Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Coronavirus : Toutes les infos (au 20 mars 2020 - 9h)
Par : SNU62
Publié : 20 mars

Coronavirus : Toutes les infos (au 20 mars 2020 - 9h)

20 mars 2020




Alors que seuls les services de santé sont salués dans leur engagement quotidien par E. Macron et le gouvernement, l’ensemble des fonctionnaires et les missions qu’ils servent continuent dans les faits d’être abandonnés.

Communiqué intersyndical Fonction Publique du 20 mars 2020

 Après une semaine de fermeture : L’école en veille

Depuis vendredi dernier l’épisode de crise que traverse la société et donc aussi l’école provoque de nombreux questionnements et montre l’attachement de la profession au service public d’éducation.

On l’aura compris la crise épidémique que traverse notre pays demande à chacun et chacune d’agir en se protégeant et en protégeant les autres. La fermeture des écoles entraîne une situation inédite qui impose à tous ses personnels de tenir tous les bouts : une légitime protection individuelle, la poursuite d’une activité scolaire pour les élèves et leurs familles et surtout un accueil minimal des enfants de soignants afin de permettre la continuité du service public de santé et le travail de ses personnels.

 Solidarité avec les personnels de santé

Ce sont bien les personnels de santé qui luttent contre l’épidémie, avec les moyens qui leur sont données et qui au premier chef mettent toute leur énergie dans cette bagarre collective. Dans toutes les académies, la solidarité de la profession n’a pas démérité et de nombreux rectorats ont fait état d’un nombre conséquent de volontaires bien au-delà des besoins pour accueillir dans les écoles les enfants prioritaires.

 Maintenir le lien

De la même façon, les équipes pédagogiques se sont mobilisées dès vendredi 13 mars pour trouver des solutions afin de permettre une poursuite de l’activité scolaire. Des trésors d’inventivité ont trouvé leur place sur les réseaux sociaux, dans les mails ou encore dans le matériel prêté aux familles. Une professionnalité qu’il convient de souligner et qui montre une fois de plus l’intérêt et la vitalité des collectifs de travail enseignants.

Bien sûr personne ne peut croire que l’école peut se déplacer à la maison par voie de mail, de vidéos, d’ENT ou de manuels prêtés.

Bien sûr la classe et l’école restent et resteront les lieux privilégiés des acquisitions scolaires, notamment parce qu’elles permettent d’accompagner les élèves les plus éloignés de la culture scolaire.

Mais en attendant, après un premier temps d’adaptation pour mettre en place des outils de communication avec les familles, il s’agit de maintenir du lien mais aussi d’aider à cadrer une activité des enfants réduite du fait des contraintes de confinement, en gardant présent à l’esprit les risques de creusement des inégalités scolaires.

 Faire confiance aux équipes qui sont sur le pont

Le SNUipp-FSU a dans la période pris ses responsabilités à la fois en intervenant à tous les niveaux départements, rectorats ou ministère afin de stabiliser et faire respecter les consignes données localement, bien trop souvent disparates et autoritaires, et en informant massivement toute la profession des évolutions au fur et à mesure.

L’heure n’est plus à exercer des pressions mais c’est au contraire le moment pour que l’institution montre pleinement sa confiance dans les équipes enseignantes et qu’elle se préoccupe partout de protéger les personnels en charge des enfants des soignant-es (savon, essuie-main en papier, gel, masques...).

 Direction d’école : Exigeons des mesures de protection !

Le SNUipp-FSU 62 vous propose d’envoyer au DASEN (via l’IEN) un courrier, à adapter en fonction de la situation de l’école, pour exiger du matériel de protection si votre école est concernée par l’accueil d’enfants de personnels soignants. Pensez à nous adresser une copie de votre courrier : snu62@snuipp.fr

PDF - 95.9 ko
Proposition de courrier au DASEN pour les directeurs.trices

Directrice/Directeur de l’école.... Adresse de l’école

Lieu et date

À M. le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale s/c de M. l’Inspecteur / Mme l’Inspectrice de la circonscription de ....

Monsieur le Directeur Académique,

Mes collègues et moi, enseignants de l’école ......... sommes très attachés aux valeurs de l’école publique. C’est au nom de ces valeurs que nous avons mis en place un suivi pédagogique répondant au mieux aux besoins des enfants. À ce jour, un lien permanent est assuré avec les familles, par téléphone ou mail.

Cependant, les conditions d’accueil des enfants des personnels de santé nous préoccupent. Nous comprenons le besoin de répondre à la crise sanitaire en libérant les personnels directement concernés par la lutte contre le virus Covid-19. Nous comprenons le souci de notre Administration à répondre aux engagements de Monsieur le Président de la République, et de maintenir ainsi la scolarité pour les enfants de personnels de santé.

