Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Coronavirus : Toutes les infos (au 12 mai 2020)
Par : SNU62
Publié : 12 mai

INTERVENTIONS

Coronavirus : Toutes les infos (au 12 mai 2020)

12 mai 2020




Le SNUipp-FSU 62 vous propose un point info quotidien de l’évolution de la situation pour les personnels.

Message d’une collègue : "Moi, ainsi que mes collègues d’ailleurs, nous sommes rassurés car la rentrée, après beaucoup d’hésitations de la mairie, est repoussée au 25 mai. C’est toujours 2 semaines de tranquillité d’esprit en plus... Vos actions aussi ont fait pencher la balance, encore merci..."

Complétez notre "Journal du Confinement"

 11 mai dans les écoles

Alors que le gouvernement annonce la réouverture de plus de 80% des écoles la semaine du 11 mai, il semble que la situation soit plus disparate que ce chiffre annoncé par le ministère.

Aussi le SNUipp-FSU sollicite largement les enseignant-es des écoles pour établir une photographie précise. Des chiffres qui permettront à la fois aux délégué-es du personnel d’intervenir au plus près de la réalité du terrain lors des différentes instances et réunions avec l’Administration et de publier une cartographie précise de comment se passe la « reprise » de l’école sur le terrain.

 Formatrices et formateurs

Quelles priorités en mai comme en septembre, pour les formateurs et formatrices du 1er degré ?
Le SNUipp-FSU, avec d’autres syndicats, s’est adressé au Ministre de l’Education Nationale par le biais d’une lettre ouverte le 30 avril dernier. Il demande une attention particulière au travail des formateurs qui devront être prioritairement présents auprès des enseignant-es des écoles.

Voici ce courrier pour information :

Lettre ouverte à M.le Ministre de l’Éducation nationale

Du 30 avril 2020

Quelles priorités en mai comme en septembre, pour les formateurs et formatrices du 1er degré ?

Comme toute notre société, l’école aura été violemment bousculée ces dernières semaines. Il n’y aura pas eu de continuité pédagogique au sens de la poursuite des apprentissages, mais des efforts immenses de tous les personnels, enseignant-s, directeurs-trices, formateurs-trices... pour que le lien entre l’école, les élèves etles familles ne soit pas rompu, et que l’accueil des enfants de soignants et autres agents indispensables à la gestion de la crise soit assuré. Dans ce contexte de crise sanitaire, plus que jamais, il aura été montré que faire classe, c’est apprendre ensemble.

A la reprise de l’école, que vous annoncez progressive, il faudra accueillir des enfants et des familles dans le désarroi, il faudra reconstituer des dynamiques d’équipe.

Sans doute, dès les mois de mai et juin, mais tout autant en septembre et pour de longs mois encore, les enseignant-es reprendront la classe là où elle a été interrompue, le 13 mars dernier. A la prochaine rentrée, il faudra que les collègues intègrent dans leur manière d’enseigner, ce qui n’aura pu être travaillé pendant plus de trois mois pour tous les niveaux de classe. L’appréhension de la situation, la construction des réponses pédagogiques, ne pourront se faire que dans une optique de cycle, et de coopération inter-cycles : cela suppose un temps de travail de l’équipe pédagogique auquel devront pouvoir être associé-es les conseillères et conseillers pédagogiques.

C’est pourquoi il vous faudra déclarer prioritaire la présence des formateurs-trices auprès des équipes d’école.

Vous avez déjà annoncé que les formateurs-tricesdevront porter une attention particulière aux stagiaires et aux professeurs des écoles entrant-es dans le métier lors de circonstances difficiles et exceptionnelles. Cette demande, additionnée à la présence indispensable des formateurs et formatrices dansles écoles, nécessitera que les équipes de formateurs-trices soient totalement disponibles à ces priorités, et qu’elles soient même renforcées.

Les formateurs-trices, avant la crise, ont déjà alerté l’institution sur une charge de travail tellement alourdie par un empilement de prescriptions, que le sens même de leur mission en était atteint. Pour la sortie progressive de crise, l’école aura besoin avant tout de sérénité, et de la disponibilité de celles et ceux qui pourront soutenir les équipes, les conseiller, les aider à analyser les besoins et construire les réponses. Ces réponses ne pourront en aucun cas être uniformes, prescrites, ou émaner d’un axe vertical de travail : il faudra faire confiance à l’expertise des équipes.

C’est en cela que les « plans de formation » qui devraient se déployer dès septembre, au moins dans certains départements, nous alertent. La mise en œuvre de ces plans sur certaines académies vient renforcer le sentiment d’inquiétude des conseillères et conseillers pédagogiques compte tenu de l’impact important que cela aurait sur leur temps et leurs conditions de travail. Nous estimons que cela ne correspond pas à l’urgence et nous vous demandons solennellement d’y renoncer.

