Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Communiqués du SNUipp-FSU > Retraites, services publics : Des orientations qui inquiètent
Par : SNU62
Publié : 15 juillet

Communiqué FSU

Retraites, services publics : Des orientations qui inquiètent

Les Lilas, le 09 juillet 2020



Le communiqué :

PDF - 104.3 ko
Communiqué FSU - 9 juillet 2020

Retraites, services publics : Des orientations qui inquiètent

La FSU a été reçue par le nouveau Premier Ministre. Jean Castex a fait part des priorités de son gouvernement et notamment sa volonté de « régler rapidement la question du déficit des régimes de retraites », laissant entrevoir des mesures d’âge ou d’allongement des durées assez rapidement et repoussant à plus tard mais n’abandonnant pas la réforme dite « systémique  ». La FSU s’oppose à toute nouvelle dégradation des droits à pension et a redit son attachement à un système par répartition, elle a refait ses propositions de recherches de nouveaux financements et a alerté sur les inégalités qu’engendreraient ces dégradations de pensions pour les femmes en particulier.

Le Premier Ministre a donné comme priorité la défense de l’emploi par la relance économique, il a par ailleurs réaffirmé le maintien de l’austérité budgétaire pour les services publics, sauf sur la santé et peut être sur la Justice. Or, pour la FSU, le chemin de sortie de la crise passe aussi par les services publics.

La FSU a rappelé la priorité qu’il faudrait donner à la jeunesse, en particulier par la formation, l’insertion et l’emploi des jeunes. Alors que la crise a révélé de façon criante des inégalités sociales, rien ne semble véritablement prévu pour traiter la situation.

La FSU a noté enfin sur la forme une volonté d’ouverture au dialogue mais des orientations maintenues sur le fond qui la contredisent puisque le cadre budgétaire contraint et le maintien de la loi de transformation de la Fonction publique vont à l’encontre de cette intention. La FSU a redemandé au Premier Ministre que cette loi soit abrogée pour permettre de reprendre les voies d’un dialogue social véritable.