Vous êtes ici : Accueil > Aesh / Contractuels > Compte-rendu des audiences AESH du 20 novembre 2019
Par : SNU62
Publié : 19 janvier

Compte-rendu des audiences AESH du 20 novembre 2019




Dans le cadre de la mobilisation nationale des AESH initiée par la FSU, 2 rassemblements ont été organisés dans notre académie : devant la DSDEN d’Arras et devant le rectorat de Lille. Des délégations ont été reçues en audience pour évoquer les nombreux problèmes rencontrés par les AESH dans l’académie de Lille depuis la rentrée.

A Arras, l’audience a eu lieu en présence de l’Inspecteur d’Académie du Pas-de-Calais, de la Division des Personnels, et de SAGERE. La FSU a ouvert l’audience en remettant à l’Inspecteur d’Académie une pétition signée par 514 collègues du département, réclamant notamment pour tous les AESH un temps complet, un salaire décent, le statut de fonctionnaire…
Interpelé sur les quotités de travail des AESH, l’IA a admis que les temps partiels étaient imposés et que l’administration réfléchissait à augmenter le temps de travail des AESH, mais sans donner davantage de précisions.

A Lille, l’audience a eu lieu en présence du DRH du rectorat, du Conseiller Technique ASH du chef de projet Hauts de France, IEN ASH du Nord.
La FSU a demandé que les problèmes techniques ne soient pas un frein au versement des salaires des AESH, personnels déjà précaires. L’administration a répondu qu’elle devait se fixer l’objectif de réduire les problèmes techniques de traitement.

Lors des deux audiences, la FSU a dénoncé les conditions catastrophiques de rentrée (AESH sans contrat signé ou signé tardivement en octobre, AESH sans salaire ou avec une avance misérable, AESH ayant signé un contrat mais sans en avoir la copie, recrutement des anciens contrats PEC qui devaient être prioritaires pour se voir proposer un contrat AESH et que l’administration n’a pas renouvelé....). Nous avons défini l’urgence en demandant que plus aucun AESH ne soit sans contrat ou avec un retard sur salaire en cette fin d’année.

A Arras et Lille, la FSU a également demandé et obtenu un groupe de travail afin de poser ses revendications sur le vade-mecum AESH qui a, certes le mérite d’exister, mais qui n’est pas exhaustif et qui comporte des erreurs. Nous avons par exemple demandé à ce que la déclaration préalable d’intention de grève de 48h soit retirée du vade-mecum car les AESH n’ont pas à se déclarer gréviste et que la consigne soit donnée dans les PIAL en prévision des grèves inter-professionnelles contre la réforme des retraites.

Les syndicats de la FSU interviennent sur toutes les situations et défendent l’ensemble des personnels. Faites-nous remonter toutes vos difficultés.

En vidéo : Mobilisation et audience à Arras

En vidéo : Mobilisation et audience à Lille