Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Coronavirus : Toutes les infos (au 8 avril 2020 - 9h)
Par : SNU62
Publié : 8 avril

INTERVENTIONS

Coronavirus : Toutes les infos (au 8 avril 2020 - 9h)

8 avril 2020




Le SNUipp-FSU 62 vous propose un point info quotidien de l’évolution de la situation pour les personnels

Message d’une collègue : « Ce matin, je suis allée sur ma messagerie Eduline que je n’arrivais pas à consulter depuis plusieurs jours. Et là : OH LA VACHE !!! Des tonnes de mails de contenu pédagogique à proposer aux élèves : de l’EPS, de l’anglais, des sites pédagogiques... Ça fait beaucoup tout ça ! Je n’ai pas regardé la moitié de ce qui était présenté. C’est peut-être super intéressant mais je ne pense pas que submerger les parents de tonnes de recommandations, idées, astuces... est une bonne chose. Je suis PE mais aussi maman de 2 enfants et je pense que pour l’EPS et l’anglais, ben je peux gérer... et les parents aussi ! Allez, je dois y retourner, j’ai 3 élèves à appeler ce matin. C’est qu’ils me manquent mes élèves ! »

Complétez notre "Journal du Confinement"

 CHSCT Ministériel

Réuni le 3 avril, le Comité d’Hygiène, de Sécurité, des Conditions de Travail demande au ministère un dépistage généralisé des élèves et du personnel en préalable à toute reprise des cours. Le ministère annonce une meilleure protection des enseignant-es accueillant des enfants de soignant-es.

1) Dépistage pour tous

Les organisations syndicales ont fait adopter cet avis :

Afin d’endiguer l’épidémie, pour assurer la sécurité et protéger la santé de tous les personnels, le CHSCTM exige la mise en place du dépistage systématique comme le préconise l’OMS, à commencer par celui des personnels ayant des symptômes et ceux ayant été en contact avec des personnes infectées, de tous les personnels travaillant dans les pôles d’accueil des enfants de soignants ou ceux s’étant rendu sur leur lieu de travail ces trois dernières semaines, ainsi que de tous les personnels à risque ».
Le CHSCT M demande un dépistage généralisé aux personnels et aux élèves comme préalable à toute reprise d’activité.

Votes de cet avis : Pour : FSU , FO
Abstention : Se-UNSA

"Ces avis n’engagent pas l’administration", rappelle Hervé Moreau, représentant FSU au CHSCT. Le ministère a deux mois pour répondre. Un délai qui est long mais qui pourrait être celui da la fin du confinement. Le premier avis, sur le dépistage systématisé, devra probablement attendre ce délai.

2) Mise en place d’un groupe de travail

Les organisations syndicales ont fait adopter cet avis :

Le CHSCT demande la mise en place immédiate d’un groupe de travail du CHSCT pour la définition, la mise en œuvre et le suivi de la sortie du confinement et de la reprise des activités, du point de vue de la santé et de la sécurité au travail, dans les écoles, établissements et services de l’Éducation nationale.

Avis adopté à l’unanimité.

Le second avis, sur le groupe de travail, a d’ores et déjà été retenu par l’administration. Le Ministère prévoit en effet une reprise progressive dans les établissements. Le ministère s’orienterait vers une rentrée échelonnée avec une pré-rentrée pour le personnel.

3) Protection des enseignants accueillant des soignants

On se rappelle les propos du Ministre le 20 mars sur BFMTV déclarant les masques "inutiles" pour ces professeurs particulièrement exposés...

Désormais, la situation sanitaire des collègues accueillant des enfants de soignants devrait s’améliorer, même s’il y a encore de nombreux endroits sans masques de protection.

L’Administration a déclaré au CHSCT avoir acheté un million de masques. Ils sont en cours de distribution dans les départements. Ils permettront aux personnels de mieux se protéger.

Déposée par le gouvernement, la Loi de Transformation de la fonction publique a décidé la suppression des CHSCT à partir de 2023. En acceptant la création d’un groupe de travail, l’Administration elle-même reconnait que les CHSCT sont finalement indispensables…

Lire l’article du Café Pédagogique


Vous participez à l’accueil d’enfants de personnels soignants ou de sécurité ? Posez-nous vos questions ou signalez-nous des difficultés concernant la santé, la sécurité ou vos conditions de travail :

Formulaire en ligne

 Carte scolaire

Grâce aux actions du SNUipp et de la FSU, l’académie de Lille passerait de -83 postes à +4 postes avec les dernières annonces ministérielles.