Cependant, nous nous permettons de vous faire part de nos inquiétudes concernant les conditions d’accueil :

  • Les enseignants qui assurent l’accueil des enfants de personnels de santé sont qualifiés de « volontaires ». Ce terme signifie-il que notre administration se dégagera de toute responsabilité en cas de contamination d’un enseignant par le virus Covid-19 ?
  • Alors que les employeurs donnent des consignes de sécurité à leurs employés pour faire face au virus et éviter d’être contaminés, allant même jusqu’à leur donner gants et masques, aucune consigne, aucun matériel n’est fourni pour les enseignants qui accueillent les enfants de personnels de santé ! Faut-il attendre les premières contaminations chez les enseignants ?

L’épidémie est en pleine expansion en France, vous comprendrez donc nos inquiétudes qui sont aussi partagées par l’ensemble des collègues de la profession.

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à notre courrier et des réponses que vous y apporterez.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur Académique, l’assurance de notre considération distinguée.

Signature

 Accueil des enfants de personnels soignants

Suite aux interventions du SNUipp-FSU Pas-de-Calais, voici pour information quelques réponses apportées hier matin par l’Inspection Académique :

Mesdames et Messieurs les représentants du personnel,

Suite à des questions posées à Monsieur le Directeur académique, vous voudrez bien prendre connaissance des informations suivantes :

1/ S’agissant des agents qui assurent l’accueil des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire et qui rempliraient cette mission dans une école autre que celle de leur rattachement administratif, les IEN leur établiront un ordre de mission qui permettra la prise en charge de leurs frais de déplacement. La procédure à suivre est la même que celle habituelle (gestion avec le service des frais de déplacement).

S’ils sont titulaires remplaçants, ce sont alors les règles d’indemnisation via l’ISSR qui s’appliquent.

2/ S’agissant de la présence possible d’enseignants au delà des heures scolaires, cela reste dans le cadre du volontariat et fera alors l’objet d’une rémunération.

Je me tiens à votre disposition.

Bien cordialement,

NB : Nous avons volontairement mis des phrases en gras dans le courrier de l’Inspection Académique.

Si vous assurez l’accueil des enfants de personnels soignants dans une autre école que votre école de rattachement, votre IEN doit donc vous fournir un ordre de mission (permettant, le cas échéant, de percevoir des frais de déplacement). Contactez votre IEN (par mail académique) si vous ne l’avez pas encore reçu.

Concernant les frais de déplacements, ce sont les règles habituelles qui s’appliquent (communes non limitrophes...)

Les titulaires remplaçants peuvent également se porter volontaire pour prendre en charge ces enfants. Dans ce cas, l’ISSR s’applique.

Une rémunération est également prévue pour l’accompagnement hors-temps scolaire (pause méridienne, mercredi et week-end).

Le SNUipp-FSU interviendra de nouveau auprès du DASEN pour obtenir des éclaircissements sur cette "présence possible d’enseignants au-delà des heures scolaires" et de cette "rémunération" :

  • cette "présence possible" ne peut se faire que sur la base du volontariat, et ne doit pas donner lieu à l’exercice du suivi pédagogique en télétravail ;
  • l’ensemble des collègues qui accueillent des enfants de personnels soignants doivent être indemnisés de leurs frais de déplacement sur la base de l’ISSR (frais de déplacements calculés à partir de l’école de rattachement), quelle que soit leur affectation et quel que soit leur type de poste. Une indemnisation bien plus avantageuse et légitime ;
  • rappeler les promesses du Ministre et de la Rectrice de Lille qui expliquaient au SNUipp et à la FSU lors des audiences du 13 mars dernier, que le salaire serait intégralement versé à l’ensemble des personnels, y compris toutes les indemnités habituellement perçues (ISAE, REP, REP+, ASH, NBI direction d’école...) et l’absence de jour de carence en cas de COVID-19...

Pour tout savoir sur les attestations de déplacement permanente ou provisoire (pour les trajets domicile - école) : retrouvez notre flash info d’hier en cliquant ici.

Retrouvez ici les courriers que nous avons adressés au DASEN :

Coronavirus : courrier du SNUipp-FSU 62 à l’IA (13 mars 2020)

Coronavirus : Second courrier du SNUipp-FSU 62 à l’IA (15 mars 2020)

Coronavirus : Troisième courrier du SNUipp-FSU 62 à l’IA (16 mars 2020)

 Accueil des enfants de personnels soignants : Que dois-je faire sur le temps péri-scolaire ?

Vous n’êtes pas obligé-e de garder les élèves sur le temps péri-scolaire. Cela relève du volontariat. En revanche, si vous avez connaissance d’une difficulté de ce genre (un enfant de soignant-e se retrouverait sans solution de garde), il est souhaitable d’en faire part au plus vite à l’IEN.

L’administration réfléchit actuellement à permettre ce type de garde pour les enseignant-es (midi, soir, mercredi, week-end). Le SNUipp-FSU sera vigilant à ce que cela ne porte pas atteinte aux droits des personnels.

 Manque de moyens : un an de grève ! Joyeux anniversaire l’Hôpital !

