Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Coronavirus : Toutes les infos (au 18 mai 2020)
Par : SNU62
Publié : 18 mai

INTERVENTIONS

Coronavirus : Toutes les infos (au 18 mai 2020)

18 mai 2020




Le SNUipp-FSU 62 vous propose un point info quotidien de l’évolution de la situation pour les personnels.

 Un peu d’humour...

 Des enseignants inquiets mais inventifs, un Ministre déconnecté et injonctif

Application en urgence d’un protocole sanitaire lourd, disparition des jeux collectifs et des interactions sociales favorisant la construction de tous les savoirs… Cette école n’est pas celle que l’on connaît. Pourtant, depuis le 12 mai, les élèves du Pas-de-Calais retrouvent peu à peu le chemin de l’école.

Et malgré les conditions extrêmement difficiles de reprise à l’école, les enseignant-es - comme pour la mise en place de la continuité scolaire à distance pendant le confinement - ont fait preuve d’inventivité et de professionnalisme. Ils ont tout fait pour accueillir leurs élèves dans une école qui tente de se rapprocher le plus possible de leur vécu, tout en étant les garants de leur sécurité.

En ce sens, ils méritent que le gouvernement leur fasse confiance pour organiser ce retour très progressif des élèves sans pression ni injonction, notamment en terme de contenu scolaire. Mais malheureusement, derrière le rideau se cachent depuis des mois une succession d’ordres, contre-ordres, protocoles version 1.0, 2.0, 3.0... qui ne leur donne pas ce sentiment de confiance et crée au contraire un véritable sentiment d’abandon, notamment sur le champ des responsabilités !

Encore une fois, au-delà des fanfaronnades et bévues d’un Ministre déconnecté du terrain, c’est bien parce que dans la majeure partie des communes, les enseignant-es et les collectivités, acteurs du terrain, ont su travailler ensemble pour la sécurité des élèves et des personnels qu’une reprise progressive se déroule, bon an mal an, dans le Pas-de-Calais comme partout.
Pour autant, le risque « zéro » et les remèdes n’existant pas, l’inquiétude reste très marquée chez les personnels comme dans les familles.

N’en déplaise au Ministère et aux autorités académiques, on est bien dans une reprise « à marche forcée ». Au niveau national, seules 70% des écoles ont été rouvertes dans la semaine du 11 mai, sans bénéficier pour près de la moitié des personnels d’un deuxième jour de préparation pourtant prévu par le ministère. Alors que selon la circulaire du 4 mai 2020, le conseil d’école doit être informé des modalités d’organisation de la « reprise », seulement 19 % des écoles ont pu organiser un conseil d’école avec la municipalité afin d’organiser cette reprise.

Interpellés par le SNUipp-FSU 62 fin avril (courrier à lire ici), la plupart des élus de notre département ont jugé utile de reporter la réouverture de leurs écoles afin d’attendre et de mettre en place, de manière stricte, le protocole sanitaire et d’assurer une reprise sécurisée au niveau sanitaire pour les personnels et les usagers. N’en déplaise au Ministère là encore !

Par ailleurs, quand le ministre annonce "seulement" 85 % d’écoles ouvertes et 15 % d’élèves scolarisés et promet une « montée en puissance » du nombre d’élèves dans les prochaines semaines, on constate que la réalité est différente :
Dans le Pas-de-Calais, 20% des écoles publiques accueillaient des élèves dès le 12 mai ! Et bien souvent avec une fréquentation très faible (seulement 9% dans les écoles d’Arras par exemple). A peine un quart des écoles rouvriront aux élèves le 18 mai, avec là aussi des taux de fréquentation très faible (16% des élèves de maternelle et 21% des élèves d’élémentaire sont ainsi attendus dans les écoles de Boulogne-sur-Mer). Des chiffres très en deçà du satisfecit institutionnel qui participent à ébranler chaque jour un peu plus la confiance…

Plus que de la communication ministérielle aussi intempestive qu’inadaptée, les écoles ont besoin de médecins scolaires, d’infirmières, de psychologues, d’enseignants spécialisés, de RASED et d’une véritable médecine du travail. Les enseignants et l’ensemble des personnels ont aussi besoin d’une véritable confiance dans les actes et d’honnêteté dans le discours.

