Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > Communiqués du SNUipp-FSU > Carte des REP : 2 réseaux réintégrés dans le Pas-de-Calais
Par : SNU62
Publié : 17 décembre 2014

Communiqué SNUipp-FSU

Carte des REP : 2 réseaux réintégrés dans le Pas-de-Calais

mercredi 17 décembre 2014

Victoire pour 2 réseaux réintégrés dans le Pas-de-Calais

Depuis plusieurs semaines, parents et enseignants, avec le soutien du SNUipp et de la FSU, se mobilisent pour que leurs écoles conservent le label REP et leurs moyens spécifiques, ce qui leur a été refusé aux niveaux académique et départemental. Confié aux Recteurs, le classement en REP s’est fait sur la base d’une dotation académique définie par le ministère. C’est pour cette raison que le SNUipp, avec la FSU, avait demandé la tenue d’un Comité technique ministériel (CTM) afin que soit revue nationalement la carte des REP en toute transparence.

L’instance s’est tenue ce mercredi 17 décembre. le ministère a accepté le retour de 2 réseaux dans le Pas-de-Calais : Calonne Ricouart et Rouvroy.

C’est grâce aux mobilisations et à la détermination sur le terrain : enseignants, parents, élus accompagnés par le SNUipp et la FSU, que le ministère est revenu sur son "enveloppe fermée" et a réintégré les réseaux de Calonne Ricouart et de Rouvroy.

Pour le SNUipp-FSU toutes les écoles de ces réseaux doivent revenir en REP. Le SNUipp-FSU 62 a contacté l’IA pour obtenir maintenant la liste complète des écoles du Pas-de-Calais qui seront en éducation prioritaire à la rentrée 2015.

Le SNUipp-FSU 62 demande une transparence totale à ce sujet et a réclamé à nouveau le document permettant de comparer toutes les écoles avec les critères retenus. (document promis pour le 12/12 et toujours pas reçu, ce qui n’aide pas le fameux "dialogue social" !!!)

Par contre, si le SNUipp-FSU 62 se réjouit de voir que 2 réseaux ont pu réintégrer l’éducation prioritaire et ainsi permettre le travail commencé pour mieux faire réussir les élèves, il ne peut accepter que d’autres réseaux soient laissés sur le bord du chemin. Ceux-ci, alors qu’ils ont encore besoin de l’EP, en sortent. Pourtant leurs caractéristiques n’ont en rien été modifiées et les conditions d’apprentissage des élèves et de travail des enseignants restent très difficiles.

Le SNUipp-FSU 62 n’accepte pas davantage que des écoles pouvant présenter des indicateurs égaux à des écoles classées EP ne le soient pas.

C’est pourquoi le SNUipp-FSU 62 veut faire toute la transparence sur l’éducation prioritaire et interviendra à nouveau auprès de l’IA.