Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Coronavirus : Toutes les infos (au 15 mai 2020)
Par : SNU62
Publié : 15 mai

INTERVENTIONS

Coronavirus : Toutes les infos (au 15 mai 2020)

15 mai 2020




Le SNUipp-FSU 62 vous propose un point info quotidien de l’évolution de la situation pour les personnels.

Message d’une collègue : "Pour une fois, question concrète d’un journaliste : "prenons par exemple une rentrée le 11 mai pour une classe de CP vous dites de faire 2 groupes mais vous ne pouvez pas séparer en 2 l’enseignant, que va faire le deuxième groupe ?" Réponse de notre ministre : "le second groupe travaillera avec l’enseignant de Ce1 par exemple dont la classe n’a pas repris." Je suis enseignante en maternelle et je comprends le besoin de solidarité mais là je bloque. La moitié de mes élèves met les jouets dans la bouche, touche à tout... pour moi, ma classe reprend le 25 mai mais je dois être prés ente sur internet pour assurer la continuité pédagogique (les parents me contactent chaque semaine) et je comptais utiliser ce temps entre le 12 et le 19 mai pour sécuriser ma classe, enlever les jeux pour n’en garder qu’un ou 2 en classe, préparer des barquettes individuelles pour le matériel, préparer le roulement car je ne pourrais prendre que la moitié de ma classe (et que faire des TPS ?). Impossible d’assurer cela, de faire ce que je considère mon devoir envers mes élèves, en travaillant avec les plus grands depuis le 11 mai. Alors comment faire ?"

Complétez notre "Journal du Confinement"

 Que dois-je faire pour protéger ma santé et celle de mes élèves ?

Des fiches pré-remplies pour vous aider

En cette période difficile de covid 19 et à risques sanitaires élevés, le SNUipp-FSU 62 vous informe et vous donne des outils pour agir et protéger votre santé et celle de vos élèves.

Vous trouverez pour chaque point suivant les références officielles et les démarches à effectuer :

La démarche à suivre en cas de :

  • absence ou insuffisance (ou manque à venir) de masque,
  • absence ou insuffisance (ou manque à venir) de gel hydro-alcoolique, de matériel d’hygiène (savon, serviettes papier….),
  • absence ou de manque de nettoyage et/ou de désinfection ,
  • de problèmes lié à la distanciation physique (1 m de chaque côté, sens de circulation…).

Télécharger nos fiches SST pré-remplies

Le CHSCT : une instance de la santé, de la sécurité et des conditions de travail

Les personnels exercent dans des conditions qui sont potentiellement sources de risques (sanitaires, psycho-sociaux...).

Il est possible de faire appel au Comité Hygiène, sécurité et Conditions de travail (CHSCT) lorsque les conditions de travail sont modifiées ou se dégradent.

Le CHSCT, composé de délégué-es du personnel, sous la présidence du recteur ou du DASEN, est informé et consulté sur les conditions de travail, l’entretien, la construction, l’organisation du travail, les horaires, les projets d’aménagement ou encore les réformes importantes.

Le CHSCT émet des avis et des préconisations, conduit des enquêtes et des visites sur le terrain pour réduire ou supprimer les risques qui peuvent exister. Il contribue ainsi à l’amélioration des conditions de travail.

Le SNUipp-FSU siègera ce vendredi 15 mai après-midi (en visio-conférence) au CHSCT Départemental pour informer le DASEN de toutes les difficultés rencontrées sur le terrain depuis une semaine.

 Un petit bilan après cette première semaine Monsieur le Ministre ?

Indre-et-Loire

L’école de Rochecorbon à peine ouverte et déjà refermée par précaution après qu’un employé de service a été en contact avec une personne testée positive au Covid-19. Cet employé, qui avait participé à la réunion de pré-rentrée le lundi 11 mai, s’est signalé auprès de la mairie et a été mis à l’isolement.

plus d’infos ici

Nord

A Morbecque, l’école Charles-Perrault ferme suite à un cas suspect de Covid-19. Une employée municipale présente en effet des symptômes.

Plus d’infos ici

Finistère

Deux écoles de Brest, deux autres à Relecq-Kerhuon, ainsi que toutes les écoles de Douarnenez, publiques et privées n’ont pas pu accueillir les enfants, hier, par mesure de précaution. Des cas de contaminations par le Covid-19 sont suspectés. Les résultats des tests sont attendus.