Télécharger le communiqué

 Un petit bilan en ce début de semaine Monsieur le Ministre ?

Nord

Un cas de Covid-19 a été confirmé chez un enfant accueilli au sein du service minimum d’accueil à Roubaix. Sept écoles – six publiques et une privée – sont fermées dès ce lundi « à titre de précaution ».

Plus d’infos ici

Moselle

L’école élémentaire et l’école maternelle de Château-Salins doivent fermer en raison d’un cas confirmé d’infection par le virus Covid-19 chez les professeurs. Quarante enfants étaient retournés en classe depuis mardi dernier.

Plus d’infos ici

Vienne

C’est symboliquement que Michel Bigeau, maire de Valdivienne, démissionne. Ainsi, il souhaite marquer sa colère face au refus de l’ARS (Agence Régionale de Santé) de pratiquer des tests sur le personnel de l’école de sa commune. Il demandait une trentaine de tests pour rassurer les familles.

Plus d’infos ici

Sarthe

Des cas de Covid-19 ont été signalés à Allonnes et à La Fontaine-Saint-Martin. À Ségrie, l’école a fermé par précaution. Fermeture également pour une école de Sablé-sur-Sarthe. Deux autres écoles ont également fermé au Mans.

Plus d’infos ici

Haute-Garonne

Une école fermée au nord de Toulouse après un cas de coronavirus parmi le personnel.

Plus d’infos ici

Haute-Savoie

L’école de Cuvat est fermée jusqu’au mercredi 20 mai inclus, car un membre du personnel, une ATSEM, présente les symptômes du Covid-19.

Plus d’infos ici

 Que dois-je faire pour protéger ma santé et celle de mes élèves ?

Saisir le CHSCT !

En cette période difficile de covid 19 et à risques sanitaires élevés, le SNUipp-FSU 62 vous informe et vous donne des outils pour agir et protéger votre santé et celle de vos élèves.

Comment prévenir ?

  • Je remplis la fiche individuellement (les personnels ont le droit de remplir chacun une fiche avec les mêmes observations),
  • Je donne la fiche (ou j’envoie via ma messagerie professionnelle xx@ac-lille.fr vers adresse de l’école) au directeur/à la directrice de l’école qui vise le document, le met dans le registre RSST et envoie un double à l’IEN,
  • Je conserve une copie de ma fiche

Toutes les infos ici

 AESH : des précisions pour la reprise

Contre toute attente, le Ministère vient de publier un protocole national pour la reprise des AESH dans les écoles et établissements. Cette fiche fait le point sur les consignes sanitaires et les mission.

Elle apporte des précisions sur la situation des personnels susceptibles de ne pas reprendre leur service en présentiel (personnes vulnérables, personnes vivant avec une personne vulnérable) mais élude la situation des personnels confrontés à des problèmes de garde d’enfant (priorité d’accueil dans les écoles, travail à distance, autorisation spéciale d’absence si le travail à distance n’est pas possible).

Sur les missions, il n’est pas rappelé qu’elles sont strictement cadrées par la circulaire de 2017. Mais comme le protocole national circonscrit leur action « au service de la protection sanitaire de l’ensemble des élèves en situation de handicap », cela doit permettre d’éviter toutes les demandes abusives à leur encontre.

Il est aussi précisé que l’AESH peut être amenée à accompagner d’autres élèves que celui ou ceux qu’elle accompagne habituellement. Il faut veiller à ce que cela ne se traduise pas par une dégradation des conditions de travail et une augmentation des déplacements entre écoles et établissements, ce qui serait en contradiction avec le protocole sanitaire.

Si l’expertise du personnel de santé scolaire et du médico-social peut être sollicitée pour analyser les besoins préalablement à la reprise dans un certain nombre de situations, cela doit être effectif partout pour définir les conditions de prise en charge dans l’intérêt de l’élève et pour garantir la sécurité des personnels. Il ne serait pas admissible que, dans la période, les équipes soient laissées seules face à ces problématiques.

