Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Commissions : interventions, déclarations et compte-rendus du (...) > Identification des personnels vulnérables (ou supposés vulnérables) ? Le (...)
Par : SNU62
Publié : 28 avril

INTERVENTIONS

Identification des personnels vulnérables (ou supposés vulnérables) ? Le SNUipp-FSU 62 s’adresse au DASEN !

28 avril 2020



Le DASEN fait feu de tout bois sans attendre le plan de déconfinement du gouvernement.

Pour le SNUipp-FSU, c’est une provocation !
NON à une reprise précipitée !
NON à une reprise sans garanties sanitaires !

Le DASEN s’est adressé lundi 27 avril 2020 aux IEN pour leur demander de contacter en urgence les directrices et directeurs d’écoles afin de lister les personnels et les élèves qui "présentent des vulnérabilités de santé ou qui vivent avec des personnes vulnérables", "identifier les marges de manœuvres possibles avec les collectivités (...) pouvant prendre en charge des petits groupes" et analyser les locaux pour réfléchir à "une organisation devant, si nécessaire, articuler le temps en présentiel et le temps à distance." Et renvoyer le tout à l’IEN "dès que possible"...

Pour le SNUipp-FSU, il est hors de question de lister les personnels et élèves vulnérables ou supposés vulnérables ! Quid du secret médical ? Ce n’est pas le rôle des directrices et directeurs d’école d’établir de telles listes. Il n’est pas envisageable de contacter les familles et les collègues en urgence, sans les précautions d’usage, pour savoir si une personne vulnérable vit à la maison...

Par ailleurs, alors qu’aucune décision n’a été définitivement actée quant à la réouverture des écoles (le plan de déconfinement ne sera présenté que cet après-midi par le gouvernement), c’est aller beaucoup trop vite en besogne...

Le SNUipp-FSU 62 s’est adressé au DASEN

Lister les personnels et les élèves vulnérables ? Pour le SNUipp-FSU, c’est NON ! Voici pour information le courrier que le SNUipp-FSU Pas-de-Calais a adressé au DASEN hier :

Monsieur le Directeur Académique,

Nous sommes interpelés aujourd’hui par des collègues dans plusieurs circonscriptions.
Nous pouvons ainsi lire, par exemple, dans une note de service envoyée ce matin par un IEN à tous les directeurs de sa circonscription :

" Aussi, je vous remercie de bien vouloir, dès lundi, commencer à : Identifier les enseignants qui présentent des vulnérabilités de santé ou qui vivent avec des personnes vulnérables et qui donc poursuivront le télétravail et l’enseignement à distance. Je vous remercie de bien vouloir transmettre au secrétariat un premier état des lieux pour mardi 28 avril. Les enseignants concernés veilleront à s’identifier auprès du secrétariat également."

Nous nous étonnons de ce type de demande adressé aux directrices et directeurs d’écoles qui enfreint le secret médical. Le SNUipp-FSU tient à rappeler que les directrices et directeurs d’école ne sont ni médecin, ni chef de service, ni directeur/directrice des ressources humaines.

Selon nous, la "fragilité" ou la "vulnérabilité" des collègues ou de leur proche est souvent médicale, donc confidentielle. Il nous parait donc évident qu’un listing ne peut être établi de la sorte, sans les précautions d’usage. Est-ce nécessaire d’en informer à la fois le directeur d’école et l’IEN ? Qu’en est-il du respect des directives RGPD ?

Nous nous étonnons également que cette enquête ait lieu sans même en avoir informé le CHSCT au préalable, alors qu’aucun protocole national n’a encore été communiqué et que les personnels sont toujours en attente d’informations précises concernant le déconfinement et le retour à l’école.

Dans l’attente d’éclaircissement sur cette enquête, nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur Académique, en notre profond attachement au service public d’éducation.


Suite à l’intervention du SNUipp-FSU, le DASEN explique dans son courrier-réponse que "La confiance [qu’il] accorde aux enseignants dans leur engagement professionnel [le] conduit à accepter leurs difficultés à exercer en présentiel, sans justification de celles-ci.

PDF - 103.2 ko
Réponse du DASEN suite à notre intervention

Le SNUipp-FSU restera vigilant au respect du secret médical pour l’ensemble des personnels et continue à intervenir à tous les niveaux.