Vous êtes ici : Accueil > Carrière > Mouvement/Détachement > [Mouvement 2022] Compte rendu FSU SNUipp 62 : recours et autres (...)
Par : SNU62
Publié : 14 juillet

INTERVENTIONS

[Mouvement 2022] Compte rendu FSU SNUipp 62 : recours et autres situations

juillet 2022



La FSU-SNUipp 62 a défendu ce mercredi 13 juillet 2022 les situations des collègues qui ont formulé un recours concernant le premier temps du mouvement, et a pu aborder d’autres situations. Compte rendu

 Mouvement des personnels

Tous les collègues qui avaient fait un recours et nous avait sollicités ont été appelés en amont et nous avons défendu leurs situations professionnelles. Certaines restent en cours, la FSU-SNUipp 62 continue son travail de suivi.

 INEAT/EXEAT

L’IA du Pas de Calais a fait le choix de refuser les demandes d’EXEAT cette année, « compte tenu de la situation des ressources enseignantes du département ». Nous avons défendu les situations des collègues qui avaient formulé un recours. La situation critique dans l’Education Nationale, en lien avec les problèmes de recrutement, se concrétise par des obstacles à la mobilité dans tous les départements en France, ce que la FSU-SNUipp 62 a dénoncé.

N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes concerné.es, nous continuerons les suivis individuels lors de la phase du mouvement interdépartemental 2023.

 Renouvellement des contrats des AESH

Certain.es collègues AESH n’ont pas eu leur contrat renouvelé, parfois sans motif, alors que le département en recrute par ailleurs.

L’IA a confirmé qu’il était important que la non- reconduction des contrats soient motivés, et a dit se rapprocher du service compétent. La FSU-SNUipp 62 a d’ores et déjà accompagné les collègues AESH dans leur recours et les démarches à suivre.

 Affectations des lauréats du concours sur liste principale

Un nombre important de lauréats au CRPE 2022 nous ont contactés, car affectés dans le Nord alors que leur vœu 1 était le Pas-de-Calais. Cette situation existe tous les ans, mais le nombre exponentiel de collègues concerné.es nous a alertés. 2 personnes ont pour le moment glissé de la liste complémentaire à la liste principale dans le Pas de Calais (rang 1 et 3, la personne étant au rang 2 ayant renoncé au bénéfice du concours). L’IA reconnait que le peu de temps entre les résultats du concours, la répartition 62/59 à faire dans des délais très courts, encore réduits à la demande des INSPE dont dépendent aussi les stagiaires, a engendré des affectations qui auraient pu être évités avec plus de temps. Il s’est engagé à initier une réflexion avec le Nord et l’INSPE afin que cette situation ne se reproduise pas l’année prochaine. La FSU-SNUipp 62 a insisté pour que les affectations puissent être revues dès cette année, mais l’administration n’a pas répondu favorablement à la demande.

La FSU-SNUipp 62 a défendu toutes les situations dont il avait eu connaissance, préparé le rendez-vous en amont et recontacté tous les collègues concerné.es. Certaines situations ont abouti favorablement, et le travail de suivi continue pour les autres situations.

 Demandes de temps partiel

En cas de recours déposés par des collègues dans le cadre de leur demande de temps partiel sur autorisation qui n’aurait pas abouti, l’IA est dans l’obligation de tenir une CAPD. Celle- ci a eu lieu dans le Nord, mais pas dans le Pas de Calais. La FSU-SNUipp 62 en a demandé les raisons : l’IA du Pas de Calais les a toutes accordées, en modulant parfois les quotités demandées. Il a favorisé le 75% plutôt que le 50%. Pour la FSu-SNUipp 62, la quotité doit rester au choix du ou de la collègue qui le demande.

 Liste complémentaire et les conditions de rentrée

La FSU-SNUipp 62 a demandé si le Ministère envisageait d’ouvrir la liste complémentaire dans l’académie pour pallier les pénuries en personnels déjà annoncées pour la rentrée, fortement au niveau national, moindre selon l’administration au niveau départemental. L’IA a répondu qu’une réunion se tiendrait au Ministère la semaine prochainie visant l’embauche de contractuel.les, et non l’ouverture de la liste complémentaire. L’IA privilégierait les personnes déjà contractuelles cette année en leur proposant un nouveau contrat qui inclurait les 2 mois d’été. La FSU-SNUipp 62 a dénoncé ce choix volontaire de recruter des personnels malléables, sous payés, en contrat précaire et pas formés, plutôt que de recruter des stagiaires ayant passé leur master et se destinant au métier. Nous avons dénoncé le choix volontaire de casser le recrutement sous statut de la fonction publique, donnant droit à l’avancement, à la mobilité et à la formation, ce au détriment des personnels et des élèves.