Tout au contraire, l’institution devra, au fil du temps et en s’appuyant sur les besoins du terrain qui émergeront, en organisant le recueil des demandes des enseignant-es, se donner le temps de construire les plans de formation capables d’y répondre, conformément au dernier schéma directeur de la formation continue. Cela ne pourra se faire qu’en s’appuyant sur l’expertise, la culture professionnelle et la bonne connaissance du terrain des formateurs et des formatrices.

Plus que jamais, l’ANCP&AF, le SNUipp-FSU, le SE-Unsa et le SGEN-CFDT considèrent que les formateurs-trices du 1er degré doivent pouvoir retrouver une dynamique de travail qui partira des questionnements des équipes et permettra le développement de la professionnalité enseignante.

En cette période complexe, plus que jamais, les formateurs-trices, concepteurs-trices de leur travail, doivent être disponibles pour accompagner les enseignant-es qui devront repenser les apprentissages mais aussi redonner confiance à leurs élèves.

Dans l’attente de votre positionnement sur ces questions urgentes, veuillez croire, Monsieur le ministre, en notre engagement auprès de tous nos collègues éprouvé-es par cette crise majeure.

 Passage à la Hors-classe

Augmentation du ratio

Conformément aux engagements pris par le ministère, dans le cadre de la mise en œuvre de PPCR, le ratio des PE passe à 17% et devient égal à celui du 2nd degré. Cet alignement progressif sur le ratio des corps enseignant-es du second degré a permis depuis 2018 à près de 6.000 PE supplémentaires d’accéder à la hors classe.

Pour les psychologues de l’Education Nationale, le ratio ne change pas, il reste à 17%. Grâce à la hausse du ratio et du nombre de promouvables, le contingent PE 2020 augmente de 3.717 possibilités de promotion, soit une augmentation de près de 25 points. Le contingent des psyEN (-26) baisse en raison d’un nombre plus restreint de promouvables.

Rappel de l’évolution du ratio

Un arrêté publié au JO du 10 janvier 2020 relève le taux d’accès des professeurs desécoles à la Hors Classe à 17% (au lieu de 15.10% en 2019). Ce taux, conformément aux accords PPCR, est désormais identique à celui du second degré. Cela devrait correspondre à environ 2000 promotions supplémentaires. Cette hausse continue du ratio est une conséquence des nombreuses actions du SNUipp-FSU.

  • 2020 : 17%
  • 2019 : 15,10%
  • 2018 : 13,20%
  • 2017 : 5,50%
  • 2016 : 5,00%
  • 2015 : 4,50%
  • 2014 : 4,00%
  • 2013 : 3,00%
  • 2009 : 2,00%
  • 2008 : 1,60%
  • 2007 : 1,15%

La CAPD pour le passage à la Hors Classe aura lieu au mois de juin. Le taux de promus sera donc de 17%.

 Passage à la "classe exceptionnelle"

Le Ministère a confirmé au SNUipp-FSU que le contingent de la classe exceptionnelle sera transmis très prochainement. Concernant la CAPD concernant la classe exceptionnelle, elle devrait être retardée jusqu’à l’automne en fonction des possibilités “réelles” du traitement des opérations par les services administratifs, en particulier l’étude de l’éligibilité des candidatures.
Le SNUipp-FSU a rappelé qu’une telle procédure ne permet pas aux candidat-es de faire un choix éclairé avant un éventuel départ en retraite.

 Départs en formation

CAPPEI

Le Ministère a expliqué au SNUipp-FSU que pour les formations CAPPEI en cours sur 18 ou 24 mois, la procédure reste la même. Par contre, pour les formations prévues initialement sur l’année scolaire, elles sont rallongées. Les épreuves sans élèves seraient organisées dès la réouverture des écoles en mai-juin, et celles devant les élèves à partir de la rentrée de septembre. Les commissions d’harmonisation auront lieu en décembre ou janvier.

Pour le mouvement, la DGRH en lien avec la DGESCO, a écrit aux départements pour que les stagiaires soient affectés à titre provisoire.

En janvier, en cas de validation de leur certification, ils et elles seront nommé-es à titre définitif. Quant au manque à gagner indemnitaire lié au décalage de la certification, la DGRH répond que c’est inhérent à la situation, il n’y aura pas de versement de celle-ci entre septembre et la certification effective... Ce qu’a dénoncé le SNUipp-FSU.

Pour les départs en CAPPEI 2020-2021, la date de remontée des demandes de formation a été décalée jusqu’au 15 juin.

DDEEAS

La formation a quasiment pu s’achever aussi les épreuves peuvent se dérouler. Il est possible d’envoyer son dossier jusqu’au 24 mai et les épreuves auront lieu comme prévues. Il n’y a aucun impact sur le calendrier.