Plus d’infos ici

Maine-et-Loire

Dans une école d’Avrillé, un membre du personnel a été testé mercredi 13 mai, veille du retour des élèves dans les classes, après une suspicion de Covid-19. La rentrée est reportée le temps que s’effectue le travail de dépistage.

Plus d’infos ici

Vienne

Une semaine après la contamination de 4 personnels du collège de Chauvigny lors d’une réunion pédagogique, repoussant la rentrée de 15 jours, le président des maires de la Vienne estime qu’il faut tester les enseignant-es des communes autour de Chauvigny.

Plus d’infos ici

Indre-et-Loire

La ville de Tours a décidé de ne pas rouvrir ce jeudi 14 mai l’école maternelle et élémentaire Charles Péguy et la crèche Multi-accueil du Hallebardier. Dans ces deux établissements, un membre du personnel est suspecté d’avoir été contaminé par le COVID 19.

Plus d’infos ici

Hérault

A Montpellier, les syndicats rappellent un chiffre assez effrayant : pendant le confinement, 6 enseignants, oeuvrant dans les 9 écoles réservées à l’accueil des enfants du personnel soignant, ont été infectés par le coronavirus. Et la façon dont cette reprise se prépare ne les rassure pas… Lundi soir, à l’issue de la première journée de pré-rentreé, Philippe Saurel avait programmé deux visio-conférences cruciales avec les directeurs(trices) des maternelles et les directeurs(trices) des écoles élémentaires.

Plus d’infos ici

 Des hauts fonctionnaires du Ministère dénoncent le projet réactionnaire de Blanquer

"Nous observons, consternés, un système éducatif détourné de ses fondements républicains et de ses valeurs et ne pouvons nous taire". C’est un groupe d’une quinzaine de hauts fonctionnaires de ce même ministère (DASEN, inspecteurs généraux, cadres du ministère) qui nous a fait parvenir cette tribune. Les mentions de deux rapports internes non publiés de l’Inspection générale montre l’origine du texte. Ils dénoncent une "mise au pas" du ministère qui va des cadres aux enseignants de terrain astreints à suivre des guides pédagogiques. Plus que "l’aveuglement scientiste" de ce dernier, ils démontent les politiques menées par JM Blanquer depuis 2017.

Lire le communiqué du groupe Grenelle

 En plein développement du numérique… un Ministre totalement déconnecté (de la réalité des écoles) !

« Préparer la reprise pédagogique » dans la circulaire ministérielle du 04 mai 2020

La période de confinement a montré la professionnalité et la grande capacité des enseignant-es à s’adapter. Leur engagement a été salué par le Ministre lui-même et le Premier ministre. Pour le SNUipp-FSU, il est indispensable que la confiance faite aux professionnels que sont les enseignant-es se poursuive lors du retour à l’école !

Rappelons que dans le domaine pédagogique, les guides nombreux et variés sont des ressources, que les enseignant-es sont libres d’utiliser ou non.

Le retour à l’école élémentaire

Fiche « Accueillir et sécuriser les élèves »

Pour l’élémentaire comme pour la maternelle, la partie pédagogique du protocole ministériel commence de manière positive par « l’attention soutenue » qui doit être portée aux élèves : « Face à des élèves qui manifestent des inquiétudes, des questionnements par rapport à la situation particulière qu’ils viennent de vivre, l’adulte doit faire preuve de la plus grande empathie et permettre à chacun l’expression de l’anxiété ressentie.  »

Mais comme pour la maternelle, la manière dont les élèves seront accueillis tout au long de la journée, surveillés et contraints, ne fait pas partie de ce qui est identifié comme source de mal-être et de difficultés… Le Ministère ne mesure donc pas à quel point les contraintes sanitaires et de sécurité vont peser sur les élèves et les enseignant-es !

Fiche « Faire le bilan des acquis des élèves afin de les accompagner »

La fiche est introduite par l’annonce que « pour chacun des niveaux d’enseignement, la première semaine sera consacrée à effectuer un bilan des apprentissages ».
La première semaine n’est donc pas nécessaire pour restaurer une relation en présentiel tout en essayant de trouver un équilibre et un rythme, dans un ensemble de contraintes jamais connues ??

Même si « le positionnement des élèves dans leur apprentissage peut être effectué par l’observation régulière des élèves » (ah, quand même !...), le Ministère propose « des tests-bilans ponctuels, individualisés et/ou collectifs ». Les exercices CP et CE1, par exemple, sont tirés des évaluations nationales… Peut-on considérer que de telles activités correspondent à une reprise sécurisante et qui alimente l’envie de retrouver l’école ? Devons-nous rappeler au ministère que l’une des priorités sera de développer la confiance des élèves en leurs capacités à surmonter cette situation qui nous dépasse, et que de s évaluations normatives risquent fort d’être contreproductives ?

