Par : SNU62
Publié : 5 juin

COMPTE-RENDU

CHSCT départemental du 5 juin 2020

5 juin 2020




Le SNUipp et la FSU ont siégé, en visio-conférence, au CHSCT départemental (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) le 5 juin 2020. Compte-rendu.

Le SNUipp-FSU était la seule organisation syndicale à faire une déclaration :

PDF - 396 ko
Déclaration FSU au CHSCT D du juin 2020

 Réouverture des écoles et établissements scolaires

Le DASEN explique au SNUipp-FSU que 97% des écoles seront ouvertes dans le Pas-de-Calais le 8 juin. La réouverture a pu être progressive car étalée dans le temps (du 11 mai au 8 juin).
Tous les collèges ont rouvert le 2 juin : 60% ont fait une pré rentrée des personnels sans élèves et 40% ont accueilli des élèves (généralement 6e 5e) L’alternance sur 2 jours (2 jours 6e 5e et 2 jours 4e 3e) prédomine.

Le DASEN reconnaît que la crise sanitaire que nous vivons depuis 3 mois crée beaucoup de stress et d’anxiété pour l’ensemble des personnels (enseignants, directeurs, IEN, chefs établissements…). Ces tensions persistent d’autant plus que la crise dure toujours.

 Protocole sanitaire

Le DASEN fait remarquer au SNUipp-FSU qu’il y a de plus en plus de situations où on arrive au maximum de 15 élèves par classe, ce qui implique une alternance. C’était prévisible selon lui. Par ailleurs, les pressions pour un allégement du protocole sanitaire sont de plus en plus fortes.
Le SNUipp-FSU rappelle que le protocole est toujours en vigueur. Il ne saurait donc être question de dépasser le maximum de 15 élèves par classe.

 Distanciel / présentiel

Le DASEN précise qu’à la rentrée, même si l’alternance se poursuit, il n’y aura pas de volontariat des enseignants. Les temps de présence des personnels seraient donc imposés dans les écoles et établissements.

 Masques

Le DASEN rappelle le décret récent sur le port du masque par les enseignants.

Plus d’infos ici

 Suspicions et cas avérés de Covid-19

Interrogé par le SNUipp-FSU, le DASEN répond avoir compté une dizaine de suspicions de Covid-19 dans les établissements scolaires du Pas-de-Calais et 6 ou 7 cas avéré. Aucun cluster ne s’est déclenché.
Selon lui, les personnels et élèves concernés qui ont été testés positifs l’ont été dans le cadre familial, et non à l’école.
En lien avec l’ARS et les élus, le DASEN prendra la décision de fermer des écoles et des collèges en cas de covid-19 avérés.

Le SNUipp-FSU a insisté sur toutes les inquiétudes que cela engendre auprès des personnels, notamment le temps d’attente entre la suspicion et le résultat des tests, qui provoque angoisses, stress…

Le SNUipp-FSU a rappelé son attachement au principe de précaution et demande à ce que les écoles et établissements où une suspicion de Covid-19 est établie soient fermés. La FSU a donc déposé un avis en ce sens.

 Avis proposé par la FSU

Le CHSCT départemental demande qu’en cas de suspicion d’un cas de covid chez un adulte ou un élève d’une école, d’un établissement ou d’un service, une mesure de fermeture préventive s’applique en attente des résultats des tests.

Vote :
Pour : FSU, SNALC
Abstention : UNSA

 Situations diverses évoquées par le SNUipp-FSU

Le SNUipp-FSU a dénoncé le fait que des collègues exerçant en RASED sont réquisitionnés pour remplacer dans les écoles ; et que des collègues exerçant leur droit de garder leurs enfants soient convoqués chez l’IEN.
Le DASEN a confirmé que les collègues de RASED n’ont pas à faire de remplacements dans les écoles.

Le SNUipp-FSU est également intervenu sur les sondages adressés aux parents pour savoir s’ils souhaitent remettre leur enfant à l’école.
Pour le DASEN, la situation est toujours évolutive, mais cela ne doit pas se faire au quotidien. Une fois par semaine est suffisant.

 Prime Covid-19

Questionné par le SNUipp-FSU, le DASEN précise que la prime Covid-19 peut être versée à toutes les catégories de personnels. Des arbitrages académiques sont en cours pour fixer les critères d’attribution et les personnels concernés.

 2S2C

Des conventions sont en cours avec les municipalités volontaires. Celles-ci travaillent en lien avec l’IEN de circonscription. Le DASEN rappelle qu’il doit vérifier les activités proposées et les intervenants qui les encadrent.
On peut s’attendre à ce que ce soit essentiellement des garderies qui soient proposées dans le 1er degré.

Le SNUipp-FSU restera vigilant à ce qu’il y ait un cadrage national. Dans un communiqué, le SNUipp-FSU et le SNEP-FSU alertent sur le fait que « cette externalisation de l’EPS et de la culture renforcera les inégalités puisque les 2S2C ne seront pas proposées sur tout le territoire et qu’elles auront un coût pour les collectivités et donc pour les familles ». Ils rappellent que « dans le cadre de l’Ecole, ces disciplines sont dispensées à tous les élèves, sans aucune distinction, par des personnels enseignants qui les connaissent parfaitement ». Aussi, les deux organisations syndicales alertent sur le fait que si ce dispositif est présenté comme transitoire, il ne doit en aucun cas conduire à déposséder les PE de l’enseignement du sport et de la culture. (Voir communiqué en PJ). A terme, une telle initiative fait naître de vives inquiétudes qu’elle réduise le champ d’enseignement de l’école publique pour la recentrer sur les seuls fondamentaux.