Pour les départs en formation, la date de remontée a également été décalée jusqu’au 15 juin.

Stages MIN

Le Ministère n’a pas d’informations précises. Toutefois, les demandes de départ en formation ayant toutes été décalées, il devrait en être de même pour les stages MIN.

 Gestion des payes

Le SNUipp-FSU a interrogé le Ministère sur l’établissement des payes des mois de mai et juin.
Le Ministère prend appui sur les informations transmises par la Direction Générale des Finances. Elle précise que la paye de mars était sur les rails avant le confinement, elle n’a donc pas été impactée.

Pour ce qui est de la paye d’avril, généralement, elle a été établie sur la base de la paye de mars, sans prise en compte d’éléments spécifiques ou d’évolutions (indiciaire et/ou indemnitaire).

Pour la paye de mai, les évolutions et rattrapages devraient pouvoir être pris en compte, à défaut ceux-ci devraient intervenir rapidement.

 Prime pour les fonctionnaires mobilisés pendant la crise

Le SNUipp-FSU a demandé au Ministère où en était la prime “covid 19” annoncé par le secrétaire d’Etat à la Fonction publique. Le SNUipp-FSU a de nouveau argumenté sur la nécessité de reconnaître l’engagement et l’investissement de l’ensemble des enseignant-es quelle qu’ait été leur mission durant la période de confinement.

Le Ministère a répondu qu’un dispositif est en préparation au niveau interministériel, le principe est acté mais son application reste à définir. Mais pour le Ministère, bien que soulignant la très belle mobilisation des enseignant-es, il semble compliqué de pouvoir aller au-delà des personnels ayant assuré l’accueil des enfants des personnels indispensable à la gestion de la crise...

 Concours de recrutement et titularisation des stagiaires

Lors d’une audience en visio-conférence avec le Ministère, le SNUipp-FSU a tenu à rappeler que les stagiaires se trouvent actuellement dans une situation de travail intense entre la classe en distanciel (leur mi-temps de stage) et la formation à l’INSPE. Leur stress est grand, amplifié par des injonctions contradictoires et disparates selon les INSPE. A cela s’ajoutent des annonces successives par voie de presse sur les concours et la campagne de titularisation qui se contredisent.

Concours

  • Les dates d’épreuves ne sont à ce jour pas arrêtées car le Ministère attend de s’adapter au contexte sanitaire et aux problématiques logistiques mais le Ministère indique que l’objectif est d’organiser les épreuves le plus tôt possible.
  • La possibilité de passer le concours dans différentes académies, si les dates sont différentes, n’est pas confirmée.
  • Les épreuves écrites, qui serviront d’épreuves d’admission, seront les mêmes que celles de l’admissibilité en temps ordinaire.
  • Dans certains départements, le recrutement des futurs stagiaires BOE serait suspendu en attente de nouvelles directives du Ministère.

Le Ministère répond qu’aucune directive ne va dans ce sens. Il demande à ce que les situations problématiques lui soient remontées.

  • Le SNUipp-FSU alerte à nouveau sur l’inquiétude des candidat-es aux concours internes (PE, PSY-EN…) quant à leur situation du fait du report des concours internes. Un focus a été fait sur la situation des instituteurs/institutrices qui pourraient intégrer le corps des PE soit par liste d’aptitude et soit par concours. Ils doivent avoir la possibilité d’annuler leur inscription sur la liste d’aptitude afin de ne pas perdre le droit à reconstitution de carrière.

Le Ministère reconnaît qu’il y a un problème de temporalité qui se pose quand il y a chevauchement de situations. Il se dit en train d’instruire.

Si un-e candidat-e a le concours externe avant l’interne peut-il/elle choisir ou non ? La réponse à cette question est toujours en cours d’arbitrage

Stagiaires 2019-2020

Le Ministère promet qu’un dispositif de titularisation sera très prochainement finalisé pour les stagiaires 2019-2020...

 La reprise dans CES conditions, c’est non ! On récapitule...

Conseil d’école : Une motion à faire voter

Alors que le DASEN souhaite la tenue d’un conseil d’écoles exceptionnel cette semaine, le SNUipp-FSU vous propose une motion (à adapter en fonction des modalités locales).

Le directeur est responsable du Conseil d’école du début à la fin. Les IEN ne peuvent donner que des conseils. Une motion peut être rédigée, signée par les membres présents mais non votée. Elle peut être jointe au PV.

Pensez à envoyer également votre motion au SNUipp-FSU Pas-de-Calais (snu62@snuipp.fr) pour suivre la situation de votre école.