Une « fiche navette est mise à disposition pour informer les parents du bilan des acquis et des objectifs d’apprentissage »

Si un dialogue doit se construire avec les familles, notamment sur ce qui a pu se faire à la maison, sans jugement ni culpabilisation, l’urgence n’est pas « de connaître les objectifs des apprentissages d’ici aux congés d’été », ni « d’échanger [par l’intermédiaire d’une fiche] avec le professeur sur le travail à la maison et ses objectifs pendant cette période ».

Là encore, quel décalage entre cette fiche navette destinée aux parents, et ce que pourront faire les enseignant-es, dans le contexte de protocole sanitaire, et dans la réalité de ce retour chaotique, partiel, progressif…

Fiche « Consolider et poursuivre les apprentissages d’ici la fin de l’année scolaire »

Il est à croire qu’aucun tsunami ne fera dévier le ministère de ses obsessions… ainsi est-il annoncé que « les enseignements seront principalement dédiés aux apprentissages fondamentaux ».

Sans surprise, les apprentissages en français et en mathématiques sont désignés comme prioritaires, avec des horaires renforcés. Faut-il rappeler que l’école française accorde d’ordinaire déjà plus de place aux « fondamentaux » que les systèmes éducatifs des pays réussissant mieux aux évaluations internationales ?

Pour le SNUipp-FSU, les enseignant-es, reconnu-es pendant le confinement comme des professionnels responsables, doivent décider de ce qu’ils et elles prioriseront en cette « reprise » extra-ordinaire.

A titre d’illustration, les 2h30 de lecture – écriture en CP sont-elles envisagées pour des productions sur ce que l’on vit, ce que l’on comprend de la situation ? Correspondre avec des absents ? Expérimenter l’écriture tâtonnée, des productions collectives, des productions prenant appui sur des imagiers ou autres supports ? Des jeux de poésie, chansons, comptines à lire et à écrire, à inventer ? Des lectures-découvertes favorisant échanges et expressions ?

La fiche ministérielle indique : Reprise et consolidation des correspondances graphèmes-phonèmes travaillées avant et pendant le confinement - Étude de nouvelles CGP à raison de 2h par semaine - Entraînement à la fluence (de mots et de textes 100% déchiffrables)…

Au CE, il est question de déchiffrage, de fluence, de dictée quotidienne…

Au CM, la fiche prévoit « entraînement à la compréhension » (voilà qui peut sembler bien mystérieux : s’entrainer à comprendre ?), « consolidation et apprentissage de deux à trois nouvelles notions grammaticales par semaine », dictée quotidienne…

Quelles pistes de réflexion… et d’action ?

Devant la commission des affaires culturelles et de l’éducation, le 21 avril, JM Blanquer a expliqué que la « vision pédagogique personnalisée » développée dans la période, sert l’objectif d’avoir « un chemin personnalisé pour chaque élève ». C’est « un des enjeux fondamentaux de la période » a-t-il précisé. Le ministre avait déjà annoncé des « règles nationales strictes, très claires » qui seraient données par la « doctrine pédagogique » de reprise…

Pour le SNUipp-FSU, face à l’isolement vécu ces dernières semaines par les élèves, la réponse ne peut pas être encore plus d’individualisation. Elle doit au contraire privilégier le collectif, les échanges, en tenant compte des mesures sanitaires que nous impose la situation. L’école c’est avant tout apprendre ensemble, reconstruisons en priorité les dynamiques collectives qui permettent à chacun-e d’avancer, du côté des élèves comme du côté des enseignant-es.

Rappelons-nous par ailleurs, que la conférence de consensus du CNESCO en 2017 sur la différenciation pédagogique a montré que l’individualisation renforce les inégalités. Alors que le confinement a mis en lumière ces inégalités il serait incompréhensible que le Ministère persiste dans la voie de la « personnalisation » et d’une individualisation des apprentissages et des parcours, alors même qu’il dit vouloir lutter contre les inégalités.

