Vous êtes ici : Accueil > Mobilisations > Soutien aux collègues exerçant à Billy-Montigny
Par : SNU62
Publié : 30 septembre 2021

MOBILISATIONS

Soutien aux collègues exerçant à Billy-Montigny

septembre 2021



En mai dernier, une décision municipale contestable a interdit à tous les personnels, directrices, enseignant-es et AESH, des écoles de Billy-Montigny de se restaurer dans les locaux scolaires, au nom de la mise en place du protocole sanitaire dans les écoles sur le temps périscolaire.

5 mois plus tard, l’Education Nationale n’a toujours pas trouvé de solutions alternatives opérationnelles et tenables pour la pause méridienne. Il est pourtant du devoir de l’employeur (l’Education Nationale) de fournir un local de restauration à ses agents.

Rassemblement à la Dsden 62 - 29/09/2021

 Cette lenteur est lourde de conséquences !

En effet, depuis le mois de mai, les enseignant-es et AESH qui ne peuvent se restaurer chez eux sont contraints de manger assis sur les trottoirs, bancs publics ou dans leur voiture, par tous les temps, au mépris des règles sanitaires élémentaires et des consignes de sécurité liées au plan Vigipirate « alerte attentat » pourtant en vigueur aux abords des écoles. Et cela devant le regard interrogateur et parfois moqueur des élèves et de leurs parents.

Les enseignant-es et AESH exerçant à Billy-Montigny se sentent méprisé-es par la municipalité de Billy-Montigny et oublié-es par l’Education Nationale.

Dès le mois de juin, inquiet pour la santé psychologique et physique des personnels exerçant dans les écoles de Billy-Montigny, le SNUipp-FSU Pas-de-Calais avait alerté à plusieurs reprises le Directeur Académique, le Préfet du Pas-de-Calais et le Rectorat de Lille. Des promesses avaient été formulées pour la rentrée de septembre afin de permettre aux dizaines de collègues concerné-es de se restaurer dans des conditions dignes. Un mois après la rentrée, force est de constater qu’elles n’ont pas été suivies d’effets. Toutes ces alertes sont donc restées vaines.

 Le mépris a assez duré !

La pause méridienne permet habituellement aux enseignants d’échanger avec leurs collègues, mettre en place des projets, assurer un suivi des élèves, de préparer leur classe, corriger les travaux des élèves… Empêcher les enseignants de se restaurer dans des conditions décentes a inévitablement un effet dommageable sur la qualité de l’enseignement à destination des élèves, et ce malgré le grand professionnalisme dont font preuve les équipes.
Alors que la situation sanitaire s’est très nettement améliorée dans le Pas-de-Calais, la décision prise par la municipalité n’a plus lieu d’exister.

Nous espérons donc que ce rassemblement pacifique du 29 septembre 2021 devant la DSDEN permettra à l’Education Nationale de prendre enfin conscience du calvaire que subissent les personnels des écoles, qu’une solution durable pour se restaurer dignement à la pause méridienne, soit trouver rapidement et que cette situation complexe et ubuesque ne s’étende pas à d’autres territoires...

David Blothiaux, Alexandra Dehouck, Maxime Vasseur
Co-secrétaires Départementaux du SNUipp-FSU 62

PDF - 128.5 ko
Compte rendu de l’audience du 29/09/21

 Dans les médias :

Voix du Nord, 29/09/2021 : À Billy-Montigny, les enseignants en ont ras-le-bol de devoir déjeuner sur le trottoir

Le Café pédagogique, 30/09/2021 : A Billy Montigny, directrices et professeurs mangent dans la rue