Vous êtes ici : Accueil > Publications > Départementales > [FENÊTRES sur Cours] Pas-de-Calais n°201 : Défendons notre liberté (...)
Par : SNU62
Publié : 30 juin

PUBLICATIONS

[FENÊTRES sur Cours] Pas-de-Calais n°201 : Défendons notre liberté pédagogique

juin 2022







[FENÊTRES sur Cours] Pas-de-Calais n°201 : Défendons notre liberté pédagogique

  • Edito (p. 2)
  • La crise du recrutement (p. 3)
  • Dossier « Liberté pédagogique » (p. 4 à 7)
  • Evaluations des écoles (p. 8 et 9)
  • Grande enquête du SNUipp-FSU (p. 10)
  • Droits et libertés (p. 11)
  • Adhésion (p. 12)
    PDF - 1 Mo
    [FENÊTRES sur Cours] Pas-de-Calais n°201 : Défendons notre liberté pédagogique

PDF - 1.6 Mo
Dossier spécial liberté pédagogique

Une autre école est possible !

Les résultats de l’élection présidentielle de 2022 créent bien des inquiétudes dans le monde enseignant. L’extrême droite n’avait jamais atteint un niveau aussi élevé. La réélection d’Emmanuel Macron fait craindre un renforcement de la vision passéiste et libérale de l’école.
Durant cinq ans, Emmanuel Macron et son ministre de l’Education ont profondément touché les personnels dans leurs conditions de travail et de vie mais aussi attaqué sans relâche les valeurs qui fondent le service public d’éducation. Le métier enseignant est de moins en moins attractif et les inégalités se creusent. Loin de prétendre y remédier, Emmanuel Macron annonce au contraire poursuivre sa politique libérale en s’attaquant de front aux enseignant-es et en accentuant les logiques individualisantes et de mise en concurrence.
Au-delà d’une profonde déconsidération de l’engagement des enseignant-es, il envisage de continuer son entreprise de démolition du service public d’éducation et de sa mission émancipatrice à travers notamment :

  • un renforcement de l’individualisation au détriment des apprentissages collectifs,
  • une libéralisation totale avec une "autonomie" et une mise en concurrence des écoles, avec une volonté de généraliser l’expérimentation marseillaise,
  • une explosion des cadres de modalités de recrutement et de rémunération des personnels en liant les augmentations de salaires à des contreparties en termes d’accroissement de la charge et du temps de travail, et d’un statut plus précaire,
  • le développement des hiérarchies intermédiaires, notamment avec le statut du directeur d’école.

Pour autant l’heure n’est pas au renoncement. Les professeurs des écoles sont animés par d’autres valeurs et portent au quotidien la vision d’une école émancipatrice et l’objectif de former des citoyens et citoyennes éclairé·es pour contribuer à une transformation de la société. Parce qu’une autre école est possible, le SNUipp-FSU continue à œuvrer pour transformer dans ce sens le service public d’éducation. Après avoir invité Philippe Meirieu le 29 avril dernier pour animer les débats autour de la liberté pédagogique et de la démocratisation de l’école, le SNUipp-FSU 62 organise une université d’automne les 7 et 8 novembre prochains. La liberté pédagogique et la démocratisation de l’école sont des enjeux essentiels ! En ces temps d’inquiétude et de défiance envers les institutions républicaines, c’est une contribution au débat démocratique sur l’éducation, plus que jamais nécessaire.

Nous vous souhaitons de bonnes vacances méritées et une heureuse retraite aux collègues concerné-es.

Maxime Vasseur, Alexandra Dehouck, David Blothiaux
Co-secrétaires Départementaux du SNUipp-FSU 62


Affichage, diffusion électronique

Des panneaux réservés à l’affichage syndical sont installés dans des locaux facilement accessibles au personnel, mais auxquels le public n’a pas normalement accès.

Chaque établissement doit donc pouvoir disposer d’un espace d’information syndicale visible. S’il n’existe pas, chaque collègue est en droit de le créer !

Les syndicats peuvent également utiliser l’intranet et la messagerie électronique de l’administration pour diffuser des tracts syndicaux dans les conditions fixées par l’administration.

Distribution de tracts

Les tracts syndicaux peuvent être distribués aux agents dans l’enceinte des bâtiments administratifs, en dehors des locaux ouverts au public. Ces distributions ne doivent pas porter atteinte au bon fonctionnement du service.

Source : https://www.service-public.fr/parti...