Lire le courrier du SNUipp-FSU 62 adressé au DASEN du Pas-de-Calais

Malgré l’abondement de 87 postes, cela restera encore insuffisant pour permettre d’augmenter les moyens de remplacement, de baisser les effectifs par classe, d’améliorer les RASED, de dédoubler les GS en Education prioritaire.

Les enquêtes menées les années passées ont déjà permis au SNUipp-FSU de contrecarrer les prévisions démographiques annoncées et de défendre les écoles afin d’éviter les fermetures.

La répartition de ces 87 postes entre Nord et Pas-de-Calais sera étudiée lors du CTA (Comité Technique Académique) prévu aujourd’hui en visio-conférence et auquel siègeront le SNUipp et la FSU.

En attendant, n’oubliez pas de remplir notre enquête carte scolaire en cliquant ici.

 Carte scolaire réajustée pour le bien des écoles

Avec la création de 1248 postes supplémentaires à la dotation initiale de 440 postes, le ministère de l’Education Nationale fait notamment suite aux demandes du SNUipp-FSU qui n’a cessé de réclamer des moyens supplémentaires.

En pleine crise sanitaire, et sûrement que celle-ci n’y est pas pour rien, « le gouvernement réalise un premier coup de pouce budgétaire » et « démontre ainsi que l’ouverture des vannes est possible », indique le SNUipp-FSU dans un communiqué.
Un investissement que le syndicat ne cesse de réclamer et de marteler depuis des années en mettant en avant le sous-investissement chronique de notre école par rapport à des pays aux économies comparables. Il s’était d’ailleurs encore une fois adressé en ce sens la semaine dernière au ministère pour réclamer l’annulation de la dette scolaire.

Il s’agit maintenant, conclut le communiqué, « d’amplifier cet élan et de l’inscrire dans une démarche d’amélioration durable pour le service public d’éducation ».

Encore un effort !

Pour autant « certains départements comme les Alpes-de-Haute Provence, les Hautes-Alpes, les Landes, la Lozère, le Maine-et-Loire, la Mayenne, les Côtes d’Armor ou encore le Finistère conserve une dotation négative, ce qui est inacceptable », relève le SNUipp-FSU. Il rappelle aussi que « l’école a besoin de moyens indispensables, d’autant plus à l’issue du confinement, comme les RASED, les remplaçants, les postes spécialisés, les plus de maîtres que de classes ».

Lire le communiqué du SNUipp-FSU

 Vacances apprenantes : c’est non !

Monsieur le Ministre, vous l’avez dit vous même, les vacances doivent être reposantes. Elles le seront si une réelle coupure est faite ! Les élèves, les personnels, les parents ont tous besoin de repos, mais aussi les directeurs et directrices d’école qui doivent répondre quotidiennement à un certain nombre d’enquêtes !

Le SNUipp-FSU invite d’ailleurs ces collègues à ne pas répondre à l’enquête sur les volontaires vacances apprenantes.

Le SNUipp-FSU s’insurge de cette incohérence, voire incompétence, de notre ministre de l’éducation nationale qui ne connait pas la réalité du terrain.

Lire le courrier intersyndical et de la FCPE adressé au Ministre sur la continuité pédagogique et les vacances apprenantes

 La réforme de la formation des enseignant-es doit être suspendue

Un communiqué de presse intersyndical a été adressé aux Ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur afin d’annoncer publiquement la suspension de la “réforme” de la Formation des enseignant-e-s ainsi que de l’ensemble des procédures afférentes pour permettre de nouvelles négociations.

à Paris, le 6 avril 2020

En raison de la situation d’ “état d’urgence sanitaire”, le Président de la République et le gouvernement ont annoncé la suspension des “réformes” en cours, sans toutefois entrer dans le détail. Aussi, nous demandons solennellement aux deux Ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur d’annoncer publiquement la suspension de la “réforme” de la Formation des enseignants ainsi que de l’ensemble des procédures afférentes pour permettre de nouvelles négociations.

Nous avons déjà à plusieurs reprises alerté sur la précipitation et l’impréparation de cette “réforme”. Dans les conditions d’aujourd’hui, il est complètement irréaliste de croire qu’elle pourrait être mise en œuvre à la rentrée de septembre 2020, compte tenu également de la situation de confinement, dont le terme demeure encore indéterminé. Dans le même ordre d’idée, puisque les textes prévoient que tout changement de concours de recrutement enseignant fasse l’objet de publication de textes deux années auparavant, il faut donc maintenir le format actuel des concours pour 2022.

