Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Commissions : interventions, déclarations et compte-rendus du (...) > Contexte de reprise : le SNUipp-FSU 62 s’adresse à la Présidente de la FCPE (...)
Par : SNU62
Publié : 5 mai

INTERVENTIONS

Contexte de reprise : le SNUipp-FSU 62 s’adresse à la Présidente de la FCPE Pas-de-Calais

5 mai 2020



Dans un courrier à la FCPE 62, le syndicat dresse une liste non exhaustive du contexte de reprise pour les enfants.

Le courrier :

PDF - 234.7 ko
Courrier du SNUipp-FSU 62 à la FCPE du Pas-de-Calais

A

Madame la Présidente de la FCPE du Pas-de-Calais

Madame la Présidente,

Comme vous le savez, l’ensemble du monde médical conteste la réouverture des écoles le 11 mai, du Conseil National de l’Ordre des Médecins à la Fédération des Médecins de France, sans oublier le Conseil Scientifique qui préconisait une réouverture des écoles en septembre.

Le SNUipp-FSU, organisation syndicale majoritaire chez les enseignants du 1er degré, et soucieuse de la qualité de l’enseignement, du bien-être et de l’épanouissement des élèves, partage cet avis.

Pourquoi ?

Les équipes enseignantes et la communauté éducative sont très inquiètes quant à la capacité des municipalités du département à disposer de moyens renforcés pour assurer la désinfection des locaux, du matériel scolaire, des toilettes et des lieux collectifs et cela, plusieurs fois dans une journée de classe, avec du matériel spécifique, alors même qu’à l’heure actuelle ce dispositif n’existe même pas dans les écoles élémentaires durant le temps scolaire.

Concrètement, à quoi ressemblera la journée de classe de votre enfant, le protocole étant le même de la petite section au CM2 ?

  • Des sens de circulation pour l’arrivée et la sortie de l’école, dans les couloirs, dans la classe, seront obligatoires,
  • Une dizaine de lavages des mains par jour, dans des locaux ne le permettant pas forcément,
  • Mise en place de file d’attente d’élèves pour l’accès à la classe, aux sanitaires, respectant la distance d’un mètre,
  • Des passages aux sanitaires très réglementés avec le respect des gestes barrières et des distances,
  • Toutes les tables espacées de plus d’un mètre, face au tableau, (les déplacements ne pourront pas être autorisés),
  • Pas de travail de groupes, de manipulation, de jeu,
  • Tout jeu collectif, en classe ou extérieur, sera interdit,
  • Accueil et répartition des élèves selon la taille des classes,
  • Elèves accueillis par un enseignant - mais pas forcément le leur- ou un employé communal, au sein d’un groupe d’élèves de niveaux différents, selon les capacités d’accueil et d’encadrement,
  • Les apprentissages ne seront plus du tout une priorité,
  • Encadrement par des adultes masqués qui auront pour mission première de veiller au respect des gestes barrières
  • Impossibilité d’effectuer de gestes professionnels rassurants en cas de chagrin, d’inquiétude ou de petits bobos...

L’objectif de ce retour à l’école n’est aucunement la poursuite des programmes ou la lutte contre les inégalités sociales, mais répond bien à des raisons économiques. L’Ecole tiendra lieu de garderie.

Dans ce cadre, le climat scolaire sera source de tensions, mal-être et souffrance pour des enfants contraints de rester assis sans bouger et sans pouvoir interagir avec leurs camarades, sans compter qu’ils seront sans cesse recadrés par des adultes qui vivront également mal leurs missions et seront en souffrance psychologique.

Pour ces raisons non exhaustives, et parce qu’à l’école votre enfant ne fait pas qu’apprendre - Il y grandit, se socialise et s’épanouit au sein d’un groupe d’élèves et d’adultes - les enseignant-es, parents et élu-es ont besoin de temps pour décliner localement le protocole et assurer le plus possible la santé, les apprentissages et l’épanouissement des élèves au sein d’une école bienveillante.

Dans ce contexte, il ne peut y avoir de reprise de l’école.

Veuillez croire, Madame la Présidente, en notre sincère et profond attachement au service public d’éducation.

Pour le co-secrétariat du SNUipp-FSU Pas-de-Calais
Alexandra DEHOUCK