Vous êtes ici : Accueil > Mobilisations > CONSIGNES SYNDICALES
Publié : 14 septembre 2018

CONSIGNES SYNDICALES

Consignes syndicales nationales et départementales : Pour agir ensemble !

POURQUOI DES CONSIGNES SYNDICALES ?

Les consignes syndicales résultent d’une réflexion collective lors des assemblées générales, des réunions d’information syndicale sur le temps de travail, des congrès et des diverses instances de la vie du syndicat.

Elles constituent des bases pour améliorer nos conditions de travail. Appliquer la consigne, c’est une forme d’action pour faire avancer nos revendications et améliorer le fonctionnement des écoles.

Elles constituent un point d’appui pour les collègues qui rencontrent des difficultés (syndiqué.es ou non), ils et elles auront le soutien du syndicat. Le SNUipp-FSU 62 envoie d’ailleurs un courrier à l’IA et aux IEN pour les informer de nos consignes dans ce sens.

Elles contribuent à créer un rapport de force favorable à la satisfaction des revendications et évitent de rester seul.e face à l’Administration.

PDF - 76.2 ko
Courrier du SNUipp-FSU à l’IA et aux IEN relatif aux consignes syndicales

 Continuité pédagogique distancielle : consigne syndicale

Le ministère de l’Education Nationale a fait paraître une circulaire détaillant les consignes relatives à la mise en œuvre de la « continuité pédagogique » pour la période de fermeture des écoles du 6 au 10 avril inclus.

En opposition à l’objectif officiel de « garantir la poursuite des apprentissages » qui ne peut qu’aboutir à un renforcement des inégalités scolaires, et alors que rien n’a été entrepris par l’Education Nationale pour réduire la « fracture numérique », le SNUipp-FSU lance la consigne syndicale (portée à la connaissance du ministre dans un courrier adressé le 2 avril) de maintenir le lien avec les élèves, et à n’envisager que des révisions ou du travail d’entraînement à des notions déjà travaillées en classe.

 DIRECTION D’ECOLE : #STOPsurcharge

La campagne « STOP Surcharge : ce sera fait « dans la mesure du possible » est mise à disposition des équipes pour leur permettre de faire le tri dans la période sur ce qui est utile pour le fonctionnement de l’école et sur ce qui ne l’est pas ou beaucoup moins.

En effet, dans un contexte de tension inégalée, alors que les directrices et directeurs se voient, contraints à de nouvelles responsabilités, l’objectif est d’alléger le quotidien des écoles pour le recentrer sur l’essentiel : les élèves et les familles.
Le syndicat met à disposition un visuel pour réponse de mail ainsi qu’une proposition de motion des conseils de maîtres et maitresses.

Le SNUipp-FSU s’est également adressé une nouvelle fois au ministre sur ce chantier qu’il avait pourtant lui-même ouvert, il y a plus d’un an maintenant.

 ALERTE NON REMPLACEMENT !

(Mis à jour le 25 mars 2021)

Consigne nationale en cas d’absence non-remplacée

La pandémie actuelle aggrave les problèmes récurrents de remplacement dans les écoles et met en danger les personnels, les élèves et leur famille. En effet, le protocole sanitaire pose comme principe le non brassage des élèves de classes différentes au sein de l’école.

Dans de nombreuses écoles, les équipes ont investi beaucoup d’énergie à mettre en place les préconisations du protocole. Avec l’arrivée des variants et le risque accru de contagion, il paraît inconcevable de demander d’en rabaisser sur l’exigence de non-brassage.

Ainsi, au regard du nombre important d’absences non remplacées et des risques encourus pour les personnels et les élèves, le SNUipp-FSU invite l’ensemble des personnels à signaler toute absence non remplacée et lance une consigne de non accueil des élèves commençant dès le premier jour du non remplacement.

Cette consigne syndicale doit permettre de médiatiser la réalité des problèmes rencontrés dans les écoles et d’afficher nos revendications : engager les moyens nécessaires au maintien des écoles ouvertes sans danger pour les élèves et les enseignant-es (création de postes pour le remplacement à la rentrée, listes complémentaires, contractuel-les avec des perspectives de titularisation…).