La situation de crise sanitaire est très difficile à vivre pour les formateurs-trices, les professeur·es stagiaires, les tuteurs et tutrices et les étudiant·es qui destinent aux métiers du professorat et de l’éducation. Pour ne pas ajouter des difficultés, ni ouvrir une crise supplémentaire dans la crise actuelle, la suspension de la “réforme” doit être annoncée immédiatement.

Signataires  : SNASUB-FSU, SNEP-FSU, SNES-FSU, SNESUP-FSU, SNUEP-FSU, SNUipp-FSU, SNPTES, SGEN-CFDT, CGT Educ’action, FERC CGT, FERC Sup CGT, Sud éducation, SUP’Recherche

 A lire : Interview d’Anicet Le Pors

Conseiller d’État honoraire, ancien ministre de la Fonction publique et fondateur de notre statut actuel, Anicet Le Pors analyse les dernières déclarations du président de la République sur l’État-providence. Et dit combien il croit dans le service public pour notre siècle.

Le président Macron dans ses récents discours place l’État-providence et les services publics comme le meilleur rempart contre les effets de la crise sanitaire : s’agit-il d’un tournant ?

Anicet Le Pors : Je ne crois pas du tout, ici, à la sincérité du président de la République, ni qu’il s’agisse dans son esprit d’un tournant. Il prend simplement en compte l’état actuel de l’opinion publique favorable à celles et ceux qui – dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la recherche et bien d’autres encore – incarnent des services publics qui répondent aux besoins vitaux de la Nation. (...) Au d elà de la posture, Emmanuel Macron se garde bien de revenir sur les atteintes qu’il a portées aux services publics et aux statuts de ses agents depuis le début de son quinquennat.

Lire l’interview d’Anicet Le Pors

 Mouvement 2020

C’est parti pour le mouvement intra-académique. Voici les bonifications de barème :

 Complétons notre Journal de confinement

Compléter notre Journal du confinement

Pour rester vigilants à ce sujet et au plus près des réalités de terrain, le SNUipp-FSU 62 vous propose de rédiger un « Journal du confinement » basé sur vos témoignages.

L’objectif est de garder les traces de notre quotidien pendant le confinement : la continuité scolaire (et non "pédagogique" !), la solidarité, vos difficultés, vos errements, les injonctions, les outils numériques, les conséquences inattendues, la solidarité, les relations avec les élèves, les parents, voire au sein de sa cellule familiale...

Tous ces petits riens qui seront vite oubliés dans un avenir proche, aussi bien par notre hiérarchie que nos gouvernants. Mais que nous ne manquerons pas de rappeler dans chacun de nos échanges avec l’Administration.

Tous ces petits riens qui participent tous à la vision collective de notre métier.

Les témoignages seront tous anonymés avant d’être publiés.



Affichez sur les réseaux sociaux votre solidarité avec tous.te.s les agents du service public dont l’action au quotidien permet de freiner la propagation du virus !

 Des ressources pédagogiques pour l’école à la maison

Le SNUipp-FSU met à la disposition des enseignantes et des enseignants des écoles une série de liens vers des contenus pédagogiques et culturels. Un recensement non exhaustif qui évoluera au fil des propositions des différents acteurs.

Voici des articles qui recensent des liens, des idées simples à proposer à mettre en œuvre pour les enfants avec des parents qui restent des parents.

N’oubliez pas que chaque équipe pédagogique doit choisir un fonctionnement selon son contexte scolaire.



 Foire aux questions

Le SNUipp-FSU Pas-de-Calais a mis en place une foire aux questions pour trouver facilement les réponses à toutes les questions que vous vous posez. Cette foire aux questions est mise à jour régulièrement, au fur et à mesure des réponses données par l’Administration.

Foire aux questions : Les réponses à toutes les questions que vous vous posez
Suite aux annonces du président de la République, nous vous proposons toutes les informations nécessaires

Notre site et notre foire aux questions seront tenus à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation et éventuellement des consignes même s’il serait utile qu’elles soient le plus rapidement et définitivement fixées, dans le temps et sur tout le territoire.

Pour toute question particulière, envoyez-nous un mail à : snu62@snuipp.fr



Le site dédié du SNUipp FSU : Toutes vos questions classées par thème


Un peu d’humour...