Vous êtes ici : Accueil > Carrière > Débuts de carrière > [Débuts de carrière] Réunion à l’INSPE du mardi 28 septembre 2021
Par : SNU62
Publié : 8 octobre 2021

DEBUTS DE CARRIERE

[Débuts de carrière] Réunion à l’INSPE du mardi 28 septembre 2021

octobre 2021



Le SNUipp-FSU 62 était reçu ce mardi 28 septembre 2021 par le directeur de l’INSPE Lille-Hauts-de-France. Compte rendu

 État des lieux par le Directeur de l’INSPE

Le Directeur de l’INSPE précise d’entrée qu’il s’agit d’une année de transition, avec la mise en place de la réforme de la formation initiale.

L’INSPE Lille – Hauts-de-France recense 1 262 fonctionnaires stagiaires (FS), dont 578 dans le 1er degré et 651 dans le 2nd degré. Il compte également 530 M2 alternant-es (1er et 2nd degré).

Les M2 alternant-es et les fonctionnaires stagiaires ont eu cette année un accueil à distance, puis un accueil physique dans chaque INSPE.

Le protocole sanitaire devrait permettre l’intégralité des cours en présentiel avec port du masque, mais sans pass sanitaire.

Voir : La maquette de formation 1er degré

 Questions / réponses

Les AED M1 sont parfois appelé-es en remplacement pendant des heures de cours, et ont peur en ne se présentant pas à l’INSPE de perdre leur bourse et de ne pas pouvoir suivre convenablement leur formation. Que répond l’INSPE à ces étudiant-es ?

Réponse : les INSPE ne sont pas associés aux dispositifs AED, et nous le regrettons. On ne peut pas faire les emplois du temps en fonction de quelques étudiant-es, qui n’ont d’ailleurs pas forcément les mêmes jours de présence dans leur école. On essaye d’ajuster au mieux, mais nous espérons que cela sera plus satisfaisant l’année prochaine. L’INSPE ne remontera pas au CROUS les absences justifiées.

L’avis du SNUipp-FSU 62 : Ce dispositif AED, mal pensé et ayant pour principal objectif de recruter des moyens de remplacement à bas coût, montre ici toutes ses limites. Des étudiant-es ne peuvent pas assister à l’intégralité de leur formation, alors même que ce dispositif était présenté comme un complément de la formation, sous un prétexte de pré-professionnalisation.
Aucune cohérence n’est prévue entre les services académiques et l’INSPE, ce qui aboutit à ce genre de situation ubuesque, que le Directeur de l’INSPE semble également regretter.


Comme chaque année, on constate que le duo formation / prise en charge de sa classe se révèle chronophage et épuisant pour les étudiant-es. Cela semble encore plus vrai cette année, avec pour certaines cohortes des semaines comportant plus de 20 heures de formation à l’INSPE, en plus de la charge de classe. Certain-es parlent de stress, de fatigue et réfléchissent même à poursuivre le métier.
Comment la formation a-t-elle été pensée ? Ne peut-on pas faire mieux en ce qui concerne les emplois du temps ?

Réponse : les 800 heures de formation obligatoire ont été réparties de telle manière que 500h sont réservées aux M1. Pour le M2, la plupart des cours ont été placés au 1er semestre, car il nous semble qu’il est nécessaire de donner le plus de formation possible pour préparer sa charge de classe.

L’avis du SNUipp-FSU 62 : Comme chaque année, on constate une surcharge de travail pour les fonctionnaires stagiaires, et notamment pour celles et ceux qui sont en M2. Dans tous les cas, il est important de ne pas rester isolé-e : les collègues de l’école, les camarades de l’INSPE, vos tuteur-trices, vos délégué-es SNUipp-FSU 62 peuvent être autant de soutiens dans cette période compliquée.
Le SNUipp-FSU revendique un concours placé à la fin de la L3, débouchant ensuite sur deux années de stage avec une entrée progressive dans le métier (stages d’observation, de pratique accompagnée…) puis une titularisation au bout de ces deux années, avec une reconnaissance d’un niveau master. Puis une année de T1 à mi-temps, sans pression du master ou de la titularisation. Le tout pour une entrée progressive et adaptée dans le métier.