Modèle de lettre aux parents


Consigne départementale

Suite à la circulaire sur le remplacement de 2017, le SNUipp-FSU avait participé à un groupe de travail et avait été le seul à dénoncer les éléments de la charte d’information aux parents.

Informer les parents : OUI ! Ajouter de la paperasse inutile : NON !

Donc pas de mot dans le cahier de chaque enfant pour donner le nom de l’enseignant qui prendra en charge la classe, pas de tableau inutile à remplir ou de fiche modèle en plus à coller dans le cahier journal !

Une affiche à l’entrée de l’école pour informer les parents suffit. Utilisez l’affiche du SNUipp-FSU !

PDF - 266.4 ko
Affiche : information aux parents

Rappelons que l’organisation du remplacement n’est pas de la compétence des équipes mais celle des IEN et de l’IA ! Et que bien souvent les équipes sont confrontées au problème de répartition des élèves dans l’école faute de moyen de remplacement.

Nous rappelons également que les parents n’ont pas à connaître le motif de l’absence de l’enseignant.

Le syndicat met également à disposition des équipes une motion et une alerte en ligne.


Pour le respect des conditions de travail des enseignants et un enseignement de qualité dispensé auprès de nos élèves, les remplaçant-es doivent être le moins possible parachutés sur des postes éloignés.

Ainsi, le SNUipp-FSU invite les remplaçant-es à être comptable de leurs heures. En effet, les remplaçant-es peuvent être amenés à faire plus de 24h/semaine (remplacements dans des écoles à 4 jours ou 4,5 jours ; remplacements en ASH...).

Le SNUipp-FSU les invite fortement à compter ces heures effectuées en plus puisqu’elles donnent droit à un temps de récupération. Pour vous aider dans ce comptage, un tableur est à disposition en cliquant ICI.

 OUTILS OFFICIELS D’ÉVALUATIONS

La consigne est simple : j’utilise les outils qui me semblent pertinents et je ne remonte pas les réponses des élèves !

Il appartient aux équipes de se saisir de cet outil, si elles le jugent pertinent pour leurs élèves et le fonctionnement de l’école. Dans le cas contraire, inutile de s’embarrasser de protocoles lourds, fastidieux, inadaptés,... les équipes enseignantes ont déjà beaucoup à faire.

 CONSEIL ÉCOLE-COLLÈGE

C’est l’équipe qui choisit, dans la limite des 108h !

A minima, le SNUipp-FSU demande que le choix du ou des enseignants participant soit laissé à la discrétion des équipes.

Si vous avez déjà effectué vos 108h ou que vous n’êtes pas défrayés pour vos déplacements, vous n’êtes pas tenus d’y aller.

Sur le fond, rien ne doit vous être imposé. Ce sont les équipes de terrain qui doivent être à l’initiative des thématiques abordées. En cas de pression, contactez-nous !

 Service minimum d’accueil (SMA) et déclaration d’intention de grève

Le SNUipp-FSU s’oppose depuis sa création à la loi Darcos de 2008 qui impose ces déclarations d’intention de grève et que le syndicat considère comme une entrave au droit de grève.

L’objectif est de revenir au droit du travail commun à tous les salariés. C’est à l’employeur d’apporter la preuve de la grève, pas au salarié.

Alors comment faire ? Lire ICI

 ANIMATIONS PÉDAGOGIQUES : je choisis !

La consigne est assez simple : s’inscrire à ce qui nous intéresse

Cette année, le choix des animations pédagogiques risque d’être restreint au vu du courrier adressé par la DGESCO aux recteurs au printemps dernier : français et mathématiques exclusivement.

Le SNUipp-FSU dénonce la réduction du champ des animations pédagogiques qui doivent continuer à répondre aux besoins des équipes pédagogiques et proposer des animations ambitieuses dans tous les domaines pour permettre aux élèves d’acquérir des compétences diverses.