Enfin, à la demande du SNUipp-FSU, un paragraphe rappelle que le renouvellement des contrats sera anticipé et qu’il s’applique pour tous. Cela doit s’appliquer à toutes les AESH, y compris à celles et ceux dont le contrat CUI-PEC arrive à son terme.

Le protocole national et les fiches ICI

 Garde d’enfants : confirmation du Ministère

Le SNUipp-FSU a questionné le ministère le 13 mai dernier afin d’obtenir un écrit concernant les annonces pour les personnels souhaitant garder leurs enfants.

En effet, selon les départements et parfois les circonscriptions, l’interprétation de cette consigne était très différente, de l’autorisation à poursuivre en distanciel à l’obligation de se rendre à l’école.

Voici la réponse du Ministère pour information :

"Les consignes envoyées aux académies ont été écrites dans la circulaire DGRH du 7 mai dernier que je vous ai adressée. Elles pourront, en tant que de besoin, être complétées et précisées en temps utile.
Lorsqu’elle a été interrogée, la DGRH a indiqué que, pour le mois de mai, les personnels seraient invités à signaler à leur autorité hiérarchique leur indisponibilité en raison de la garde de leurs enfants, sans précision particulière. Les académies et les établissements se fonderont jusqu’au 1er juin sur cette simple information pour inviter les personnels enseignants à assurer la continuité pédagogique à dista nce des élèves qui ne reviendraient pas à l’école et les autres personnels à rester en télétravail.

Ce n’est donc qu’à titre exceptionnel et au vu de circonstances particulières rendant impossible le travail à distance que les personnels enseignants et non enseignants seront placés en autorisation spéciale d’absence. Ces même éléments sont repris dans la fiche 3 de la circulaire du 13 mai 2020.

La FAQ du ministère mise à jour le 14 mai indique ceci :
A la question « Les personnels relevant du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse qui doivent garder leurs enfants chez eux peuvent-ils bénéficier d’un dispositif particulier ? » La réponse est : « Les personnels qui, du fait de la fermeture des crèches et établissements scolaires, n’ont pas de solution de garde pour leurs enfants se voient proposer d’exercer leur fonction à distance. Si le travail à distance n’est pas possible compte tenu des fonctions exercées ou de circonstances particulières, ils peuvent solliciter une autorisation spéciale d’absence (ASA). Cette autorisation est accordée à raison d’un responsable légal par fratrie sous réserve de jus tifier de l’absence de solution de garde. Les parents qui ne souhaitent pas scolariser leur enfant alors même que la classe de ce dernier a ouvert sont regardés comme sans solution de garde dès lors que le retour à l’école se fait sur la base du volontariat. Les personnels enseignants sont prioritaires pour l’accueil de leurs enfants en crèche ainsi que dans les établissements scolaires. »

Les personnels, enseignant ou AESH, ont donc bien cette possibilité de garder leurs enfants sans précision ni justification particulière à fournir, comme le SNUipp-FSU l’a écrit à la suite du CHSCT Ministériel du 7 mai. Cette autorisation reste valable jusqu’au 31 mai.

 Quid des rendez-vous de carrière en suspens ?

Pour les collègues qui n’ont pu avoir leur rendez-vous de carrière, ils sont reprogrammés au 1er trimestre de la prochaine année scolaire.

Depuis plusieurs semaines, le SNUipp-FSU alerte le Ministère sur la problématique des rendez-vous de carrière. En effet, plusieurs collègues n’ont pu voir cette opération se dérouler conformément aux textes à cause de la situation sanitaire.

Le Ministère nous a informés de la parution prochaine d’un arrêté afin de prolonger la campagne 2019/2020 jusqu’à la fin de l’année civile. Nous vous informerons dès la parution de cet arrêté.

Ils débuteront dès la seconde semaine de septembre.

En d’autres termes, toutes les personnes en attente pourront voir leur rendez-vous de carrière se dérouler jusqu’aux vacances de Noël.