Motion à télécharger ici

Plus d’infos sur le fonctionnement du conseil d’école


Courrier au DASEN

Le SNUipp-FSU propose aux écoles d’écrire directement au DASEN (via l’IEN) pour rappeler que la réouverture des écoles à la date du 11 mai parait prématurée dans notre Académie. Voici un courrier type à adapter en fonction des réalités locales.
Pensez à envoyer également votre courrier au SNUipp-FSU Pas-de-Calais (snu62@snuipp.fr) pour suivre la situation de votre école.

Courrier à télécharger


Courrier aux parents

Dans un courrier adressé à la FCPE 62 (première fédération de parents d’élèves), le syndicat dresse une liste non exhaustive du contexte de reprise pour les enfants. Le SNUipp-FSU vous invite à partager ce courrier à tous vos contacts sur les réseaux sociaux.

Courrier à partager sur les réseaux sociaux


Pétition à signer et faire signer

Le SNUipp-FSU et d’autres syndicats ont diffusé une pétition demandant que la reprise soit suspendue partout à la mise en place des garanties sanitaires indispensables et à une organisation pédagogique acceptable. Lancée il y a à peine 48 heures, cette pétition recueille déjà largement plus de 50.000 signatures. On amplifie l’action !

Pétition à signer et faire signer


Préavis de grève

Le SNUipp-FSU a déposé un préavis de grève couvrant toute la période du 11 mai au 4 juillet 2020.


Droit d’alerte et droit de retrait

Ce droit permet à tout travailleur de se retirer spontanément de l’exercice de ses fonctions, sans autorisation préalable de son employeur, à condition qu’il dispose d’un motif raisonnable de penser qu’il est exposé à un danger grave et imminent pour sa vie et sa santé. L’exercice de ce droit doit simplement faire l’objet d’une information de l’employeur.

Toutes les infos

 C’est reparti pour le mouvement 2020

Le serveur est à nouveau ouvert. Pour rappel, tous les voeux effectués avant l’interruption doivent être ressaisis.

Nouveau calendrier du mouvement :

  • réouverture du serveur le 4 mai
  • date de saisie repoussée jusqu’au 18 mai
  • date des résultats repoussée au 24 juin

Vous trouverez toutes les informations concernant ce mouvement dans votre e-dossier mouvement :

Pensez à compléter votre fiche de suivi syndical directement en ligne.

 Complétons notre Journal de confinement

Compléter notre Journal du confinement

Pour rester vigilants à ce sujet et au plus près des réalités de terrain, le SNUipp-FSU 62 vous propose de rédiger un « Journal du confinement » basé sur vos témoignages.

L’objectif est de garder les traces de notre quotidien pendant le confinement : la continuité scolaire (et non "pédagogique" !), la solidarité, vos difficultés, vos errements, les injonctions, les outils numériques, les conséquences inattendues, la solidarité, les relations avec les élèves, les parents, voire au sein de sa cellule familiale, et la perspective d’une reprise.

Tous ces petits riens qui seront vite oubliés dans un avenir proche, aussi bien par notre hiérarchie que nos gouvernants. Mais que nous ne manquerons pas de rappeler dans chacun de nos échanges avec l’Administration.

Tous ces petits riens qui participent tous à la vision collective de notre métier.

Les témoignages seront tous anonymés avant d’être publiés.



Affichez sur les réseaux sociaux votre solidarité avec tous.te.s les agents du service public dont l’action au quotidien permet de freiner la propagation du virus !

 Des ressources pédagogiques pour l’école à la maison

Le SNUipp-FSU met à la disposition des enseignantes et des enseignants des écoles une série de liens vers des contenus pédagogiques et culturels. Un recensement non exhaustif qui évoluera au fil des propositions des différents acteurs.

Voici des articles qui recensent des liens, des idées simples à proposer à mettre en œuvre pour les enfants avec des parents qui restent des parents.

N’oubliez pas que chaque équipe pédagogique doit choisir un fonctionnement selon son contexte scolaire.



 Foire aux questions

Le SNUipp-FSU Pas-de-Calais a mis en place une foire aux questions pour trouver facilement les réponses à toutes les questions que vous vous posez. Cette foire aux questions est mise à jour régulièrement, au fur et à mesure des réponses données par l’Administration.

Foire aux questions : Les réponses à toutes les questions que vous vous posez
Suite aux annonces du président de la République, nous vous proposons toutes les informations nécessaires

Notre site et notre foire aux questions seront tenus à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation et éventuellement des consignes même s’il serait utile qu’elles soient le plus rapidement et définitivement fixées, dans le temps et sur tout le territoire.

Pour toute question particulière, envoyez-nous un mail à : snu62@snuipp.fr



Le site dédié du SNUipp FSU : Toutes vos questions classées par thème


Un peu d’humour...