selon les données du bilan social 2017-2018. La part plus importante des indemnités et surtout des heures supplémentaires expliquent cette différence. Ces chiffres masquent de très forts écarts entre les débuts et les fins de carrière ainsi que des inégalités salariales entre les hommes et les femmes (11 % chez les PE). L’annonce par le ministre d’une augmentation d’au mieux 30 € mensuels, a enflammé la profession et raffermi la volonté des enseignants et enseignantes de défendre leur pouvoir d’achat et leur retraite.

Aller plus loin

#IlsSontOùNos300€ ?

300 euros ? Une revalo format colibri