Dans le cas où un collègue devrait quitter le département en fin d’année scolaire et si la visite en classe a déjà eu lieu, il est préconisé que l’entretien se tienne avant son départ. Il peut être réalisé à distance.

Les avis seront émis vers le 15 janvier 2021. Personne ne sera pénalisé pour l’avancement accéléré.

 Corona Minus, la chanson des gestes barrières pour l’école

 Journée mondiale de lutte contre les LGBTphobies

Comme tous les ans, le 17 mai marque la journée internationale de lutte contre les LGBTphobies, ces discriminations qui visent les gays, lesbiennes, bis et personnes trans dans de nombreux domaines de leur vie privée ou professionnelle.

A cette occasion, le SNUipp-FSU réaffirme son engagement contre les LGBTphobies au quotidien et en faveur de l’égalité des droits.

Télécharger nos fiches pratiques pour accompagner les personnels et le usager.-es des établissements scolaires

Eduquer contre le sexisme et les LGBTphobies dès l’école primaire ? Pourquoi une telle préoccupation de la part d’un syndicat d’enseignant-es ?

Le SNUipp-FSU s’est construit sur des valeurs affirmées de transformation de l’école afin que le système scolaire forme des citoyens et des citoyennes libres, responsables, solidaires, respectueux les uns des autres. Dans la société française comme en Europe, depuis une vingtaine d’années, la lutte contre les discriminations s’est imposée comme levier indispensable de l’égalité des citoyens et des citoyennes.

La Commission Nationale « Lutte contre les LGBTphobies » du SNUipp-FSU vous propose plusieurs activités à mener en classe, de la petite section de maternelle à la SEGPA. Certaines d’entre elles proposent également des bibliographies pour la jeunesse. Ces activités ne sont bien sûr pas à suivre à la lettre. Elles fournissent des pistes qu’il est possible d’exploiter en fonction de la classe et des élèves. A chaque enseignant-e de se les approprier.

En présentant ces outils, le SNUipp-FSU a l’ambition de prouver qu’éduquer contre les LGBTphobies dès l’école primaire, c’est possible et nécessaire ! Une petite pierre sur le chemin pour rendre les citoyens du XXIe siècle plus libres, plus égaux, plus fraternels.

Télécharger nos fiches d’activités pédagogiques

 La reprise dans CES conditions, c’est non ! On récapitule...

Conseil d’école : Une motion à faire voter

Alors que le DASEN souhaite la tenue d’un conseil d’écoles exceptionnel cette semaine, le SNUipp-FSU vous propose une motion (à adapter en fonction des modalités locales).

Le directeur est responsable du Conseil d’école du début à la fin. Les IEN ne peuvent donner que des conseils. Une motion peut être rédigée, signée par les membres présents mais non votée. Elle peut être jointe au PV.

Pensez à envoyer également votre motion au SNUipp-FSU Pas-de-Calais (snu62@snuipp.fr) pour suivre la situation de votre école.

Motion à télécharger ici

Plus d’infos sur le fonctionnement du conseil d’école


Courrier au DASEN

Le SNUipp-FSU propose aux écoles d’écrire directement au DASEN (via l’IEN) pour rappeler que la réouverture des écoles à la date du 11 mai parait prématurée dans notre Académie. Voici un courrier type à adapter en fonction des réalités locales.
Pensez à envoyer également votre courrier au SNUipp-FSU Pas-de-Calais (snu62@snuipp.fr) pour suivre la situation de votre école.

Courrier à télécharger


Courrier aux parents

Dans un courrier adressé à la FCPE 62 (première fédération de parents d’élèves), le syndicat dresse une liste non exhaustive du contexte de reprise pour les enfants. Le SNUipp-FSU vous invite à partager ce courrier à tous vos contacts sur les réseaux sociaux.

Courrier à partager sur les réseaux sociaux


Pétition à signer et faire signer

Le SNUipp-FSU et d’autres syndicats ont diffusé une pétition demandant que la reprise soit suspendue partout à la mise en place des garanties sanitaires indispensables et à une organisation pédagogique acceptable. Lancée il y a à peine 48 heures, cette pétition recueille déjà largement plus de 50.000 signatures. On amplifie l’action !