Pour le SNUipp-FSU, les préconisations ministérielles apparaissent de plus en plus déconnectées de la réalité du terrain, mais conformes au projet de JM Blanquer d’une école abstraite, où apprendre se confond avec répétition et mécanisation…

Ce Ministère avance à marche forcée « quoiqu’il en coûte » et utilise l’argument de la réduction des inégalités pour tenter d’imposer individualisation des apprentissages et, dès la rentrée n’en doutons pas, évaluations standardisées. Sa volonté de protocoliser et de normaliser dans ce contexte inédit est particulièrement choquante. Les préconisations ministérielles sont, de fait, de moins en moins en lien avec le réel et de plus en plus aberrantes.

Pour preuve, cette affirmation en fin de protocole, selon laquelle les « bilans » demandés serviront à ce que les « difficultés ou retards dans les apprentissages soient immédiatement pris en compte au début de la prochaine année scolaire. »

Il faudra reprendre l’école là où elle s’est arrêtée en s’appuyant notamment sur les cycles. D’ores et déjà, la profession peut s’exprimer sur le refus de se voir traitée en exécutant-es, sur la déconnexion des injonctions du ministère, sur le refus d’une école pilotée par des évaluations nationales standardisées.

Soyons nombreux-ses, notamment, à témoigner dans l’Observatoire du métier enseignant du SNUipp-FSU : partageons nos expériences, et comme le disait Marc Bablet récemment sur son blog de Médiapart, il nous revient, à nous enseignant-es, de construire le récit de ce qui arrive à l’école, et de ce que nous en faisons.

Enfin, à rebours des suppressions de postes encore opérées au cours de cette carte scolaire, les enseignants auront besoin de tous les enseignants spécialisés des RASED et des psyEN, d’infirmières et de médecins scolaires, d’assistantes sociales…

La rentrée 2020 justifie un changement majeur et un investissement à la hauteur : toutes les fermetures de classe doivent être annulées. Les effectifs doivent baisser dans toutes les classes. Des postes de « Plus de maîtres que de classes » doivent être créés dans toutes les écoles car c’est la dynamique pédagogique collective qui doit être privilégiée.

Nous n’avons pas fini de nous mobiliser…

 Passage à la Hors-classe

La CAPD pour le passage à la Hors-classe est prévue le 2 juin. Grâce au SNUipp-FSU, le ratio sera encore augmenté cette année, pour atteindre 17% (l’équivalent du 2nd degré).

Avec la mise en place des accords PPCR et du nouveau barème, il nous paraît nécessaire de vous proposer des outils d’information et de contrôle de cette opération.

Pour le SNUipp-FSU, cette opération doit se faire en toute transparence et de façon équitable. Les délégué-es du personnel du SNUipp-FSU s’y engagent, au quotidien. Vous pouvez soutenir cette démarche en adhérant dès maintenant pour 2020/2021.

Le SNUipp-FSU vous propose un dossier e-hors-classe avec tous les outils nécessaires aux échanges avec vos délégué-es des personnels, qui restent à votre disposition pour tout complément d’information :

 Besoin de parler ?

Dans cette période compliquée vous avez peut-être besoin de parler ? Malgré le confinement, le réseau PAS de la MGEN maintient une activité.

Le Réseau PAS de la MGEN est un service anonyme et gratuit pour tous les agents de l’Éducation Nationale.

Vous pouvez entrer en contact en appelant le 0805 500 005

 La reprise dans CES conditions, c’est non ! On récapitule...

Conseil d’école : Une motion à faire voter

Alors que le DASEN souhaite la tenue d’un conseil d’écoles exceptionnel cette semaine, le SNUipp-FSU vous propose une motion (à adapter en fonction des modalités locales).

Le directeur est responsable du Conseil d’école du début à la fin. Les IEN ne peuvent donner que des conseils. Une motion peut être rédigée, signée par les membres présents mais non votée. Elle peut être jointe au PV.

Pensez à envoyer également votre motion au SNUipp-FSU Pas-de-Calais (snu62@snuipp.fr) pour suivre la situation de votre école.

Motion à télécharger ici

Plus d’infos sur le fonctionnement du conseil d’école


Courrier au DASEN

Le SNUipp-FSU propose aux écoles d’écrire directement au DASEN (via l’IEN) pour rappeler que la réouverture des écoles à la date du 11 mai parait prématurée dans notre Académie. Voici un courrier type à adapter en fonction des réalités locales.
Pensez à envoyer également votre courrier au SNUipp-FSU Pas-de-Calais (snu62@snuipp.fr) pour suivre la situation de votre école.

Courrier à télécharger


Courrier aux parents

Dans un courrier adressé à la FCPE 62 (première fédération de parents d’élèves), le syndicat dresse une liste non exhaustive du contexte de reprise pour les enfants. Le SNUipp-FSU vous invite à partager ce courrier à tous vos contacts sur les réseaux sociaux.