Quand aura lieu le premier stage massé des M2 alternant-es pour le Pas-de-Calais ?

Réponse : du 22 novembre au 3 décembre.


Quand auront lieu les prochaines élections INSPE ?

Réponse : les élections pour le collège des usagers ont désormais lieu tous les deux ans. La prochaine élection aura donc lieu à la rentrée 2022.

L’avis du SNUipp-FSU 62 : La transformation des ESPE en INSPE aboutit à la suppression des élections annuelles, au profit d’élections tous les deux ans. Ce qui pose le problème de la représentativité, avec des élu-es qui ne sont plus forcément à l’INSPE l’année suivante.
Le SNUipp-FSU 62 revendique la tenue d’élections tous les ans pour les usager-es.


Quid des M2 alternant-es qui décideraient de démissionner en cours d’année ?

Réponse : les M2 alternant-es qui démissionneront en cours d’année ne seront pas pénalisé-es côté INSPE : ils deviendront simplement M2 étudiants.

L’avis du SNUipp-FSU 62 : Le SNUipp-FSU 62 acte positivement cette réponse du Directeur de l’INSPE. Ce contrat de travail ne doit pas être un obstacle à l’obtention du Master.


Qu’en est-il des candidatures en master MEEF qui avaient été placées sur liste d’attente ?

Réponse : nous avons reçu 1 800 candidatures en Master MEEF 1er degré pour 1 200 places. 1700 candidats ont passé le test. Une liste complémentaire de 400 candidat-s a été réalisée.
Finalement, les nombreux désistements ont fait que tou-tes les étudiant-es en liste complémentaire ont pu s’inscrire s’ils le souhaitaient.

L’avis du SNUipp-FSU 62 : Nous sommes heureux de voir que tou-tes les personnes dont le dossier a été placé en liste d’attente ont pu s’inscrire.
Néanmoins, il reste anormal que cette liste d’attente existe : elle est source de stress et d’angoisse pour des étudiant-es qui patientent parfois tout l’été. D’autant que les critères de sélection demeurent vagues.
Pour le SNUipp-FSU, seules les conditions de diplôme doivent être nécessaires. Cela nécessite un investissement de l’État dans l’enseignement supérieur bien plus important qu’actuellement.


Des fonctionnaires stagiaires en DU ont été changé-es de parcours, ou se trouvent dans un parcours qui ne correspond pas à ce qui était indiqué lors de l’inscription. On constate notamment que des stagiaires en DU « entrer » ont leur master MEEF, ce qui normalement doit mener au DU « poursuivre ». Comment expliquez-vous cela ?

Réponse : Pour les DU, des ajustements ont été nécessaires à la rentrée. Il a été décidé de mettre en DU « entrer » les stagiaires dont la mention du master MEEF ne correspondait pas au concours obtenu, afin que ces derniers puissent avoir la meilleure formation possible adaptée à leur parcours.

L’avis du SNUipp-FSU 62 : Nous avons été sollicités par plusieurs collègues du département à ce sujet. Il n’est pas normal de changer les étudiant-es de parcours alors que l’année a commencé, et de changer les règles sans aucune transparence (pour rappel, il était indiqué au moment des inscriptions sur le site de l’INSPE que le DU « poursuivre » était ouvert à tous les détenteurs d’un master MEEF ; il n’était pas indiqué l’obligation d’avoir telle ou telle mention particulière).


Faut-il le pass sanitaire pour entrer dans les INSPE ?

Réponse : le pass n’est pas exigé pour les étudiants, ni pour les professionnels de l’éducation en général. Ainsi, des réunions ou des formations peuvent être réalisées à l’INSPE, et les professeurs des écoles peuvent fréquenter les bibliothèques universitaires.

L’avis du SNUipp-FSU 62 : Décision logique : il aurait semblé incohérent d’exiger un pass sanitaire à l’INSPE alors qu’il n’est pas demandé dans les écoles et dans les formations de circonscription.