Pétition à signer et faire signer


Préavis de grève

Le SNUipp-FSU a déposé un préavis de grève couvrant toute la période du 11 mai au 4 juillet 2020.


Droit d’alerte et droit de retrait

Ce droit permet à tout travailleur de se retirer spontanément de l’exercice de ses fonctions, sans autorisation préalable de son employeur, à condition qu’il dispose d’un motif raisonnable de penser qu’il est exposé à un danger grave et imminent pour sa vie et sa santé. L’exercice de ce droit doit simplement faire l’objet d’une information de l’employeur.

Toutes les infos

 Adhérons dès maintenant pour l’année scolaire 2020 / 2021

Vos délégué-es du SNUipp-FSU 62 sont toujours mobilisé-es pour vous informer régulièrement et vous défendre. Or notre syndicat ne fonctionne qu’avec les cotisations de nos syndiqué-es. Sans syndiqué-e-s, pas de syndicat ! N’hésitez plus, pour nous soutenir et nous rejoindre : adherer.snuipp.fr/62

 C’est reparti pour le mouvement 2020

Le serveur ferme aujourd’hui à midi.

La date des résultats du mouvement a été repoussée au 24 juin.

Vous trouverez toutes les informations concernant ce mouvement dans votre e-dossier mouvement :

Pensez à compléter votre fiche de suivi syndical directement en ligne.

 Adhérons dès maintenant pour l’année scolaire 2020 / 2021

Vos délégué-es du SNUipp-FSU 62 sont toujours mobilisé-es pour vous informer régulièrement et vous défendre. Or notre syndicat ne fonctionne qu’avec les cotisations de nos syndiqué-es. Sans syndiqué-e-s, pas de syndicat ! N’hésitez plus, pour nous soutenir et nous rejoindre : adherer.snuipp.fr/62

 Besoin de parler ?

Dans cette période compliquée vous avez peut-être besoin de parler ? Malgré le confinement, le réseau PAS de la MGEN maintient une activité.

Le Réseau PAS de la MGEN est un service anonyme et gratuit pour tous les agents de l’Éducation Nationale.

Vous pouvez entrer en contact en appelant le 0805 500 005

 Complétons notre Journal du (dé)confinement

Compléter notre Journal du (dé)confinement

Le SNUipp-FSU 62 a décidé de publier le « Journal du (dé)confinement » basé sur vos témoignages.

L’objectif est de garder les traces de notre quotidien pendant le confinement et le déconfinement : la continuité scolaire (et non "pédagogique" !), la solidarité, vos difficultés, vos errements, les injonctions, les outils numériques, les conséquences inattendues, la solidarité, les relations avec les élèves, les parents, voire au sein de sa cellule familiale, la perspective d’une reprise et la reprise effective.

Tous ces petits riens qui seront vite oubliés dans un avenir proche, aussi bien par notre hiérarchie que nos gouvernants. Mais que nous ne manquerons pas de rappeler dans chacun de nos échanges avec l’Administration.

Tous ces petits riens qui participent tous à la vision collective de notre métier.

Les témoignages seront tous anonymés avant d’être publiés.

Merci de votre participation, A toutes et tous, portez vous bien !


Affichez sur les réseaux sociaux votre solidarité avec tous.te.s les agents du service public dont l’action au quotidien permet de freiner la propagation du virus !

 Des ressources pédagogiques

Le SNUipp-FSU met à la disposition des enseignantes et des enseignants des écoles une série de liens vers des contenus pédagogiques et culturels. Un recensement non exhaustif qui évoluera au fil des propositions des différents acteurs.

Voici des articles qui recensent des liens, des idées simples à proposer à mettre en œuvre pour les enfants avec des parents qui restent des parents.

N’oubliez pas que chaque équipe pédagogique doit choisir un fonctionnement selon son contexte scolaire.



 Foire aux questions

Le site dédié du SNUipp FSU : Toutes vos questions classées par thème