Vous êtes ici : Accueil > Actu & Communiqués > [Compte rendu FSU] Réunion sanitaire du 09 novembre 2021 au MENJS
Par : SNU62
Publié : 10 novembre

COMPTE RENDU

[Compte rendu FSU] Réunion sanitaire du 09 novembre 2021 au MENJS

novembre 2021



La FSU a participé à une réunion au Ministère de l’Education Nationale au sujet de la situation sanitaire le 9 novembre 2021. Cette réunion a eu lieu avant l’annonce de censure par le Conseil d’Etat de l’accès pour les directeurs d’école et chefs d’établissement au statut vaccinal des élèves. Compte rendu

 Informations données par le Ministère

Protocole sanitaire

Le niveau du protocole a pu changer avec le niveau d’incidence, 40 nouveaux départements sont passés au niveau 2 du protocole depuis le 4 novembre. La carte sera ajustée toutes les semaines.

Chaque semaine : carte actualisée, via un arrêté du ministère de la santé.

Campagne de dépistage

Poursuite des tests, augmentation du taux d’incidence envoie un signal sur le dépistage. Taux d’adhésion de 50% : « on ne peut pas obliger les parents ». 200 000 tests réalisés l‘avant dernière semaine. Demande de reprise de la politique via l’ ARS. L’objectif 600 000 tests hebdomadaires reste d’actualités

Poursuite des expérimentations mises en place en octobre dans les 10 départements ( dans ces départements, les classes ne sont pas automatiquement fermées après un cas de covid-19) dès cette rentrée de novembre pour en tirer les enseignements. On en est au démarrage de l’appareillement avec les laboratoires et les écoles.

L’objectif est d’éviter de fermer sèchement et garantir au plan sanitaire. 11 jours c’est court pour tirer des conclusions.

Vaccination

Taux de vaccination des 12-17 ans : 12/17 ans : taux satisfaisant ; 76,9 % ont une 1ère injection (79 % lycéens, 73 % collégiens) ; 73 % ont un schéma complet. Façade ouest déjà très vaccinée (85/90%). Poursuite des efforts et l’accent sera mis sur les collégiens en cette période.

L’accès au statut vaccinal est prévu dans la loi, déjà en discussion à l’été. C’est quelque chose d’utile pour avoir un suivi important, trouver efficacement le contact tracing, avoir une meilleure efficacité pour un dépistage réactif. L’accès au statut vaccinal existe déjà pour d’autres vaccins. Pas d’inquiétude : il n’y aurait pas de création de listes, juste une quantification par école et établissement.

Fermetures de classes

lundi 8 novembre, une 50aine de classes fermées.

Données qui ne seront pas publiées cette semaine mais la semaine prochaine.

Capteurs de CO2

Capacité de pouvoir appuyer les efforts des collectivités. Financement de l’État de 50 € par capteur.

 Interventions de la FSU

capteurs de CO2, lettre aux recteurs, financement aux mairies. Serait-il possible d’avoir des éléments, les montants alloués par l’état ?

On est encore loin du compte. Il ne suffit plus de dire : « il faut ouvrir les fenêtres », dans certaines écoles, elles ne s’ouvrent toujours pas. Il faudrait vraiment une campagne de sensibilisation et de communication sur les gestes barrières à la reprise de l’hiver.

Sur les masques et le retour de 39 départements, ce va-et-vient va-t-il avoir lieu toutes les semaines ? Certes les enfants s’adaptent bien mais encore faut-il que les règles ne changent pas toutes les semaines, il faut de la stabilité. (comparaison avec les règles qu’on enlèverait aux adultes et qu’on remettrait en place). Dans certaines écoles, les anti-masques sont de retour alors qu’on ne les entendait plus (ex de tags imprimés sur les trottoirs des écoles qui commencent à fleurir). Ces changements réguliers vont encourager ces positionnements.

Changement du protocole : actualisation du protocole prévue avec le seuil, selon la dynamique, les choses évolueront. Les règles sont déterminées et on anticipe au fur et à mesure de l’évolution. Le paramètre c’est -50 pendant 5 jours mais d’autres éléments rentrent en compte (pression hospitalière …), recommandations des autorités de santé.

Sur le changement du niveau du protocole, nous nous étonnons sur le seuil de 50 qui visiblement était dépassé dans certains départements la dernière semaine et pourtant pas de changement.

Sur les tests, dans un contexte de remontée épidémique, quels moyens se donne-t-on pour surveiller l’évolution en milieu scolaire ? Quoiqu’en dise le ministre, on n’est pas en mesure de faire 600 000 tests par semaine. Quels moyens se donne-t-on ? Il ne suffit pas de dire « les parents ne veulent pas ».

Sur l’expérimentation dans les 10 départements (tests au lieu de fermer les classes) mais aussi sur les panels. Ces départements qui sont repassés au-delà du seuil de 50 vont-ils rester dans l’expérimentation ?


Vaccination + 12 ans : où en est-on ? Il y a une nécessité d’une campagne incitative.




Sur les personnels : plus de 2 mois après la rentrée, un réassort de masque est-il prévu ? Quand ? Idem pour les auto-tests ?



Sur le contrôle de l’état vaccinal des élèves : calendrier de mise en place ? Quel cadrage ?




 Réponses du Ministère

  • Changement du protocole : actualisation du protocole prévue avec le seuil, selon la dynamique, les choses évolueront. Les règles sont déterminées et on anticipe au fur et à mesure de l’évolution. Le paramètre c’est -50 pendant 5 jours mais d’autres éléments rentrent en compte (pression hospitalière …), recommandations des autorités de santé.
  • Masques : poursuite de la politique d’équipement
  • On maintient la mise à disposition des autotests aux personnels : réponse à la demande.
  • Couverture vaccinale des personnels entre 90 et 95 %.
  • Dépistage : non pessimiste sur l’atteinte des 600 000. Nous sommes mieux que la population générale sans pour autant être dans la contrainte.
  • Pas de projection pour le retrait des masques pour les personnels : les préconisations ne l’envisagent pas.
  • Pas d’obligation des familles à donner le statut virologique et le statut vaccinal.

Ce n’est pas le régime de la contrainte qui a été choisi.