Le SNUipp-FSU 62 vous invite à vous inscrire aux animations pédagogiques qui vous intéressent. Les animations prioritaires ou obligatoires n’existent pas ! (règlementairement)

La seule chose qui est obligatoire est d’effectuer vos 18 heures de service.

Remarques :

  • Si vous êtes pré-inscrits à une animation pédagogique, vous n’êtes pas tenus d’en tenir compte, l’important étant de pouvoir justifier de la réalisation de vos heures en fin d’année.
  • Si vous vous déplacez pour les animations pédagogiques hors de votre résidence administrative et personnelle, n’oubliez pas que vous devez être remboursés de vos frais.
  • Le directeur de l’école n’est pas un supérieur hiérarchique et n’est donc pas tenu de contrôler l’inscription de ses collègues aux animations pédagogiques.

 108 h : halte à la remontée des tableaux

VICTOIRE ! Le ministère a confirmé au SNUipp-FSU en groupe de travail, que les équipes d’école n’étaient plus tenues de faire remonter les tableaux d’organisation des « 108 heures » réclamés encore, comme à l’habitude, par les circonscriptions.

 REAPPROPRIATION DES 108h : OUI ! APC : STOP !

Fort de l’engagement continu des collègues dans le cadre d’action proposée, le SNUipp-FSU 62 poursuit sa consigne de réappropriation des 108h et en particulier des APC.

Nous continuons de porter les revendications de la profession sur la question du temps de travail, supérieur à la moyenne de l’OCDE, et demandons la révision du décret sur les ORS (obligations règlementaires de service).

La confiance proclamée par le ministre ne peut être un vain mot mais doit s’accompagner de signes envers la profession. Dans un premier temps, le temps des APC doit être mis à la disposition des équipes.

D’autant plus qu’en accordant 5 heures de compensation sur les 36h d’APC aux collègues corrigeant les évaluations CP/CE1, le Ministre montre le peu de cas qu’il fait des APC...

Il ne s’agit pas d’une heure d’enseignement en moins puisque ce temps est utilisé au service de la réussite de nos élèves : lien avec les familles, travail en équipe, multiples partenariats éducatifs ou médico-sociaux, préparation de sorties, projets de classe, auto-formation, remise individualisée des évaluations aux familles...

Concrètement :

  • Le SNUipp-FSU 62 rappelle aux collègues qu’ils ne sont plus tenus de faire remonter de "tableau des 108h" aux IEN.
  • Le SNUipp-FSU 62 appelle les collègues à se réapproprier ces heures et à noter leurs contenus par écrit dans un document à conserver à l’école.

Pensez à informer le SNUipp-FSU 62 de votre implication dans l’action ! Nous conseillons à chacun de tenir scrupuleusement une comptabilité de toutes les heures effectuées (hors préparations, temps de classe et corrections), notamment grâce à l’outil suivant :

Vous trouverez ci-dessous un document comprenant l’argumentaire pour le boycott et des exemples précis de réappropriations des 108h :

PDF - 1.3 Mo
APC : le 4 pages national (arguments)

Quatre types d’activités en remplacement de l’APC

  • un décompte des activités déjà effectuées (réunions, animations pédagogiques, 10 minutes d’accueil notamment quand elles sont organisées sous forme de projet spécifique, mise en place des nouveaux dispositifs d’évaluation, appropriation des nouveaux programmes...) ou une comptabilisation générale du temps de travail réel ;
  • l’augmentation des rencontres avec les parents. C’est souvent le fait des collègues engagés dans la consigne de façon isolée, qui ne peuvent donc pas s’engager dans un travail en équipe ;
  • de l’autoformation, ou l’amélioration des outils de classe, notamment en terme de différenciation ;
  • du travail en équipe pour des projets qui agissent sur le temps de classe, projets qui permettent de relancer des dynamiques d’équipe, et qui se traduisent parfois par du travail supplémentaire par rapport aux APC mais fait avec plaisir.

 PAS LE FEU !

Ne pas confondre vitesse et précipitation ! Dans tous les cas, et ce quelles que soient les pressions exercées par l’Administration, prenez le temps de la concertation avec le SNUipp-FSU 62 avant toute réponse.