Quel drôle de calendrier de voir que pile un an après, alors que nous, citoyens, démarrons notre premier jour de confinement complet, et bien ce même personnel soignant qui s’était mobilisé se retrouve au front d’une guerre, à risquer sa vie pour sauver la nôtre, à gérer la pire des crises sanitaires.

 Éducation Nationale et Enseignement supérieur : ne pas jeter d’huile sur le feu

Avec les personnels soignants et toutes celles et ceux qui répondent aux besoins de première nécessité, les enseignant-es et l’ensemble des personnels administratifs, techniques, sociaux, de santé, de surveillance, d’encadrement de l’Éducation nationale et des établissements d’enseignement supérieur et de recherche sont en première ligne pour faire face à la crise sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus.

Il est inadmissible que la communication ministérielle donne l’illusion que l’école et l’université se poursuivent à domicile. D’une part parce que l’Éducation Nationale et l’Enseignement Supérieur n’étaient pas et ne sont pas prêts à assurer une continuité pédagogique réelle. D’autre part, parce que ce serait nier l’importance des inégalités sociales qui sévissent dans certains territoires où les élèves les plus éloignés des codes scolaires, les plus touchés par la fracture numérique, sont les plus impactés par la situation. Enfin, parce que rien ne peut remplacer le travail au sein d’une classe.

Lire le communiqué de la FSU

 Carrière des personnels

Beaucoup d’entre vous se posent (et nous posent) des questions légitimes sur le mouvement, la carte scolaire et les rendez-vous de carrière prévus dans les prochaines semaines.

La situation actuelle provoque un effet domino :

  • Les rendez-vous de carrière prévus en mars / avril seront évidemment reportés à des dates ultérieures.
  • L’administration attendait la fin des élections municipales pour présenter la nouvelle carte scolaire. Le 2nd tour des élections étant reporté, nous attendons des informations de l’Administration.
  • La phase du mouvement étant prévue après la carte scolaire (afin de permettre notamment aux collègues subissant une fermeture de classe de participer au mouvement), nous n’avons pas de calendrier précis.

Nous communiquerons les réponses de l’Administration à l’ensemble de la profession dès qu’elles seront portées à notre connaissance.

 Programmes pédagogiques à la télévision

Dès le début de semaine prochaine, lundi 23 mars (et pour une période indéterminée à l’heure actuelle...), France 4 modifie toute sa programmation de journée pour diffuser en direct des cours dispensés par des professeurs de l’Education Nationale pour répondre à la mission "Nation Apprenante".

La chaîne proposera ainsi des cours donnés par des professeurs pour tous les scolaires du lundi au vendredi :

  • 9h - 10h pour les CP - CE1 : 30 min de lecture et 30 min de maths
  • 10h - 11h pour les pré-scolaires : programmes ludo-éducatifs
  • 13h30 - 14h pour les 8-12 ans : C’est toujours pas sorcier
  • 14h - 15h pour les collégiens : 30 min de français et 30 min de maths
  • 15h - 16h pour les lycéens (notamment les premières et les terminales) : 1h de Français, Maths, Histoire-Géo, Anglais ou Philo
  • 16h - 16h50 pour les CM1 - CM2 : La maison Lumni pour les 8-12 ans

 Des ressources pédagogiques pour l’école à la maison

Le SNUipp-FSU met à la disposition des enseignantes et des enseignants des écoles une série de liens vers des contenus pédagogiques et culturels. Un recensement non exhaustif qui évoluera au fil des propositions des différents acteurs.

Voici des articles qui recensent des liens, des idées simples à proposer à mettre en œuvre pour les enfants avec des parents qui restent des parents.

Les ressources pédagogiques du SNUipp-FSU Pas-de-Calais

Les ressources pédagogiques du SNUipp-FSU

N’oubliez pas que chaque équipe pédagogique doit choisir un fonctionnement selon son contexte scolaire.

 Foire aux questions

Le SNUipp-FSU Pas-de-Calais a mis en place une foire aux questions pour trouver facilement les réponses à toutes les questions que vous vous posez. Cette foire aux questions est mise à jour régulièrement, au fur et à mesure des réponses données par l’Administration.

Foire aux questions : Les réponses à toutes les questions que vous vous posez
Suite aux annonces du président de la République, nous vous proposons toutes les informations nécessaires

Dès vendredi 13 mars matin, le SNUipp-FSU 62 est intervenu auprès de la DSDEN.

Le SNUipp et la FSU ont également été reçus en audience au Ministère et au Rectorat de Lille vendredi après-midi.

Audience au Ministère du vendredi 13 mars : des consignes pas toujours claires !

Notre site et notre foire aux questions seront tenus à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation et éventuellement des consignes même s’il serait utile qu’elles soient le plus rapidement et définitivement fixées, dans le temps et sur tout le territoire.

Pour toute question particulière, envoyez-nous un mail à : snu62@snuipp.fr


parentsprofslemag.fr