Courrier à partager sur les réseaux sociaux


Pétition à signer et faire signer

Le SNUipp-FSU et d’autres syndicats ont diffusé une pétition demandant que la reprise soit suspendue partout à la mise en place des garanties sanitaires indispensables et à une organisation pédagogique acceptable. Lancée il y a à peine 48 heures, cette pétition recueille déjà largement plus de 50.000 signatures. On amplifie l’action !

Pétition à signer et faire signer


Préavis de grève

Le SNUipp-FSU a déposé un préavis de grève couvrant toute la période du 11 mai au 4 juillet 2020.


Droit d’alerte et droit de retrait

Ce droit permet à tout travailleur de se retirer spontanément de l’exercice de ses fonctions, sans autorisation préalable de son employeur, à condition qu’il dispose d’un motif raisonnable de penser qu’il est exposé à un danger grave et imminent pour sa vie et sa santé. L’exercice de ce droit doit simplement faire l’objet d’une information de l’employeur.

Toutes les infos

 Adhérons dès maintenant pour l’année scolaire 2020 / 2021

Vos délégué-es du SNUipp-FSU 62 sont toujours mobilisé-es pour vous informer régulièrement et vous défendre. Or notre syndicat ne fonctionne qu’avec les cotisations de nos syndiqué-es. Sans syndiqué-e-s, pas de syndicat ! N’hésitez plus, pour nous soutenir et nous rejoindre : adherer.snuipp.fr/62

 C’est reparti pour le mouvement 2020

Le serveur est à nouveau ouvert. Pour rappel, tous les voeux effectués avant l’interruption doivent être ressaisis.

Nouveau calendrier du mouvement :

  • réouverture du serveur le 4 mai
  • date de saisie repoussée jusqu’au 18 mai
  • date des résultats repoussée au 24 juin

Vous trouverez toutes les informations concernant ce mouvement dans votre e-dossier mouvement :

Pensez à compléter votre fiche de suivi syndical directement en ligne.

 Complétons notre Journal de confinement

Compléter notre Journal du confinement

Pour rester vigilants à ce sujet et au plus près des réalités de terrain, le SNUipp-FSU 62 vous propose de rédiger un « Journal du confinement » basé sur vos témoignages.

L’objectif est de garder les traces de notre quotidien pendant le confinement : la continuité scolaire (et non "pédagogique" !), la solidarité, vos difficultés, vos errements, les injonctions, les outils numériques, les conséquences inattendues, la solidarité, les relations avec les élèves, les parents, voire au sein de sa cellule familiale, et la perspective d’une reprise.

Tous ces petits riens qui seront vite oubliés dans un avenir proche, aussi bien par notre hiérarchie que nos gouvernants. Mais que nous ne manquerons pas de rappeler dans chacun de nos échanges avec l’Administration.

Tous ces petits riens qui participent tous à la vision collective de notre métier.

Les témoignages seront tous anonymés avant d’être publiés.



Affichez sur les réseaux sociaux votre solidarité avec tous.te.s les agents du service public dont l’action au quotidien permet de freiner la propagation du virus !

 Des ressources pédagogiques pour l’école à la maison

Le SNUipp-FSU met à la disposition des enseignantes et des enseignants des écoles une série de liens vers des contenus pédagogiques et culturels. Un recensement non exhaustif qui évoluera au fil des propositions des différents acteurs.

Voici des articles qui recensent des liens, des idées simples à proposer à mettre en œuvre pour les enfants avec des parents qui restent des parents.

N’oubliez pas que chaque équipe pédagogique doit choisir un fonctionnement selon son contexte scolaire.



 Foire aux questions

Le SNUipp-FSU Pas-de-Calais a mis en place une foire aux questions pour trouver facilement les réponses à toutes les questions que vous vous posez. Cette foire aux questions est mise à jour régulièrement, au fur et à mesure des réponses données par l’Administration.

Foire aux questions : Les réponses à toutes les questions que vous vous posez
Suite aux annonces du président de la République, nous vous proposons toutes les informations nécessaires

Notre site et notre foire aux questions seront tenus à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation et éventuellement des consignes même s’il serait utile qu’elles soient le plus rapidement et définitivement fixées, dans le temps et sur tout le territoire.

Pour toute question particulière, envoyez-nous un mail à : snu62@snuipp.fr



Le site dédié du SNUipp FSU : Toutes vos questions classées par thème


Un peu d’humour...